Carton plein

J’en ai vu défiler depuis le temps, des petits et des grands, des complètement perchés et des bas de plafond, des prétentieux clinquants et des prétendus craquants, des vieux dans leur jus et des miteux mal ravalés, des libres et des bien trop occupés, des bons coups, tout équipés, service 3 pièces rutilant, et des cabossés, les parties bien trop communes défraîchies par les années, des charmants, des vides, des canons, des insipides, des qui voient loin, des étriqués…
A croire qu’ils n’attendaient que moi, avec leur petite annonce aux photos retouchées… A chaque fois, j’ai fait un carton, voire plus.
Et puis, il y a eu lui. Ça faisait un bail que je n’avais pas ressenti ça… Dès que je l’ai vu, au coin de la rue, ça a été l’ascenseur émotionnel, direction le 7e ciel sans passer par le palier de décompression. Les clés du paradis poireautaient au bout de la carotte. Pas pour longtemps.
Ni une, ni deux, j’ai mis tout le monde au balcon : pas question de faire tapisserie. A peine le temps d’opérer un rapide diagnostic in situ… performance chéckée, énergie au taquet et tout le tremblement… Reste l’amiante, et là, c’est ma réputation qui est en jeu. Loué soit-il ! Il est vendu ! Le con promis, c’est pour moi. Emballée, c’est posé, ça va déménager.

[social_warfare]
Lara Ketterer

Lara Ketterer

Lara Ketterer meneuse de revue SURNOM: enfant, c’était Tatouille, en rapport avec mon prénom... PERSONNAGE DE FICTION: depuis toujours : la femme piège, d’Enki Bilal, une reporter mystérieuse et un peu paumée en 2025... OBJET FETICHE: mon téléphone portable, un vrai doudou que je traîne partout ! ADAGE: vivre sans folie, ce n’est pas raisonnable du tout ! JE GARDE: mes yeux et mon esprit rock, toujours provoc ! JE JETTE: mes coups de blues, ça abime les yeux ! DANS 20 ANS ? Adulte ? presse@activmag.fr

On ne va pas en faire tout un fromage !

(A toi, papa, tu l’aurais aimé, celui-là…) J'étais beau-fort, des pattes d’ours, un cœur de lion, mais, par un caprice des dieux, un soir, j’ai glissé sur la chaussée aux moines.D’égoutté, me voilà...

Il en manque un à la pelle !

Quelqu’un l’a vu passer ?…

Il en manque un à la pelle !

Quelqu’un l’a vu passer ?…

Suivez nous !

On ne va pas en faire tout un fromage !

(A toi, papa, tu l’aurais aimé, celui-là…) J'étais beau-fort, des pattes d’ours, un cœur de lion, mais, par un caprice des dieux, un soir, j’ai glissé sur la chaussée aux moines.D’égoutté, me voilà...

Il en manque un à la pelle !

Quelqu’un l’a vu passer ?…

Carton plein

J’en ai vu défiler depuis le temps, des petits et des grands, des complètement perchés et des bas de plafond, des prétentieux clinquants et des prétendus craquants, des vieux dans leur jus et des...

Vous aimerez aussi !

mode : emma bruschi

Il n’y a que paille qui m’aille

mode : maison alfa

une mode adurable…

coinG : vagabond d’âge…

Mâle sans gravité ?

bon sang de bon sens : le top des élixirs

5 huiles essentielles vraiment essentielles…

santé : le syndrome d’Alice

T’aurais pas la berlue ?

mode : livy

A la force des « bra »

Mousse qui peut !

la lotion qui pulse

En berne…

Queue nenni !

Pin It on Pinterest

Share This