henry loves you : les robes de mariée légères et espiègles

12 Sep 2018

marie, marry me

Au cœur d’une petite rue pavée de Bourgoin Jallieu, Henry m’attend dans son atelier reculé. Créateur de robes de mariées à l’inspiration atemporelle et décalée, j’ai hâte de découvrir les dessous de cet univers un peu hors du temps. Je sonne, on ouvre… Je confirme, Henry cache vraiment bien son jeu…

Marie Dauthereau

Des cheveux longs bien arrangés, l’œil pétillant et juste intimidé, blottie dans sa jupe taille haute qui lui donne l’air d’une grande, Marie Dauthereau peine à cacher l’excitation dans son sourire d’enfant, oui, Henry, c’est bien elle.

Elle m’accueille bras ouverts et m’invite à la suivre, je foule son pas décidé, un étage puis un autre, derrière la porte de bois, nous voilà arrivées au siècle dernier.

A 39 ans, elle aurait pu vivre à l’époque du formica et des bibelots de porcelaine un peu vieillots comme elle dit, ça, ça ne fait pas un pli. Dans sa petite maison de poupée grandeur nature, tapisserie à fleurs, vieilles machines et photos d’époque, elle cohabite avec son histoire un peu décousue…

L’AMOUR EN HÉRITAGE…

Marie se rappelle ses débuts, haute comme trois pommes et déjà dans de beaux draps : “J’ai des souvenirs d’enfance fabuleux dans des monceaux de satin. Ma maman était costumière pour le théâtre, ma grand-mère, couturière. J’ai commencé à apprendre à 4 ans, j’étais entre de bonnes mains !” De filles en fil, elle poursuit son petit bonhomme de chemin, tire toutes les ficelles et fait son bagage incognito. Mais la jeune femme est curieuse et pas franchement décidée à se laisser embobiner par une seule et même passion. Elle s’engouffre dans des études de graphisme et design signalétique, travaille dans l’animation et l’organisation d’évènements culturels, dodeline un peu partout et décide de poser bagages et bonnes questions.

En 2011, elle crée sa marque de prêt-à-porter féminin au nom cocasse de «Georges et moi» : “Quand j’étais petite fille et que je bricolais dans le cambouis avec papa, maman trouvait que j’avais un côté un peu bourrin de petit garçon. C’était mon côté George !” Fidèle à ses racines et toujours un peu en décalage, Marie met la machine en marche jusqu’au 8 septembre 2012, où le plus beau jour de sa vie va lui dérouler le tapis rouge…

JUST MARRIED

“J’ai été poussé par mon propre mariage. J’ai fait ma robe pour la cérémonie civile et j’ai été assaillie de demandes. C’était cohérent avec tout, la volonté de fonder une famille, travailler dans mon cocon, sous ma bulle, proche des gens que j’aime.” Marie n’hésite pas une seconde et saute à pieds joints dans le bonheur qui lui tend les bras. Pour la jeune femme, cela ne fait aucun doute, le destin tape à sa porte, ne reste plus qu’à lui ouvrir en grand. “J’ai toujours fait les choses par passion, jamais dans la contrainte. C’est une vraie chance. Mon parcours m’a nourrie petit à petit, chaque chose est venue en son temps et si j’en suis là aujourd’hui, c’est grâce aux expériences, mais surtout à la transmission de génération en génération. C’est une part fondamentale de ma vie, c’était écrit.”

DRESS CODE !

Prête pour le grand saut, elle se lance à grandes enjambées dans la confection de robes de mariée. Aujourd’hui, 5 ans après la naissance de sa marque «Henry loves you», la jeune femme partage son quotidien entre création, retouches pour une grande marque et vie de famille ! “J’ai la chance de reprendre des robes merveilleuses, et même quand il s’agit de s’arracher les cheveux pour retoucher une dentelle de Calais aussi fragile qu’une toile d’araignée, je relève le challenge parce que c’est toute la beauté du métier ! De l’autre côté, confinée dans mon atelier, j’aime me consacrer à mes mariées, tout entière. C’est un échange humain avant tout. Elles sont parfois très arrêtées sur des choix pas toujours bons pour elles, il faut marcher sur des œufs, mais surtout les emmener à porter La robe de leur rêve, celle qu’elles enfileront le matin et qu’elles seront capables d’oublier pour n’y repenser qu’au moment de l’enlever.”

Et si la styliste s’adapte, elle évolue malgré tout dans un univers bien à elle ! Elle aime les robes fluides et légères, espiègles et un peu taquines… longues ou courtes, cintrées ou non, petits volants de dentelles ou voile retroussé discret, Marie voue une prédilection particulière au tombé parfait du crêpe de soie, à l’élégance rétro dans l’étoffe, celle qui porte une histoire derrière la simplicité.

RECOLLECTION  !

L’histoire ? Parlons-en ! C’est là qu’elle puise son inspiration : “Je ne suis pas dans une démarche d’inventer quelque chose de précurseur. J’aime l’ancien et je me suis beaucoup intéressée à ce qui se faisait avant. J’ai trouvé des vieux stocks, des petits bouts de galons que je peux intégrer de-ci de-là, quand les mariées sont d’accord. Ça rajoute à la robe un petit côté précieux, sorti d’un coffre aux trésors.”

Et si ça fait très conte de fées, c’est surtout un parti pris, une identité, son grigri. En redonnant vie à l’ancien, rien ne s’arrête jamais. Comme une musique qui tourne en boucle, la jeune femme réinvente à l’infini et fait perdurer les traditions… Chacune de ses créations porte d’ailleurs un nom de chanson comme cette robe inspirée du mariage de Lady Di, dreaming of me, titre de Depeche Mode sorti en 1981, année du mariage princier.Aujourd’hui, sa fille de 5 ans entre dans son atelier, prend son marchepied et enroule le mannequin de ses petites mains potelées… Et si l’histoire ne s’arrêtait jamais…

+ d’infos :
henrylovesyou
.com

© Bijou & Mind

Magali Buy

Magali Buy

SURNOM : Mag... (d'ailleurs activ'mag c'est pour moi, non ?) PERSONNAGE DE FICTION : Xéna la guerrière OBJET FETICHE : mon piano, il m’écoute, me répond et me comprend mieux que personne. ADAGE : « si tout le monde sait où tu vas, tu n’arriveras jamais à ta destination. Laisse-les croire que tu dors.» JE GARDE : mon mauvais caractère, ma langue bien pendue, mon cœur ouvert et mes yeux verts JE JETTE : mon insécurité, ma cellulite et ma paranoïa... DANS 20 ANS : la même en pire, si c'est possible !

DESSERT CRAQUANT

Chic, c’est l’été !

RECETTE D’ÉTÉ

Pour changer des salades…

The END – Juin 2022

La fin d’un canard racontée par ses plumes…

Suivez nous !

et ça, t’as vu ?

basta cosi !

Basta Cosi, c'est toute la cuisine traditionnelle italienne avec une pointe de modernité, une carte élaborée à partir des meilleurs produits venus directement d'Italie, pâtes fraîches artisanales, charcuterie italienne DOP et IGP, viandes et poissons frais. La pâte à...

DESSERT CRAQUANT

Chic, c’est l’été !

pIS pAUL, bEST OF

STARS AU COMPTOIR

RECETTE D’ÉTÉ

Pour changer des salades…

compléments élémentaires

Si… licium m’était conté

mode, séraphine et zélie

Sœurs à l’ouvrage

Pin It on Pinterest

Share This