golf : practice or not practice ?

29 Août 2018

Un swing d’enfer !

Hier, j’ai passé une journée sensa-tionnelle (cette introduction est piégée. Si vous l’utilisez sans mon autorisation, vous n’avez aucune chance de vous en sortir, j’ai des espions partout, même sur la terre de baffin). Au moment où vous mettrez le point final, un gibbon terriblement fort va venir vous épouiller le cerveau (même sur la terre de baffin).

Bref, je suis allée jouer au golf. En fait, je ne joue pas au golf. Pour 2,50 euros, je prends un seau de balles que je mets environ une journée à vider, et j’envoie valdinguer çà et là quelques petites mottes de gazon, les étuis à lunettes de mes voisins de practice, avant de donner un grand coup de fer N°7 dans le seau en plastique. Lorsque des amis m’ont proposé de les accompagner, je suis venue par pure bonté d’âme, ils me remercieront pour ça.

LE GOLF EST UN SPORT DE BOUDDHISTE

Il faut une effarante concentration pour rater 27 fois la balle, après avoir scalpé 3 de vos proches avec force mouvements douloureux. A grand renfort de bruits grotesques. A côté de vous, de gracieux gentlemen les envoient bouler en orbite l’une après l’autre à la vitesse de la lumière, avec un petit bruit parfait, pendant que vous en êtes encore à vous demander où diable a bien pu passer la vôtre (si vous êtes attentif, vous la découvrirez juste à vos pieds. Votre club n’a fait que l’effleurer, maisle souffle d’air l’a fait tomber du tee pendant que, emportée par votre élan, vous acheviez votre swing en tourbillonnant comme une toupie du côté des cuisines).

A LA DEMANDE GÉNÉRALE, VOUS ALLEZ DESCENDRE SUR LE GREEN

Vos amis vous réclament à corps et à cris, allez savoir pourquoi, et vous ne voulez pas les décevoir. En outre, vous aimeriez bien essayer cet étrange objet qui rappelle vaguement un instrument d’obstétrique médiéval, le bois. Attention, il est impossible d’utiliser correctement le bois.

Cet objet long et déséquilibré est uniquement destiné à vous mettre en position d’infériorité devant vos semblables. Quand vous allez rassembler vos forces pour frapper comme un sourd, il y a de fortes chances pour que la tête de cette arme de destruction massive se plante vigoureusement dans le gazon. Si vous êtes assez vif, vous récupérerez votre épaule et votre clavicule lorsqu’elles vous passeront sous le nez à la vitesse du son. Vous allez vite vous rendre compte qu’après 3 ou 4 essais infructueux, vous avez fait le vide autour de vous. Observez les arbres, vos compagnons s’y sont dissimulés. Pour échapper à vos terribles coups de battoirs, mais aussi pour ricaner tout à leur aise sans risquer de froisser votre susceptibilité.

A la 72ème tentative, le bois va vous échapper et revenir vous frapper la nuque, c’est un lointain cousin dénaturé du boomerang. C’est un moment désagréable, mais vous n’avez plus aucun témoin (la nuit est tombée). Vous boitez atrocement (le fer N°7 vous a entamé la cheville au 2ème trou), vous avez un tour de rein (votre swing n’est pas au point), et un œil au beurre noir (lord Putrefact vous a envoyé une balle en pleine pupille).

ET VOTRE CADDY S’EST ENFUI EN HURLANT

Vous allez vous rendre compte que personne ne vous a attendue quand vous allez arriver sur le parking. Lorsque vous voudrez téléphoner au SAMU, votre batterie de portable va vous lâcher. Mon conseil : posez votre téléphone à terre, respirez un grand coup et, d’un coup de fer N°9 désabusé, envoyez le valdinguer dans la vitre du club-house. Vous allez voir, c’est drôlement plus facile qu’avec une petite balle. Un bruit parfait. 

Illustration Sophie Caquineau

Pascale Godin

Pascale Godin

Journaliste
SURNOM: Ficelle ou Momotte. PERSONNAGE DE FICTION: les frères Bogdanov. OBJET FETICHE: mon premier stylo plume. ADAGE: le temps passe et les œufs durs. JE GARDE: mes cicatrices. J'ECHANGE: échange fesses concaves contre fesses convexes. DANS 20 ANS? Déambuler à Honolulu. Ou Honolulu en déambulateur.

DIDIER DESCHAMPS

We are Deschamp(ion)s

Philippe starck

Starck-system

JOYEUX BORDEL !

Bah dis donc, tu viens plus aux soirées, là ?! T'as tout loupé... Papillote et mamie hot au taquet, bolducs et moldus emballés, y a que Jean-Luc qui s'en est allé : les cheminées à ramoner étaient...
Suivez nous !

et ça, t’as vu ?

DIDIER DESCHAMPS

We are Deschamp(ion)s

Philippe starck

Starck-system

Antoine de caunes

I-Caunes du petit écran

festival de films montagne

Les femmes et la montagne à l’honneur

Dessert ou goûter ?

Confiture de poires aux amandes

DES pâtes, oui mais…

Bolognaise crémeuse de potiron

URBANISME : LYON VILLEURBANNE

La nouvelle petite utopie de Villeurbanne

URBANISME en chablais

Des nouvelles du Chablais

Pin It on Pinterest

Share This