annecy trafic

10 Avr 2019

voiture, bus, vélo… allô maman bobo !

ARRIVÉE EN TÊTE DU HIT-PARADE IMAGINE LE GRAND ANNECY, LA QUESTION DES DÉPLACEMENTS EST UN SUJET SENSIBLE SUR LE BASSIN ANNÉCIEN. D’AUTANT PLUS SENSIBLE QUE NOMBRE D’HABITANTS CROIENT AVOIR LA SOLUTION POUR QUE LE SCHMILBLICK AVANCE. ET QU’EN FACE, LES RÉPONSES VIENNENT EN ORDRE DISPERSÉ.

D’après une enquête de 2016, 685 000 déplacements sont comptabilisés chaque jour dans l’agglomération annécienne. 18% sont des aller-retour «domicile-travail»(1) et 64% se font en voiture, 24% à pied, 6,5% en transports en commun, 2% en vélo. Des chiffres qui donnent du grain à moudre à tous ceux qui veulent bouter les quatre-roues hors du centre-ville, et à réfléchir. Pourquoi ces misérables 6,5 et 2% ? Avec quelles vitamines les doper, Docteur ?

Dernière prescription en date, le Plan de mobilité court terme voté à l’automne dernier par le conseil communautaire (en attendant la prochaine version du sacro-saint Plan de déplacement urbain prévue pour la fin 2019). L’ordonnance est plutôt complète, il faut dire que Dr Agglo a les compétences pour le faire : transports en commun, vélo, autopartage… On va même ajouter des navettes lacustres cet été(2) qui relieront sept communes des rives du lac (Annecy, Veyrier-du-Lac, Menthon-Saint-Bernard, Talloires-Montmin, Duingt, Saint-Jorioz et Sevrier) ! Une proposition made in Grand Annecy qui pourrait d’ailleurs être complétée, en 2020, entre Annecy et Doussard, par L’Amiral, sur une ligne exploitée par la Compagnie des bateaux de lac d’Annecy.

DU VÉLO EN VEUX-TU EN VOILÀ !

Dans le détail, plusieurs voies vertes sont programmées : entre Seynod et Chavanod, Alby-sur-Chéran et Héry-sur-Alby et à Annecy-le-Vieux (Vignières Pommaries vers les bords du lac). A ces itinéraires s’ajoute la voie verte de la rive Est du lac (Conseil départemental) : son tronçon Glières-Verthier sera livré cet été, les travaux entre Veyrier-Menthon commencent pour ce printemps. Reste le morceau Balmettes-Glières pour lequel les acquisitions foncières sont en cours. Bien jolis ces projets, “mais quid du centre-ville où l’on a tendance à ne faire que des petits bouts ?”, s’interroge Fabien Géry.

En attendant, faute de pistes cyclables en continu, le conseiller communautaire(2) pourra tester l’un des 300 nouveaux destriers à assistance électrique que vient de mettre en circulation Velonecy (en location pour moins d’1 euro par jour pour les Anneciens(3)). En marge de services de marquage antivol et de consigne collective libre-service, le fournisseur officiel propose désormais près de 600 vélos qui sont mis à la location à la journée, à la semaine, au mois voire à l’année (2775 clients et 54704 journées en 2018).

LA RÉVOLUTION SIBRA

Côté transport en commun, le 29 avril, la Sibra fait sa révolution en lançant un nou- veau réseau. “Notre réseau marche bien”, explique Christophe Babé, directeur. “Les tracés sont pertinents, on a un bon niveau de fréquentation… Mais on veut un réseau encore plus efficace et performant.“ Deux lignes structurantes – Rythmo 1 (Les Glaisins-Poisy) et Rythmo 2 (Pringy-Seynod Vieugy) – doivent ainsi apporter plus de rapidité (grâce à des tracés plus direct), plus de fréquence (un bus toutes les dix minutes entre 7 et 19 heures) et une plus large amplitude horaire (jusqu’à 1 heure du matin). Tandis que les cinq autres lignes principales sont reconfigurées, avec parfois des tracés inédits, une ligne de soirée est créée (en plus des trois actuelles) et le réseau «dimanche et jours fériés» est tout simplement doublé.

UN TRAMWAY NOMMÉ…

En parallèle, Dr Agglo lance l’étude «Le Semnoz, les Glières et la Forclaz, j’y vais autrement qu’en voiture», et creuse la piste tramway. Bémol : il ne s’agit pour l’instant que d’y réfléchir. Ce qui amène de l’eau au moulin de Fabien Géry pour qui l’Agglo est “trop frileuse” en matière de transport en commun. “On n’investit pas assez”, lance-t-il, ajoutant qu’augmenter le versement transport va améliorer les choses, mais qu’il faudrait surtout arrêter de financer des travaux de voiries alors que ce n’est pas la compétence de l’Agglo ! Mais dans certains cas, la voiture reste le seul moyen de déplacement possible. Responsable de l’aménagement et de l’entretien des routes départementales, Dr Département -éminent confrère- le sait bien et ne chôme pas pour fluidifier le trafic, et au passage rattraper le retard pris au fil des ans en matière d’infrastructure. Cette année, cinq chantiers sont programmés et trois ont déjà démarré : échangeur de Gillon/Epagny (doublement des voies), déviations de Poisy et de Pringy. D’ici quelques mois, une voie parallèle pour le Bus à haut niveau de service (BHNS) sera intégrée à la RD 1508 (Épagny- Sillingy) et une partie de la RD 3508 entre Gillon et l’hôpital sera doublée.

LOLA : L’APRÈS-CONCERTATION

Pour l’heure, c’est Lola qui va passer à la vitesse supérieure. Pas la chanson de Mister Renaud (!) : le combiné tunnel sous le Semnoz/nouvelle voie urbaine/ligne de BHNS et parcs-relais. Validée dans sa forme mais avec certaines réserves par la garante de la Commission nationale du débat public, la concertation publique, si elle a laissé un goût amer à Christian Monteil, a rassemblé plus de 1850 personnes (réunions et ateliers) et 9000 internautes (1330 contributions). Prochaine étape : l’ébauche des orientations, mi avril. Dernier avis, Dr Nouvelle Commune -récent praticien- agite la carte stationnement. Outre l’extension du périmètre payant, en concertation avec les habitants (à terme, l’intérieur de la Rocade), des parkings en ouvrage sont régulièrement annoncés (Bonlieu/préfecture, Impérial/ Ste Bernadette, commissariat). Une fausse bonne idée pour ceux qui voient en ces équipements des aspirateurs à voitures. Pour Fabien Géry, améliorer celui de Bon- lieu, pourquoi pas ? “Mais il faudrait plutôt dégager le centre-ville grâce à des parkings en périphérie et qu’ensuite les gens prennent le bus”.

“Pas faux, répond le maire Jean-Luc Rigaut, mais comment défend-on le commerce de centre-ville sans faire de stationnement ?”, et d’ajouter qu’il y a encore des habitants qui n’arrivent pas à se garer, et qu’en dehors d’encourager le covoiturage et l’autopartage, “construire des parkings, c’est aussi leur donner une réponse”.

 

(1) En heure de pointe, le matin et le soir.
(2) Tous les jours, du 10 juin au 15 septembre.
(3) Pour une location annuelle.+ d’infos : http://velonecy.com/fr/louer-mon-vae-velonecy
(4) Groupe Convergences communales d’Annecy.

Cécile Boujet De Francesco

Cécile Boujet De Francesco

Suivez nous !

et ça, t’as vu ?

Quelles clés pour fermer sa société ?

ET 1, ET 2, ET 3… POUR REPARTIR À ZÉRO

PSYCHO : FINIR SUR UN SOURIRE

Un adieu peut-il être joyeux ?

basta cosi !

Basta Cosi, c'est toute la cuisine traditionnelle italienne avec une pointe de modernité, une carte élaborée à partir des meilleurs produits venus directement d'Italie, pâtes fraîches artisanales, charcuterie italienne DOP et IGP, viandes et poissons frais. La pâte à...

DESSERT CRAQUANT

Chic, c’est l’été !

pIS pAUL, bEST OF

STARS AU COMPTOIR

RECETTE D’ÉTÉ

Pour changer des salades…

compléments élémentaires

Si… licium m’était conté

Pin It on Pinterest

Share This