en chantier: Albertville

(RE)QUALIFICATIONS

ENTRE FUTUR CAMPUS DE FORMATION ET QUARTIER PRIORITAIRE EN MUTATION, ALBERTVILLE ÉVOLUE SUR DIVERS FRONTS.

(1) LA CONTAMINE TOUR À TOUR…

Prioritaire pour la municipalité, le renouvellement urbain du quartier populaire de la Contamine suit son cours. Le site compte aujourd’hui trois grands ensembles immobiliers comportant respectivement 53, 91 et 100 logements. La démolition prévue du bâtiment 3 passe par le relogement des 57 dernières familles qui y demeurent, ce qui devrait être effectif d’ici la fin de l’année.
La destruction de l’immeuble pourrait alors intervenir dans le courant de l’été 2021, en fonction de la délivrance des différentes autorisations.
Le projet de requalification du site prévoit aussi, pour 2022, la construction d’un nouveau bâtiment de 5000 m2 abritant une recyclerie. Visant à remettre en circulation des objets anciens restaurés à destination d’un public fragilisé, elle serait placée sous la responsabilité du CAPS. Cet organisme à vocation sociale est aujourd’hui installé dans le centre-ville.
A terme, le quartier de la Contamine verra également l’édification de petits bâtiments destinés à l’accession à la propriété.

(2) CAMPUS DES MÉTIERS DE LA MONTAGNE FORMATIONS À LA HAUTEUR

Sans se cristalliser sur son passé olympique, Albertville capitalise sur son image de cité de montagne dynamique. La création d’un Campus des Métiers de la Montagne s’inscrit directement dans cette lignée. Initiée il y a trois ans et depuis soumise à variations, l’opération aujourd’hui affinée, consiste à réhabiliter un ancien foyer de travailleurs vacant depuis quinze ans. Le but est d’y aménager des espaces permettant de recevoir des organismes dispensant des formations en relation avec les différentes activités professionnelles du monde de la montagne.
Propriété du bailleur social, le bâtiment se déploie sur 2000 m2 divisés en plateaux. Il fait actuellement l’objet d’une première phase de rénovation.
Pour finaliser totalement le projet, la commune table sur 50% de pré-réservations -que ce soit à la location ou à la vente– effectuées par diverses sociétés de formation. Et l’échéance est proche, puisque les travaux devraient pouvoir être lancés en totalité en début d’année prochaine.

réforme olympique

CRÉÉ POUR ACCUEILLIR LA CÉRÉMONIE DES JO, LE PLUS GRAND PARC D’ALBERTVILLE N’AVAIT PAS CHANGÉ DE VISAGE DEPUIS 1992. IL ÉTAIT TEMPS DE RESSORTIR LE SPORT DU PLACARD !

Implanté sur ce qui fut le «Théâtre des Cérémonies», l’emblématique mât olympique se dresse sur fond de végétation et de montagne. Mais le terrain n’est plus qu’un simple espace goudronné. “Quand j’ai découvert ce parc, lors de mon arrivée à Albertville, j’ai été déçu. Je m’attendais à un lieu davantage «mis en scène», ce que nous sommes en train de faire aujourd’hui”, explique le maire, Frédéric Burnier Framboret. “Les travaux ont pour objectif de réaménager le tour du mât pour le remettre en valeur et le requalifier. On va revégétaliser, installer des parcours sportifs et des espaces ludiques pour les enfants, et créer une esplanade (1), lieu de rencontre des habitants de la ville, qui permette aussi d’organiser des animations”.
La construction d’un complexe sportif multi-activités (2) est également en cours et devrait être achevée pour le premier trimestre 2021. Il comprendra des terrains intérieurs et extérieurs de tennis et de pétanque, ainsi qu’une salle polyvalente accueillant notamment une école de cirque.
Dans la continuité, le projet prévoit l’aménagement d’une zone de développement économique favorisant l’implantation de structures privées liées au sport et au bien-être.

LES JEUX SONT FAITS

Dans le détail, 16 hectares au total vont ainsi faire l’objet de cette opération de requalification, qui voit la plantation de 173 arbres (20 étant supprimés). Au programme également, la débitumisation de 5671 m2 autour du mât comme sur la moitié de l’avenue Joseph Fontanet (3) qui longe le site, afin d’étendre le parc. La rue conservera toutefois son double-sens de circulation, des stationnements et des voies cyclables. Revégétalisée, l’entrée du parc va également être réaménagée avec un merlon (sorte de talus) formant une arène de verdure, afin de couper le bruit de la rue, potentielle source de nuisance lors des animations.
Côté commercial, une demande de permis a été déposée pour l’implantation d’un centre de bien-être (thalassothérapie et massages). La construction d’un bâtiment dédié au vélo et d’un autre au padel (tennis) sont également envisagés, ainsi que l’éventuelle installation d’un centre hôtelier au fonctionnement similaire à une auberge de jeunesse.
A l’horizon 2031, les ventes des lots à construire devraient permettre le financement de l’ensemble des aménagements.

+ d’infos : http://www.albertville.fr


[social_warfare]
Béatrice Meynier

Béatrice Meynier

Journaliste SURNOM: du classique Béa au moins conventionnel Chounie. PERSONNAGE DE FICTION: une héroïne qui se baladerait de roman en roman, ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre... Sinon l’inventeur de la machine à miniaturisation de voiture pour la mettre dans mon sac à main au lieu de la garer (un vieux fantasme !) OBJET FETICHE: la bague offerte par mes parents pour mes 20 ans. ADAGE: positive attitude. JE GARDE: Raiponce: mes cheveux ! Et 2 ou 3 autres bricoles... JE JETTE: en combien de lignes ? DANS 20 ANS? tout est possible... presse@activmag.fr

ça m’énerve

c’est pas du gâteau !

motorisés ? assurés !

Chacun sa route Alors qu’ils envahissent les rues et parfois même les trottoirs, le législateur s’est saisi de la question du statut et du régime juridique applicable aux trottinettes électriques,...
Suivez nous !

et ça, t’as vu ?

ça m’énerve

c’est pas du gâteau !

motorisés ? assurés !

Chacun sa route Alors qu’ils envahissent les rues et parfois même les trottoirs, le législateur s’est saisi de la question du statut et du régime juridique applicable aux trottinettes électriques, hoverboards, gyroroues et autres engins de déplacement moderne......

mec plus-ultra : Michel Sarran

Cuisiner Sarran heureux !

mec plus-ultra : Père Guy Gilbert

Envoyer prêtre ! Les mots sont cash, la révolte toujours chevillée au corps, depuis 55 ans, le «prêtre des Loubards» Guy Gilbert, jette blouson noir par-dessus l’épaule et s’en va prêcher la bonne foi, à sa manière ! Sans toque, ni col romain, cheveux en bataille et...

Pas dans le mille Emile !

« Comme une lettre qu’elle aurait chantée, Loube dévoile Emile, son premier album… » Ah l’amour !!! Celui qui nous titille et nous chahute, celui qui nous bouscule et nous bascule, nous renverse et nous fait voir la vie en ultra-violets....

Pin It on Pinterest

Share This