chetzeron : le téléphérique gastronomique !

25 Fév 2018

(dr)hall de gare !

Rien n’est moins chaleureux et plus bruyant qu’une gare… Si : une gare de téléphérique, avec ses rouages qui grincent, ses cabines qui s’entrechoquent, ses chaussures de ski qui claquent sur le béton et ses courants d’air. A Crans-Montana, l’une d’entre elles, désaffectée, a pourtant entamé une seconde vie d’hôtel-restaurant luxueux, pour un déjeuner sur les pistes… surclassé.

Quand il apprend la fermeture de la gare de téléphérique du Chetzeron, en 2001, Sami Lamaa, dont la famille tient l’hôtel la Diligence dans le village de Crans-Montana en contrebas, a un déclic : “Il fallait garder ce lieu mythique, car il avait une histoire. Il était placé sur un promontoire incroyable, et il concentrait les trois éléments indispensables au succès d’un commerce : l’emplacement, l’emplacement, l’emplacement!”

Perché à 2112 mètres d’altitude, la construction des années 60 surplombe en effet la vallée du Rhône et regarde, dans les yeux, les plus hauts sommets alpins. Elle comprend déjà un restaurant et c’est d’ailleurs par sa rénovation que Sami Lamaa commence les travaux, en 2007, après plusieurs années de tractations pour réunir financements et autorisations.

Si le bâtiment, à l’esthétique industrielle, impose des lignes contemporaines, l’idée n’est cependant pas d’en faire un ovni : “je voulais qu’il reste totalement lié à son emplacement et à son histoire, qu’il se confonde dans le paysage, ne le dénature pas. Tous les matériaux sont donc locaux, comme la pierre, qui vient de la carrière de Saint Léonard dans la vallée, ou le chêne massif pour tous les aménagements intérieurs. Le mobilier, lui, est réalisé par des artisans du coin. Mon idée, à l’origine, c’était d’en faire une cabane de montagne”.

MA CABANE À MONTANA

Luxueuse, spacieuse et archi-moderne cette cabane… On est quand même assez loin du chalet d’Heidi ! Et un peu loin du monde aussi. Aucune route ne mène à l’établissement, il n’est accessible qu’à pied ou à ski, depuis l’arrivée de la télécabine de Cry d’Er. Et, c’est bien connu, tout ce que l’on mange avec le sentiment de l’avoir mérité a immédiatement des saveurs plus intenses, mais, soyons honnêtes, la fondue au champagne et aux truffes noires, le lapin au lard d’Arnad ou le filet de bœuf simmental accompagné de sauce à l’Humagne – un cépage valaisan – , se laissent parfaitement savourer, même si l’on a cédé à la tentation du transfert en dameuse…

D’UN SEUL RE-GARE

De l’ancienne gare, la plupart des volumes ont été conservés, ainsi que les grands portiques en béton et l’immense ouverture, sorte de bouche béante qui avalait le téléphérique. Entièrement vitrée, elle met à présent les clients du restaurant face à un panorama en 6 par 7, version écran de cinéma géant : Mont-Blanc, Mont Rose et Matterhorn en guest stars au-dessus de l’assiette, faune et flore en têtes d’affiche. “Chetzeron, ça veut dire crête ronde en patois valaisan et c’est un endroit où, instinctivement, pendant les orages, les vaches venaient se protéger. Nous voulions tenir compte de cette énergie, nous avons donc consulté des moines taoïstes pour aménager les espaces selon le Feng Shui. Du coup, les gens se sentent bien ici, même les enfants, pour qui, pourtant, aucun produit n’est spécifiquement adapté: il n’y a pas d’accessoires, pas de toboggan, de tourniquet ou autre, rien que la nature.”

Dans un premier temps, la loi et les associations écologistes s’étaient d’ailleurs opposées à tout projet d’hébergement sur le site. Mais en 2008, un nouveau plan de zone redéfinissant l’aménagement du domaine skiable a permis la construction, dans la volumétrie existante du bâtiment d’origine, d’une structure hôtelière. L’espace dans lequel étaient stockées les cabines a donc été transformé en 16 chambres, 16 cocons rivalisant d’incroyables vues… La météo ne prévoirait pas une petite tempête de neige, là, histoire de rester bloqués pour la nuit?

+ d’infos :
chetzeron.ch

NUIT BLANCHE

Vous l’avez déjà fait dans une voiture ? Trop courant. Dans un bateau ? Evidemment. Dans un avion, un igloo, une bulle ?… Peut-être. Mais à moins d’être le responsable des pistes de Paradiski, il y a peu de chance pour que vous soyez déjà « allés sur la Lune » – car c’est la promesse faite par ce projet « Over the Moon » – à bord d’un ratrac. C’est pourtant possible à La Plagne depuis cet hiver, dans la cabine d’une dameuse aménagée en suite haut de gamme, avec intérieur cuir et high-tech, home cinéma, mini-bar, cafetière… chauffée – c’est une bonne nouvelle – et ventilée. Pour arriver sur site, à 2400 mètres d’altitude, baptême de chenillette – ça sonne moins glamour, mais c’est le même engin, et j’ai épuisé tous les synonymes du mot – , puis le pilote redescend, vous laissant, au milieu de tout ce blanc, seuls au monde… ou presque, il y a le wi-fi quand même. Il revient au petit matin, avant l’ouverture du domaine, pour vous faire redescendre sur terre et vers la station. A moins que le yéti ne vous ait déjà délogés.

+ d’infos :
skipass-laplagne.com/fr/forfait-ski/over-the-moon

Photos : Martin Gardelliano

Mélanie Marullaz

Mélanie Marullaz

Journaliste SURNOM: Poulette. PERSONNAGE DE FICTION: Elastigirl. OBJET FETICHE: mon oreiller. ADAGE: à chaque Barba-problème, il y a une Barba-solution. (philosophie Barbapapienne) JE GARDE: mes épaules. JE JETTE: mes grosses cuisses de skieuse. DANS 20 ANS? la tête de mon père sur le corps de ma mère. presse@activmag.fr

DESSERT CRAQUANT

Chic, c’est l’été !

RECETTE D’ÉTÉ

Pour changer des salades…

The END – Juin 2022

La fin d’un canard racontée par ses plumes…

Suivez nous !

et ça, t’as vu ?

basta cosi !

Basta Cosi, c'est toute la cuisine traditionnelle italienne avec une pointe de modernité, une carte élaborée à partir des meilleurs produits venus directement d'Italie, pâtes fraîches artisanales, charcuterie italienne DOP et IGP, viandes et poissons frais. La pâte à...

DESSERT CRAQUANT

Chic, c’est l’été !

pIS pAUL, bEST OF

STARS AU COMPTOIR

RECETTE D’ÉTÉ

Pour changer des salades…

compléments élémentaires

Si… licium m’était conté

mode, séraphine et zélie

Sœurs à l’ouvrage

Pin It on Pinterest

Share This