et pis thagore !

2 Mai 2018

angle de vue

Soit un triangle rectangle isocèle ABC. A est le sommet de l’angle droit et le point de rencontre des deux côtés égaux [AB] et [AC]. Sachant qu’il compose les deux faces latérales d’une maison de 160m2 : 1°) Quelle est la pente du toit ? 2°) Quelle est la vitesse d’écoulement de la pluie sur cette pente ? 3°) Quel est l’âge du capitaine ?

Aucun d’eux n’est prof de maths. Non, ce jeune couple travaille dans la restauration. En provenance de Nice, débarqué en Ardèche il y a 2 ans et demi pour le boulot, il cherchait une maison pas comme les autres, un peu isolée. “Pour ça, on avait tout notre temps, on pouvait même attendre 5 ou 10 ans”, raconte Alexandre.

Il ne leur en faudra pas tant. Au hasard de leurs promenades, au bout d’un chemin buissonnier, ils tombent rapidement sur l’ovni qui dépasse leurs espérances : comme tombée d’une autre planète, une maison en forme de triangle, touche de modernité dans un cadre rural, tâche métallique en milieu organique. Les dieux de l’immobilier se penchent sur leur rêve, ils en deviennent propriétaires quelques mois plus tard.

TOPOGRAPHIE ET GÉOMÉTRIE

Cette géométrie inattendue est sortie de terre en 2008, de l’envie d’un autre jeune couple qui voulait un bien ressemblant à tout, sauf à une maison, et de l’esprit de deux architectes, Caroline Barrès et Thierry Coquet, adeptes de l’acier, à qui ils avaient laissé carte blanche.

C’est le terrain, et surtout son orientation, qui en avait dicté la radicalité. Située au sommet d’un col, en lisière de bois, la parcelle offre en effet une vue incroyable. Impossible de ne pas en profiter. La structure, à contrepente, est entièrement tournée vers le panorama, comme un œil monumental, grand ouvert sur la vallée…

Sauf qu’il n’est pas rond, mais triangulaire. Cet œil, c’est la façade sud-est, la seule percée de fenêtres. Et elle brouille les pistes : à la verticale, un jeu d’alternances entre la transparence du verre et l’opacité du polycarbonate masque la répartition des pièces ; à l’horizontale, une ligne de fenêtres rectangulaires, au tiers de la hauteur rend la répartition des niveaux impossible à deviner. Le mystère reste entier, attise la curiosité…

ECOLOGIE & TRIGONOMÉTRIE

La paroi nord du prisme, elle, est inclinée à 45° : c’est le toit. Et l’angle mort qu’elle forme en touchant le sol abrite le garage. Sans voisinage, sans autres maisons à proximité, donc sans références ni échelle, les concepteurs pouvaient s’affranchir des contraintes traditionnelles de l’habitat. Ce qu’ils ont fait.

Selon un process habituellement réservé à la conception de bâtiments industriels ou agricoles, l’ossature métallique et la structure ont, par exemple, été préfabriquées et optimisées en usine, avant d’être assemblées sur le chantier, comme un gros Lego®. Une méthode de construction, plus respectueuse de l’environnement, dite «sèche», car elle ne nécessite pas d’eau, contrairement à la filière «humide», celle du béton. Voilà pour l’enveloppe extérieure.

SCÉNOGRAPHIE & VOLUMÉTRIE

Une fois à l’intérieur, évidemment, le jour se fait sur l’aménagement des volumes et leur orientation. Première constatation, toutes les pièces de la maison donnent sur la vallée et bénéficient de la vue.

Au rez-de-chaussée, trois chambres et leur salle de bains permettent un accès direct au jardin et à la piscine. Les pièces de vie, cuisine, coin à manger et salon occupent, elles, l’étage intermédiaire. On comprend mieux la segmentation de la façade : la césure de verre, qui apparaît décentrée depuis dehors, tombe en fait pile à hauteur d’yeux, découpant le paysage en une série de tableaux, dont on peut profiter depuis le canapé.

C’est également dans le salon que le regard se perd en direction du faitage, 7 mètres plus haut et qu’on prend la mesure des volumes, de leur ampleur. C’est du salon, toujours, qu’on devine le dessin de l’escalier, dont la pente, parallèle à celle du toit et des montants de la terrasse extérieure, leur répond comme un écho.

Le dernier étage, dans l’angle supérieur, abrite un salon bibliothèque en mezzanine, dont les garde-corps, comme ceux de la terrasse suspendue, ont été remplacés par des filets type cages de foot. Rien, mais rien ne doit se mettre entre vos yeux et le panorama.

Pour composer avec l’atmosphère métallique des murs finition galvanisée, les nouveaux propriétaires, comme les anciens, ont parsemé ces espaces de touches de couleurs, toiles contemporaines et mobilier acidulé. “Il aurait été risqué de tenter une ambiance rustique, s’amuse Alexandre, mais nous sommes amateurs de design, fans de déco, nos meubles se sont donc parfaitement intégrés.” Et l’isolation ? Le métal évoque le froid l’été, le chaud l’hiver… “même pas, tempère-t-il, finalement, bien sûr que les matériaux sont originaux, comme sa forme, mais à vivre, cette maison n’est pas si différente que ça.”

Photos : Studio Erick Saillet

Mélanie Marullaz

Mélanie Marullaz

Journaliste SURNOM: Poulette. PERSONNAGE DE FICTION: Elastigirl. OBJET FETICHE: mon oreiller. ADAGE: à chaque Barba-problème, il y a une Barba-solution. (philosophie Barbapapienne) JE GARDE: mes épaules. JE JETTE: mes grosses cuisses de skieuse. DANS 20 ANS? la tête de mon père sur le corps de ma mère. presse@activmag.fr

DESSERT CRAQUANT

Chic, c’est l’été !

RECETTE D’ÉTÉ

Pour changer des salades…

The END – Juin 2022

La fin d’un canard racontée par ses plumes…

Suivez nous !

et ça, t’as vu ?

basta cosi !

Basta Cosi, c'est toute la cuisine traditionnelle italienne avec une pointe de modernité, une carte élaborée à partir des meilleurs produits venus directement d'Italie, pâtes fraîches artisanales, charcuterie italienne DOP et IGP, viandes et poissons frais. La pâte à...

DESSERT CRAQUANT

Chic, c’est l’été !

pIS pAUL, bEST OF

STARS AU COMPTOIR

RECETTE D’ÉTÉ

Pour changer des salades…

compléments élémentaires

Si… licium m’était conté

mode, séraphine et zélie

Sœurs à l’ouvrage

Pin It on Pinterest

Share This