design: Atroposmoth

UN IL DEUX AILES

NAGE, NAGE PETIT POISSON… VOLE, VOLE, VOLE JOLI PAPILLON ! SI CES MOTS D’ENFANTS RÉSONNENT DANS NOS TÊTES COMME UNE RITOURNELLE, POUR RON LAHYANI, TAXIDERMISTE ES-INSECTES GENEVOIS, LES SOUVENIRS SONT PLUTÔT SAUTS DE BICHE, TRALALAS ET BUTTERFLY DANS LES FILETS… DE LÀ À FINIR SOUS VERRE, IL N’Y A QU’UN PAS.

Acherontia, thysania aggripina, Iosaria coon ou hypolimnas dexithea, quand Ron retourne sa veste de professeur de français, alea jacta est et laissez voler les p’tits papiers ! Parce que si corriger des copies et conter littérature rythment ses journées, depuis 6 ans, il rajoute un peu de folie dans l’alexandrin, des insectes en déco à glisser dans notre quotidien ! Ben quoi ? Y’a un truc qui cloche ?

PAS BÊTE

Vous ne croyez pas si bien dire ! Sous cloche, sous verre ou façon tableaux, les bestioles, c’est son credo. “Je suis passionné par les insectes et les papillons depuis tout petit et j’ai eu la chance de grandir dans la campagne genevoise avec pour voisin, un entomologiste -docteur en étude des insectes- à l’université de Bâle. C’est lui qui m’a montré les gestes et offert le matériel que j’utilise encore aujourd’hui.” Parce qu’il ne faut pas croire, chercher la p’tite bête, c’est tout un art. Pinces, spatules et précision, c’est un sacré boulot de rendre scarabées, sauterelles et papillons beaux : “J’ai un savoir-faire taxidermique, l’essentiel de mon travail est de préparer les insectes pour les présenter. Les papillons me parviennent tout secs, avec les ailes fermées. Je dois les humidifier, les faire sécher dans la bonne posture et ce sont des gestes qui s’apprennent.

design / Atroposmoth Un il, deux ailes

ASIAN BEAUTY

Parce qu’avant de frimer dans nos salons ou nos salles de bains, ils en ont fait du chemin… En provenance de fermes d’élevage d’Amazonie ou d’Asie du Sud-Est, à l’arrivée, ils ont grand besoin de se rafraîchir les idées. Alors quand ils atterrissent dans son atelier, en plein centre de Genève, les spécimens suivent un protocole bien huilé : quelques jours au congel’ pour détruire toute invasion de parasites, un p’tit coup d’acétate d’éthyle au pinceau pour exterminer la vermine récalcitrante et hop, mission «papillonner» activée ! “Les gens n’aiment pas trop se réveiller le matin et voir leur papillon grignoté par un vers… On évite !!!” Une fois décapés, Ron les humidifie, les ouvre et les place sur une planche de bois. Il les recouvre d’un papier transparent qui permet de maintenir les ailes ouvertes, de passer entre les interstices aussi, les fixe avec des aiguilles et laisse sécher. Mais quand même, ça fait un peu poupée vaudou, cette histoire !!!

blank

DU ZÈLE !

Et pourtant, les papillons n’ont de mystique que leur beauté chamarrée, délicate et légèrement poudrée, cette fragilité élégante qui les rend distingués. Rouge carmin, bleu roi ou jaune poussin, de races communes pour la plupart, mais on peut aussi trouver des spécimens plus rares, voire des pièces uniques dans son atelier. Parce que s’il est taxidermiste, du haut de ses 33 ans, il est avant tout lepidoptérophile -collectionneur de papillons, quoi !- de la tête au pied et ne laisse jamais une demande battre de l’aile : “Certaines personnes recherchent des papillons particuliers, des bêtes de chasse même. Et puis, il y a ceux qui descendent de la montagne après une randonnée avec un coléoptère trouvé sur la route, ceux qui récupèrent des vieilles pièces pour leur redonner vie.

blank

EN PLEIN VOL

Et oui, si la mode du papillon accroché au mur ou du scarabée posé sur un bureau est aujourd’hui tendance, n’oublions pas qu’ils étaient déjà stars des cabinets de curiosités, super héros du vintage : “Il y a 5-6 ans, ces objets sont revenus sur le devant de la scène. Mes amis et mes proches savaient que j’avais des insectes et ont commencé à me demander de leur en filer un dans une petite boîte pour leur déco ! C’était cool ! Alors ça m’a donné l’idée. Et puis j’avais l’impression qu’il y avait une demande, j’avais envie de faire quelque chose de mes mains, quelque chose de plus manuel, avec un début et un aboutissement.” Ça tombait plutôt bien !

ATTERRISSAGE CONTRÔLÉ

Depuis, de bouche à oreilles et de lui en ailes, 2000 pièces se sont envolées. Contemporaines et épurées, uniques dans des cadres, ou clochées sur des branches perchées, l’imagination du créateur s’arrête là où les papillons se posent. Poétique et enjouée, sa petite entreprise Atropos a plutôt bien décollé… Et il ne l’a pas volé !

+ d’infos : http://atroposmoth.com

[social_warfare]
Magali Buy

Magali Buy

SURNOM : Mag... (d'ailleurs activ'mag c'est pour moi, non ?) PERSONNAGE DE FICTION : Xéna la guerrière OBJET FETICHE : mon piano, il m’écoute, me répond et me comprend mieux que personne. ADAGE : « si tout le monde sait où tu vas, tu n’arriveras jamais à ta destination. Laisse-les croire que tu dors.» JE GARDE : mon mauvais caractère, ma langue bien pendue, mon cœur ouvert et mes yeux verts JE JETTE : mon insécurité, ma cellulite et ma paranoïa... DANS 20 ANS : la même en pire, si c'est possible !

design: AJD création

Un ébéniste qui fait vœu de tout bois…

visite : maison bourgeoise à Sainte-Foy

300m2 et 6 mois de travaux. A vos marques !

Suivez nous !

et ça, t’as vu ?

design: aprèski homestyle

QUAND LA GLISSE PREND SES QUARTIERS EN PLEIN MILIEU DU SALON, C’EST TOUT SCHUSS ET À FOISON !

design: AJD création

Un ébéniste qui fait vœu de tout bois…

visite : maison bourgeoise à Sainte-Foy

300m2 et 6 mois de travaux. A vos marques !

visite de maison à Fourvière

Rénovations à la chêne…

Villa Haussmannienne proche de Lyon

Visite d’une bâtisse haussmannienne de 700 m², restée intact depuis… 150 ans !

Les flops du design

L’erreur fait horreur, mais à la Cité du Design de St Etienne, c’est pourtant aux flops qu’on rend hommage.

design: sophie duflos & christian arnal

Un duo qui rend image aux meubles anciens…

dessert automnal

trifle au raisin

Pin It on Pinterest

Share This