exuma bags, des sacs et des Meier !

12 Mar 2017

Sunshine in a bag

Il y a des objets qui font voyager. C’est un peu la vocation du sac, c’est vrai, itinérant dans l’âme, nomade par essence. Mais certains sacs vous emmènent plus loin que d’autres, là où même le soleil a l’air d’être en vacances. Ces sacs-là vous emmènent jusqu’aux Bahamas.

Globe-trotteuses, élevées entre New-York et Genève par une mère guatémaltèque et un père suisse, les jumelles Elisa et Deborah Meier connaissent bien les Bahamas. Depuis toute petite, elles y vont presque chaque été avec leurs parents, tombés amoureux de ce coin de paradis il y a 30 ans.

Mais cet été de 2014, elles sont particulièrement inspirées par la vie bohème et légère, par le blanc du sable, le bleu turquoise de la mer – qui ne le serait pas ? Deborah la brune rentre de Londres, où elle a finalisé un Bachelor en média et communication ; Elisa la blonde, après des études de mode, travaille à Genève. “On a toujours aimé faire des choses créatives ensemble, déjà à l’école, on organisait des défilés de mode en créant nos propres habits, se rappelle Déborah. On était également très attirées par l’entreprenariat. Du coup, on s’est dit, lançons quelque chose ensemble ! On adore les sacs, c’est un très bon support, parce qu’on peut vraiment s’exprimer avec ”.

BEACH CHIC

Elles font alors cap vers Central St Martins, l’école d’arts londonienne, pour suivre une formation spécifique en conception de sacs à mains. Puis, elles se reconnectent avec les Caraïbes pour créer. L’idée leur est venue là- bas, leur marque portera donc légitimement le nom des Exumas, mais la référence à l’archipel ne s’arrête pas là, leur première collection renvoie en permanence à la vie insulaire. Parce qu’elles commencent par imaginer ce dont elles auraient besoin sur place. Un sac qui accompagnerait à la fois leurs journées sous le soleil et leurs retours de plage. “On le voulait très facile à porter, avec des touches de chic pour l’emporter ensuite au restaurant.” De la toile de jute, matière brute 100% naturelle, dont la couleur crème rappelle celle du sable, relevée de pompons et de cristaux swarovski, “comme des larmes, pour représenter l’eau, la mer ” devient donc leur best-seller, Eleuthera. Elles travaillent ensuite le daim, le cuir italien, dans une déclinaison arc-en-ciel de leur enthousiasme pour des « Coco » pochettes rose, jaune, vert, corail… “On est restées dans cet esprit estival. Au début, on nous disait que c’était risqué, qu’il fallait plutôt du noir, du crème, mais les gens veulent des couleurs, et puis pour porter nos sacs, il ne faut pas être timides”.

SEA, SACS AND SUN

Souvent, c’est Elisa qui imagine quand Déborah exécute et communique, “mais j’adore la partie créative, moi aussi ! précise-t-elle. On se répond bien, on se comprend facilement, on construit donc les choses rapidement.” Une complémentarité évidente pour cette paire de trentenaires qui envisage déjà de compléter sa prochaine collection par des petites robes de plages et des bijoux fantaisie, des pierres semiprécieuses montées sur des colliers couleur sable, histoire de continuer à décliner le nuancier de l’archipel idyllique.

Aujourd’hui, leurs sacs sont vendus à Londres, Genève, St-Tropez, Ibiza ou Nassau, mais les 2 créatrices ont récemment été repérées par des acheteurs d’enseignes new-yorkaises et espèrent donc se frotter bientôt au marché américain. Sur la Côte Ouest peut-être ?… Le chic bohème et relax des soeurs Meier et de leurs sacs s’accorderait parfaitement avec un surfeur bronzé et la californian way of life.

+ d’infos : www.exumabags.com

© Justine Jugnet

Mélanie Marullaz

Mélanie Marullaz

Journaliste SURNOM: Poulette. PERSONNAGE DE FICTION: Elastigirl. OBJET FETICHE: mon oreiller. ADAGE: à chaque Barba-problème, il y a une Barba-solution. (philosophie Barbapapienne) JE GARDE: mes épaules. JE JETTE: mes grosses cuisses de skieuse. DANS 20 ANS? la tête de mon père sur le corps de ma mère. presse@activmag.fr

DIDIER DESCHAMPS

We are Deschamp(ion)s

Philippe starck

Starck-system

JOYEUX BORDEL !

Bah dis donc, tu viens plus aux soirées, là ?! T'as tout loupé... Papillote et mamie hot au taquet, bolducs et moldus emballés, y a que Jean-Luc qui s'en est allé : les cheminées à ramoner étaient...
Suivez nous !

et ça, t’as vu ?

DIDIER DESCHAMPS

We are Deschamp(ion)s

Philippe starck

Starck-system

Antoine de caunes

I-Caunes du petit écran

festival de films montagne

Les femmes et la montagne à l’honneur

Dessert ou goûter ?

Confiture de poires aux amandes

DES pâtes, oui mais…

Bolognaise crémeuse de potiron

URBANISME : LYON VILLEURBANNE

La nouvelle petite utopie de Villeurbanne

URBANISME en chablais

Des nouvelles du Chablais

Pin It on Pinterest

Share This