Annecy fait ménage à six !

le mal de maires

Vous allez me trouver siphonnée, mais j’ai rêvé que j’avais déménagé à Annecy à l’insu de mon plein gré, que les prix de l’immobilier étaient montés en flèche, que la politique d’urbanisme partait à vau-l’eau et que les élus avaient le mal de maires. Il fallait tirer cette affaire au clair.

De tous ces délires, une information était avérée. Le 1er janvier 2017, Annecy, Annecy-le-Vieux, Cran-Gevrier, Meythet, Pringy et Seynod ont accouché de la plus importante fusion de communes en nombre d’habitants (126 000). Mais qu’allait changer ce vote historique pour nous, enfants nés de cette union ?

En premier lieu, Ancileviens, Cran-Gevriens, Meythesans, Prinniaciens et Seynodiens sont désormais tous Annéciens. “Parce qu’Annecy, le nom de la commune nouvelle, a été choisi par tous”, explique le maire Jean-Luc Rigaut. “De toute façon, quand les gens sont à Paris ou à Chambéry, ils se disent déjà Annéciens. Mais nous tenons à l’identité des anciens territoires, d’où notre organisation par mairies déléguées qui sont un peu comme les arrondissements à Paris.” Quid des panneaux d’entrée et de sortie d’agglomération ? “A terme, nous arriverons à une harmonisation telle qu’on la voit sur les panneaux « Vieugy, commune de Seynod”. Probablement que nous indiquerons « Meythet, commune d’Annecy. »

Immobilier, les bons tuyaux

Pas folle la guêpe, une idée fuse dare-dare : revendre mon pied-à-terre de Seynod aux prix pratiqués sur Annecy. “Pas tout de suite ”, me refroidit Corinne Desmoulins, vice-présidente du bassin d’Annecy et de l’Albanais à la FNAIM, Chambre Savoie Mont-Blanc. “L’approche par secteurs et par quartiers va perdurer quelques années encore. Ensuite, les zones situées à la frontière de l’ancienne commune d’Annecy pourront bénéficier d’une petite valorisation. Je pense à Cran-Gevrier et ses quartiers République ou Pont Neuf, ou à Seynod, dans le secteur Croix-Rouge.” Message reçu.

Quitte à butiner pendant des lustres, autant investir dans le neuf. Et de questionner Corinne Desmoulins, s’agissant des secteurs de demain, ceux marqués par un fort potentiel, sur quel cheval parierait-elle ? “A l’exception de Vallin-Fier, il n’y a aucune ZAC en cours sur la commune nouvelle. C’est sûrement un travail que vont entreprendre les élus dans le cadre du Plan local d’urbanisme intercommunal : repenser la commune dans sa globalité et trouver des zones d’aménagement. Il reste des réservoirs de foncier sur Seynod ou Pringy, mais la tendance vise à ne pas grignoter sur les espaces verts ni sur les terres agricoles. On est davantage dans la stratégie de reconstruction de la ville sur la ville. Seynod, dans le prolongement de l’avenue d’Aix-les-Bains, en direction du Treige, doit sûrement être en ligne de mire à horizon 10 ou 15 ans.”

Mariage arrangé

Quant à l’impact de la commune nouvelle sur la politique d’urbanisme, on se fait parfois une montagne de pas grand-chose. Car la réponse tient en un mot : « aucun ». Le Plan local d’urbanisme (PLU) de chaque commune est aujourd’hui élaboré par la Communauté d’agglomération (Le Grand Annecy à ne pas confondre avec la commune nouvelle !). Les maires ne décident plus, mais donnent leur avis et au passage, le PLU se dote d’un « I » (pour intercommunal) et devient PLUI. Voilà un chapitre en moins à ouvrir lors des séances du conseil municipal d’Annecy qui rassemblent 202 conseillers communaux ! Une cure d’amaigrissement fera tomber le nombre à 59 lors des prochaines élections municipales de 2020.

Pas trop dur de garder la maison en ordre dans un ménage à six ? Jean-Luc Rigaut reconnaît : “Même à deux, c’est compliqué. Le plus complexe consistait à harmoniser nos façons de faire et nos visions. Nous l’avons concrétisé sur le plan politique en signant un contrat de service public définissant le projet que nous mènerons ensemble. De la même manière, nous avons voté une charte de gouvernance déterminant la façon dont nous fonctionnerons jusqu’aux prochaines élections municipales en 2020. Ces deux documents cadrent ce que nous allons faire ensemble et régulent les tensions potentielles. Il faut reconnaître que ce n’est pas simple, mais que chacun fait des efforts.” Vous savez, les fameux compromis qui scellent la réussite d’un mariage… Pour l’envoi des faire-part, veuillez noter les nouvelles modalités postales aimablement incluses dans ce dossier. A suivre fidèlement pour ne pas perdre le nord !

LE FACTEUR NOTE TOUJOURS DEUX FOIS

Ancileviens, Cran-Gevriens, Meythesans, Prinniaciens, Seynodiens, vous résidez dorénavant à Annecy.
Pour le courrier postal, le principe consiste à indiquer la commune de résidence, puis son code postal et le nom de la commune nouvelle « Annecy ». Exemple : Seynod 74600 Annecy. Vous habitez déjà la cité lacustre? Pour vous, ce sera Annecy 74000 Annecy. Attention, pour cause d’homonymie, votre adresse a peut-être changé. Conservée à Meythet, la rue du Stade est devenue rue du Parc des sports à Annecy. Seynod a gardé sa place de l’Hôtel de ville, tandis qu’Annecy a opté pour Esplanade de l’Hôtel de ville. En toute logique, c’est le nom de la rue comportant le moins d’habitants qui s’est incliné. Ne soyez pas déboussolé, la Poste accepte la double adresse et autres étourderies jusqu’à la fin de l’année.

blank

QUAND LES ÉDILES DISPARAISSENT EN MAIRE

DANS CETTE AVENTURE COLLECTIVE QUI A COMMENCÉ LE 1ER JANVIER 2017, JEAN-LUC RIGAUT A PRIS LE GOUVERNAIL D’UN NAVIRE DE 126 000 PASSAGERS. A L’ABORDAGE !

Activmag : Les premiers magistrats municipaux deviennent maires délégués. Comment est passée la pilule ?
Jean-Luc Rigaut :
Il n’y a pas eu de pilule, puisque l’accord a été convenu ensemble et que la fusion est née du vote proposé par les maires à leurs conseils municipaux. Je salue d’ailleurs la vision politique des six maires pour aller vers la commune nouvelle et faire passer les enjeux globaux des territoires avant des ambitions plus personnelles d’existence ou de pouvoir. Je les salue encore pour avoir placé les intérêts de nos collectivités avant les jeux partisans. Les sensibilités ont été remises au placard pour la constitution de cette commune. C’est une grande réussite.

Le nombre de vos administrés a doublé. Vos indemnités aussi ?
Non. L’enveloppe globale des indemnités des élus n’a pas changé par rapport aux six enveloppes précédentes. Pour ma part, elles ont baissé de l’ordre de 10% car nous avons fait le choix d’indemniser tous les conseillers municipaux alors que certaines communes historiques n’indemnisaient que le maire et ses adjoints. Mais ce n’est pas le sujet.

Qui paiera plus d’impôts locaux et qui en paiera moins ?
Un taux moyen de fiscalité a été stabilisé sur 12 ans. Par conséquent, les taux d’impôts vont légèrement augmenter pour les communes qui se trouvaient en-dessous de ce taux : Pringy, Annecy-le-Vieux et Meythet. Seynod se situe à peu près au niveau du futur taux. Annecy et Cran-Gevrier se plaçaient un peu au-dessus et vont baisser. Mais – et c’est là que ça se complique – si on prend en compte le travail accompli sur le taux moyen des abattements, cet effet de baisse sera atténué. Globalement, des convergences d’impôts font que certaines paieront un peu plus et d’autres un peu moins. Au final, cela représente peu.

La police municipale : armée ou désarmée ?
La future police municipale sera armée, la décision a été prise par les six communes historiques. Elle est déjà armée à Seynod, Annecy-le-Vieux et Meythet. Elle le sera à Annecy et Cran-Gevrier. Pringy ne disposait pas de police municipale et bénéficiera donc de ces nouveaux services.

Quels couacs avez-vous relevés après 3 mois de fonctionnement ?
Les élus doivent retrouver leur place dans le dispositif. Nous sommes en période de rodage dans l’organisation du nouveau conseil municipal avec des commissions qui se mettent en place et doivent prendre leurs marques. Je reconnais que ce n’est pas évident non plus pour le personnel qui doit apprendre à travailler ensemble, adopter de nouvelles méthodes, changer de locaux… Les directions des services sont éclatées dans les six communes comme le sport à Annecy-le-Vieux ou la culture à Seynod… Les déménagements sont en cours. Le but est de finir l’essentiel avant l’été. Ce n’est pas simple.

+ d’infos : www.haute-savoie.gouv.fr

QUE PERSONNE NE BOUGE !

S’agissant des démarches administratives : formalités de mariage, déclarations de naissance, demandes de logement ou de place en crèche, actes d’état
civil, documents d’urbanisme… ne changez rien à vos habitudes. Ces services restent de la compétence des communes déléguées (c’est-à- dire des communes d’aujourd’hui). Les cartes d’identité et les passeports ne sont traités que dans les mairies déléguées équipées de bornes biométriques. Pour les connaître, contactez votre mairie déléguée ou consultez le site de la préfecture.

© ville d’Annecy

[social_warfare]
Nathalie Truche

Nathalie Truche

Journaliste
SURNOM : Nathouille PERSONNAGE DE FICTION : Tintin (avec Milou sinon rien) OBJET FETICHE : mes chaussures pleines de terre ADAGE : L’homme naît perfectible, l’animal naît parfait JE GARDE : ma réactivité JE JETTE : mon impatience DANS 20 ANS : toujours mariée à un épagneul breton !

COIFFURE EN DOUCE ALCHIMIE

POUR LE MEILLEUR ET POUR LA PIERRE

QUAND GYPSOPHILE, ROSES EN TISSUS OU PERLES NACRÉES SE CRÊPENT LE CHIGNON, FANNY GARCIA, ELLE, FAIT BRILLER LES CHEVEUX DES MARIÉES À SA FAÇON. HALTE À L’ACCESSOIRE RENGAINE, LA CRÉATRICE LYONNAISE ÉPINGLE SES BARRETTES EN PIERRE DANS NOS CRINIÈRES, ET ÇA ROULE !

Yann Chave, vigneron

L’amour en Hermitage
A Mercurol, le domaine Chave et fils, c’est avant tout l’histoire de Nicole et Bernard, qui donnent en 1969 le coup d’envoi d’un vignoble discret. En 1996, leur fils Yann en fait son terrain de jeu préféré, galets, argile et petits pieds, à vos marques, prêts ? Cep party !

mariée en Valérie Pache

les robes qui donnent des ailes

AVANT, C’ÉTAIENT DES PARACHUTES. APRÈS, CE SONT DES ROBES, À LA FOIS DÉLICATES ET FORTES EN CARACTÈRE, CONÇUES POUR LE MOUVEMENT, LA LIBERTÉ, LES GRANDS ESPACES. ENTRE LES DEUX, IL Y A EU LE GRAIN DE FOLIE DE VALÉRIE PACHE !

COIFFURE EN DOUCE ALCHIMIE

POUR LE MEILLEUR ET POUR LA PIERRE

QUAND GYPSOPHILE, ROSES EN TISSUS OU PERLES NACRÉES SE CRÊPENT LE CHIGNON, FANNY GARCIA, ELLE, FAIT BRILLER LES CHEVEUX DES MARIÉES À SA FAÇON. HALTE À L’ACCESSOIRE RENGAINE, LA CRÉATRICE LYONNAISE ÉPINGLE SES BARRETTES EN PIERRE DANS NOS CRINIÈRES, ET ÇA ROULE !

Yann Chave, vigneron

L’amour en Hermitage
A Mercurol, le domaine Chave et fils, c’est avant tout l’histoire de Nicole et Bernard, qui donnent en 1969 le coup d’envoi d’un vignoble discret. En 1996, leur fils Yann en fait son terrain de jeu préféré, galets, argile et petits pieds, à vos marques, prêts ? Cep party !

mariée en Valérie Pache

les robes qui donnent des ailes

AVANT, C’ÉTAIENT DES PARACHUTES. APRÈS, CE SONT DES ROBES, À LA FOIS DÉLICATES ET FORTES EN CARACTÈRE, CONÇUES POUR LE MOUVEMENT, LA LIBERTÉ, LES GRANDS ESPACES. ENTRE LES DEUX, IL Y A EU LE GRAIN DE FOLIE DE VALÉRIE PACHE !

Suivez nous !

et ça, t’as vu ?

Vignerons – Stéphane Ogier

Côte à cote

Avec ses vins fins et ses millésimes sublimes, cette côte-là, rôtie à cœur, a su gagner les verres, séduire les palais et jouit aujourd’hui d’une sacrée cote ! Mais c’est à Ampuis qu’elle s’épanouit, entre les mains et les rangs de Stéphane… Ogier, Ogier, braves gens !

COIFFURE EN DOUCE ALCHIMIE

POUR LE MEILLEUR ET POUR LA PIERRE

QUAND GYPSOPHILE, ROSES EN TISSUS OU PERLES NACRÉES SE CRÊPENT LE CHIGNON, FANNY GARCIA, ELLE, FAIT BRILLER LES CHEVEUX DES MARIÉES À SA FAÇON. HALTE À L’ACCESSOIRE RENGAINE, LA CRÉATRICE LYONNAISE ÉPINGLE SES BARRETTES EN PIERRE DANS NOS CRINIÈRES, ET ÇA ROULE !

Yann Chave, vigneron

L’amour en Hermitage
A Mercurol, le domaine Chave et fils, c’est avant tout l’histoire de Nicole et Bernard, qui donnent en 1969 le coup d’envoi d’un vignoble discret. En 1996, leur fils Yann en fait son terrain de jeu préféré, galets, argile et petits pieds, à vos marques, prêts ? Cep party !

mariée en Valérie Pache

les robes qui donnent des ailes

AVANT, C’ÉTAIENT DES PARACHUTES. APRÈS, CE SONT DES ROBES, À LA FOIS DÉLICATES ET FORTES EN CARACTÈRE, CONÇUES POUR LE MOUVEMENT, LA LIBERTÉ, LES GRANDS ESPACES. ENTRE LES DEUX, IL Y A EU LE GRAIN DE FOLIE DE VALÉRIE PACHE !

Le Son du Vendredi : Lovely Day – Bill Withers

Il suffit de la 1ère mesure, même pas, des cinq 1ères notes de basse chaloupées, et je sens la chaleur dans mon ventre. Mes cervicales se dénoue, mon périnée se démobilise et ma ride du lion s’atténue… Le monde peut bien...

à la mode de chez nous

BOUTON D OR

LAURIE ANN NGUYEN, STYLISTE LYONNAISE POUR ENFANT, N’EST PAS TRÈS À L’AISE AVEC L’EXERCICE DE L’INTERVIEW ET NE S’EN CACHE PAS DU TOUT. UNE BARBOTEUSE ANTI STRESS ENTRE SES MAINS, ELLE ROULE EN BOULE L’HISTOIRE DE SON 16 RUE SAINT GEORGES DANS SA GORGE… ET QUE D’ÉMOTION !

Yves Cuilleron, vigneron

Lire entre les vignes

Les sages n’ont pas toujours une barbe blanche et la voix qui chevrote. En revanche, ils sont souvent plongés dans les livres. C’est le cas d’Yves Cuilleron, vigneron bien en chai du côté de Chavannay, entre raisins et bouquins, terroir et grimoires.

un sac désiré à mon image

APPELEZ-MOI DESIREE... DU PEPS, DU ROCK, UN PEU D’IMPERTINENCE ET NOÉMIE CREYX MET L’ACCESSOIRE À SAC. ALLERGIQUE AUX ESPRITS CARRÉS ET TENDANCES TOUTES FAITES, LA CRÉATRICE LYONNAISE DE RUE DÉSIRÉE DONNE LA SIENNE, FLASHY ET PLEINE DE TRALALA, ET NOUS PASSE LE BAG AU...

Stéphane Montez, vigneron

Bachique Instinct

Le sous-marinier navigue à l’oreille, le parfumeur compose au nez, Stéphane Montez, lui, vinifie à l’instinct. Entre bon sens paysan, hérédité, grain de folie et curiosité, le vigneron de Chavanay, perché sur ses hauteurs, ne manque pas de couleurs.

MEGHAN DWYER, SOMMELIERE

QUAND SYRAH, SYRAH

… WHATEVER WILL BE, WILL BE. QUAND ELLE ÉTAIT ÉTUDIANTE, MEGHAN DWYER ENVI- SAGEAIT SA CARRIÈRE ENTRE DIAPOS ET CADRAGE, LA VOILÀ POURTANT QUI OFFICIE AUJOURD’HUI ENTRE COTEAUX ET CÉPAGES. LE MONDE DU VIN L’A HAPPÉE, LA SYRAH L’A ENVOÛTÉE !

Pin It on Pinterest

Share This