ESSAIE ENCORE : le bubble foot

4 Nov 2021

LA BUBBLE AU PIED

Ballon d’or du farniente, je signe ! Le foot à la télé ou à jurer après des mômes de 11 ans dans les gradins passe encore. De là à enfiler les protège-tibias et à se payer une tranche de gazon… C’était sans compter l’EVJ de la pote relou qui nous a embringuées dans une partie de Bubble Foot. Quoi qu’est-ce ?

Mais il est vrai qu’à force d’encourager (de brailler sur) numérouno sur le bord du terrain, j’ai la Nastase qui me démange jusqu’à sentir parfois des crampons me pousser sur le bout des pieds, mue par une furieuse pulsion d’aller enfin le shooter pleine lucarne, ce satané ballon rond.

COUP DE PIED BALAYETTE

Comme il ne s’agit là que de fantasmes inassouvis, étant entendu qu’une fois sur le terrain, je ne saurais que faire de ma guibolle de grenouille anorexique, j’ai laissé mes velléités au placard et ma tenue de Ma(ra)dona au vestiaire. Jusqu’au jour donc où Gwendo a eu l’idée saugrenue de… se marier -mais c’est un autre sujet- et de nous embarquer dans ses délires irrationnels de Bubble Foot. Cramponnée dans une énorme bulle suffocante, en 5 contre 5, c’est parti pour une première mi-temps de 5 minutes ! Coup d’envoi d’un improbable ballet de secouées du bulbe, je cours dans tous les sens sans vraiment savoir où je vais, me heurte à la bulle de droite avant de me prendre de plein fouet celle de gauche qui m’expulse en roulé-boulé à l’autre bout du terrain sans que j’aie réussi à effleurer le ballon. OK, on joue à ça ! Je renonce à toucher la baballe et prends alors un exquis plaisir à me propulser sur mes comparses pour les faire rebondir d’un bout à l’autre du terrain. Option Bubble sumo ou Bubble flipper, les options de jeu sont immenses. Enclenchée. Je m’éclate.

CARTON ÉCARLATE

Jusqu’à suffoquer. Qu’on se le dise : 5 minutes de Bubble Foot en indoor sur un terrain de 20m x 10m équivalent largement à une mi- temps au Parc des Princes, les ultras déchaînés en moins, parce question public, j’aurais apprécié plus d’euphorie ! Par contre, côté dépense calorique et flambée calorifique, je pense que j’ai atteint des sommets. J’ai sué 35 litres d’eau, respiré mon air vicié en boucle (mais ça maintenant, on est surentraînés grâce au port du masque, donc easy détente), tricoté avec mes pieds et dévissé régulièrement dans mes tentatives de dribbles manqués pour finir par m’éclater le boule en arrière et la bulle sur le flanc, turtle échouée dans le corner. Hors-jeu, hors d’air, sortez-moi de là !
3e mi-temps, enfin : je retrouve l’endroit qui me sied le mieux, le comptoir, débrief pointu de contre-performances… Je discute tactique et placement, comme si j’y connaissais quelque chose… Au prochain mercato du Bubble Foot, y’a moyen qu’on me propose un super poste de chargée de ravitaillement en eau, puis en bière, et cætera, parce qu’à défaut d’avoir le pied agile, je sais toujours comment m’y prendre quand il s’agit de motiver une équipe.

http://ludimouv.f

© Josh Rossi

Gaëlle Tagliabue

Gaëlle Tagliabue

Journaliste
SURNOM : Gaz, Gazou et toutes ses déclinaisons les plus suspectes. PERSONNAGE DE FICTION : Mercredi de la Famille Addams, j’adore son côté dark et cinglant sous ses airs d’enfant sage. OBJET FETICHE : La chanson qui colle à l’instant, elle me suit partout. ADAGE : "Mon principal défaut c’est de les avoir tous…" C’est de mon père, j’adore cette phrase. JE GARDE : Mes amours, mes amis. JE JETTE : Mes emmerdes, quoique... La peur et le doute… mes poubelles sont pleines ! DANS 20 ANS ? En escale entre 2 voyages, en train de raturer un carnet noirci de belles histoires.

DIDIER DESCHAMPS

We are Deschamp(ion)s

Philippe starck

Starck-system

JOYEUX BORDEL !

Bah dis donc, tu viens plus aux soirées, là ?! T'as tout loupé... Papillote et mamie hot au taquet, bolducs et moldus emballés, y a que Jean-Luc qui s'en est allé : les cheminées à ramoner étaient...
Suivez nous !

et ça, t’as vu ?

DIDIER DESCHAMPS

We are Deschamp(ion)s

Philippe starck

Starck-system

Antoine de caunes

I-Caunes du petit écran

festival de films montagne

Les femmes et la montagne à l’honneur

Dessert ou goûter ?

Confiture de poires aux amandes

DES pâtes, oui mais…

Bolognaise crémeuse de potiron

URBANISME : LYON VILLEURBANNE

La nouvelle petite utopie de Villeurbanne

URBANISME en chablais

Des nouvelles du Chablais

Pin It on Pinterest

Share This