en station : Aux alpes citoyens

Plan B

On ne va pas faire une fixation, mais cette fois, c’est sûr, ce n’est pas en février qu’on affinera notre planté de bâtons. Alors pour remonter la pente et nous consoler, les stations passent aux plans B, rivalisent de créativité et se fartent les idées pour proposer une avalanche d’activités.

Dans le contexte sanitaire actuel, les activités sélectionnées ci-dessous dépendent d’arrêtés préfectoraux. A l’heure où nous écrivons, tous ne sont pas tombés, et les choses peuvent encore changer… N’hésitez donc pas à contacter les O.T pour vérifier !

Ainsi fond, fond, fond… // Haute-Savoie

A défaut de glisser alpin, glissons nordique ! C’est pareil, mais différent : le même plaisir de la neige, les mêmes grands espaces, les mêmes joues rouges… à un autre rythme et sans carres. C’est le discours du Conseil Départemental de Haute-Savoie, qui soutient à fond, à travers Haute-Savoie Nordic (HSN), la pratique du ski… de fond donc. HSN fédère 24 domaines, qu’elle accompagne dans la promotion de l’activité, l’aménagement et la modernisation de leurs installations. C’est le cas notamment du stade Sylvie Becaert, au Grand-Bornand, seul site français homologué pour organiser des compétitions internationales, qui devait accueillir, en décembre, une étape de la Coupe du Monde de biathlon, et dans lequel le département prévoit 250 000€ de travaux. La collectivité locale instille également le goût du fond aux plus jeunes skieurs, en finançant le dispositif « savoir skier », grâce auquel 220 classes de 5e s’initient au skating chaque année.
+ d’infos : http://hautesavoie.fr

Tour particulier // Les Houches

A circonstances exceptionnelles, ouverture exceptionnelle ! Cet hiver, voyez donc grand et visez carrément le Parc de Merlet, aux Houches, pour vous tout seul… ou presque. Accompagné du guide Philippe Gaubert, et en petit comité (6 pers. max.), il est donc possible, 2 fois / semaine, de se promener dans la réserve animalière pour un moment plutôt exclusif : si vous êtes sages, mais surtout discrets, vous pourrez en effet, raquettes aux pieds, approcher mouflons et bouquetins, alpagas, cerfs ou daims… Le tout avec une vue imprenable sur la chaîne du Mont-Blanc… Tentant ! Par contre, ne comptez pas trop sur les marmottes, tout le monde croit qu’elles hibernent à cette époque-là, mais pas du tout : elles sont en train de faire briller l’alu pour emballer le chocolat.
+ d’infos : http://parcdemerlet.com

©Yann Allegre / Val d’Isère

(Petite) Reine des Neiges // Val d’Isère

A vue de non-initiés, des roues de vélo sur le verglas, c’est pas gagné… Et pourtant, que les adeptes de la petite reine soient rassurés, ils peuvent à présent vivre leur passion même quand il a neigé, avec moufles et cache-nez. Et à Val d’Isère, même les moins sportifs peuvent s’y essayer, car il s’agit de bécanes électriquement assistées (VAE): des VTT ou des Fat Bikes -ces vélos aux pneus 2 fois plus gros, deux fois moins gonflés et dont l’adhérence sur la neige va vous bluffer- pour aller s’enfoncer dans la vallée. Pour éviter tout problème de cohabitation avec d’autres types de glisse, des secteurs spécifiques ont effectivement été aménagés, en direction de la cascade de glace ou du vieux village.
+ d’infos : http://valdisere.com / bicycles-concept.jimdosite.com

©Nunayak

Et au milieu coule une rivière… gelée // Samoëns

Mais navigable ! Alors pourquoi faudrait-il attendre absolument qu’il fasse beau et chaud pour se jeter à l’eau ? Bien couverts, avec une première couche de vêtements techniques, deux épaisseurs de néoprène, des moufles et des bottillons, on peut affronter n’importe quel torrent de montagne ! Allons-y donc pour le Giffre, au départ de la base Nunayak à Sixt-Fer-à-Cheval et direction Samoëns. Le parcours peut varier en fonction de la hauteur d’eau, qui déterminera aussi votre type d’embarcation : canoë, kayak ou paddle sur petit débit, raft sur flux plus profus. Il n’y a pas que sur la neige qu’on peut glisser…
+ d’infos : http://haute-savoie-rafting.com

Do you snooc ? // Morillon

Vous croyiez avoir tout vu, tout essayé ? Et bien, avez-vous déjà snooc-qué ? Ah, ah… Mais le snooc, qu’est-ce que c’est? Allez, direction Morillon pour se faire briefer : inventé par un moniteur de voile et de glisse, le snoooc est donc une paire de tout petits skis qu’on équipe de peaux de phoques pour la montée, et qui se superposent pour ne former plus qu’une seule spatule sur laquelle on pose, pour la descente, un siège équipé d’un frein. Un ski-luge, quoi. Au ras du sol, on dérape avec ou sans les mains, en utilisant les bras comme balancier… C’est un peu technique, assez physique, mais on finit addict !
+ d’infos : http://grand-massif.com

Les coulisses de la glisse // La Clusaz

Et si on profitait de cette saison particulière pour aller voir ce qui se passe en coulisses, derrière ? C’est en tous cas ce que propose La Clusaz : découvrez, avec un conducteur de télécabine, les rouages de son installation ; avec un pilote de dameuse, le fonctionnement de ces impressionnantes machines ; avec les pisteurs, les secrets de l’équipement d’urgence à l’occasion d’une formation avalanche ; et avec les experts en fart, la préparation et la réparation de ski, tout un art ! Tous ces professionnels de la montagne sont exceptionnellement disponibles et ravis de partager leur passion pour leurs métiers, ce serait dommage de ne pas en profiter !
+ d’infos : http://laclusaz.com

Mélanie Marullaz

Mélanie Marullaz

Journaliste SURNOM: Poulette. PERSONNAGE DE FICTION: Elastigirl. OBJET FETICHE: mon oreiller. ADAGE: à chaque Barba-problème, il y a une Barba-solution. (philosophie Barbapapienne) JE GARDE: mes épaules. JE JETTE: mes grosses cuisses de skieuse. DANS 20 ANS? la tête de mon père sur le corps de ma mère. presse@activmag.fr

en chantier : Poisy

Poisy en plein boom !

Escapade en Bourgogne

un chateau de prince sarment

Suivez nous !

et ça, t’as vu ?

Pin It on Pinterest

Share This