Izzy wheels, un design joliment roulé

8 Avr 2019

IL PARAÎT QUE LES IRLANDAIS SONT DOUÉS POUR RACONTER DES HISTOIRES. MISE EN AVANT À L’OCCASION DE LA BIENNALE DE ST ETIENNE, CELLE DES SŒURS IZZY ET AILBHE KEANE SE PARE DE COULEURS VIVES, DE MOTIFS JOYEUX ET DE DÉCORATIONS, POUR PARLER HANDICAP, FAUTEUIL ROULANT ET INCLUSION.

Les mêmes yeux clairs, le même large sourire, la même voix cristalline et enjouée, mais quand l’une marche, l’autre roule. Izzy et Ailbhe (prononcez Alva) sont les deux plus jeunes sœurs d’une fratrie de quatre enfants, élevée dans la petite ville irlandaise de Galway. 4 ans après Ailbhe, Izzy est venue au monde avec un Spina Bifida, une malformation congénitale qui paralyse ses membres inférieurs. Très vite, le fauteuil roulant devient son partenaire quotidien. “Ça ne l’a jamais embêté, explique Ailbhe, elle a toujours aimé son fauteuil, eu avec lui une relation très positive, mais c’était la 1ère chose que les gens voyaient quand il la regardaient, ils étaient désolés pour elle, alors qu’elle, elle n’était pas désolée pour elle-même.”
Quitte à être regardée, Izzy demande donc assez vite à sa sœur de décorer son fauteuil, de l’harmoniser à ses tenues pour en faire un accessoire de mode. “Un de mes meilleurs souvenirs, c’est le jour où j’étais petite fille d’honneur, se rappelle-t-elle, les fleurs tout juste coupées du jardin qui habillaient mon fauteuil étaient assorties à ma robe ; je me sentais comme une princesse, c’était MON jour, pas celui des mariés !”

EN ROUE LIBRE

Avec le temps, elle devient une vraie fashion addict. Elle aime se sentir bien et belle, demande des conseils à Ailbhe, son idole, avale les magazines féminins, dans lesquels elle a pourtant du mal à trouver des modèles auxquels s’identifier. “Le problème, c’est que dans un fauteuil, tu dois t’habiller d’une certaine manière, résume Izzy, les vêtements ne tombent pas bien, ils ne sont pas du tout pareils à ce que tu vois sur les photos ou même sur un cintre. Du coup, ça freine beaucoup tes envies !”.
Alors Ailbhe passe à la vitesse supérieure. En 2016, à la sortie de l’Ecole nationale d’art et de design de Dublin, elle commence à dessiner sur des supports plastiques à fixer sur les roues du fauteuil d’Izzy. Une dizaine d’illustrations différentes, pour une collection complète, sous le slogan: «If you can’t stand up, stand out» («si tu ne peux pas te lever, sors du rang»… Oui, en français, le jeu de mots est moins évident), qu’elle relaie en vidéo sur les réseaux sociaux. Le succès est immédiat, Instagram devient fou: 3 millions de vues en une journée! “Les gens voulaient savoir si nous les fabriquions ou si nous les avions achetés, où les trouver, c’était incroyable!” se rappelle Ailbhe. “Du coup, ce qui était un projet de fin d’études, j’en ai fait mon métier. C’était dur au départ, parce que je n’ai aucune connaissance en commerce, mais je suis devenue entrepreneur à 22 ans. Quoi que je fasse, j’aurais eu de toute façon besoin de sens, parce que j’aime faire des choses qui rendent les gens heureux, et là, je dessine non seulement pour ma sœur, mais pour des tas d’autres personnes… Je ne l’avais pas anticipé, mais j’ai créé le job de mes rêves. ”

QUAND LE FAUTEUIL FAIT LA ROUE

Après avoir dessiné la première série de décors, Ailbhe se concentre sur les illustrations personnalisées, les dessins de commandes, mais elle démarche d’autres artistes pour étoffer ses collections. Aujourd’hui, ce sont donc plus d’une cinquantaine de graphistes, illustrateurs, designers ou artistes de rue, comme l’espagnol Okudart ou la styliste irlandaise Orla Kiely, qui s’affichent sur les roues d’Izzy – elle a effectivement TOUS les modèles de décors dans son armoire, de quoi agrémenter la totalité de ses tenues ! – mais ils seraient encore plusieurs centaines à avoir contacté Ailbhe pour travailler avec elle. Elle envisage d’ailleurs de créer des lignes d’accessoires, “des choses fonctionnelles et belles, pas dessinées dans les hôpitaux !” comme du textile pour protéger les manches par exemple, souvent souillées au contact des roues, des sacs et des parapluies. Et comme si la démarche n’était pas assez jolie en soi, une partie des bénéfices est reversée à des associations de soutien aux personnes en situation de handicap.

TAKE IT IZZY

Izzy, elle, en parallèle de ses études de sociologie politique et français, est devenue l’égérie de la marque qui porte son nom. “C’est un honneur pour moi de jouer aux modèles pour les autres utilisateurs de chaise roulante – et puis je m’éclate tellement !!! Mais c’était aussi important de faire d’eux des porte-paroles, de les écouter, car ils ont tous des histoires différentes, intéressantes à raconter et je ne voulais pas que les gens se lassent de la mienne.” Sur leur site internet, une galerie de portraits d’enfants, jeunes femmes ou garçons, américains, canadiens, australiens ou allemands, posant avec leurs décors de roues, donne une idée de la joyeuse communauté qui s’est formée autour des sœurs Keane et de l’image rayonnante d’Izzy. “Maintenant, la première chose que les gens voient quand ils me regardent, c’est toujours mon fauteuil, mais grâce aux dessins et aux couleurs sur les roues, ils m’approchent d’une manière bien plus décontractée : nous sommes tous beaucoup plus à l’aise !” Easy…

http://izzywheels.com

Mélanie Marullaz

Mélanie Marullaz

Journaliste SURNOM: Poulette. PERSONNAGE DE FICTION: Elastigirl. OBJET FETICHE: mon oreiller. ADAGE: à chaque Barba-problème, il y a une Barba-solution. (philosophie Barbapapienne) JE GARDE: mes épaules. JE JETTE: mes grosses cuisses de skieuse. DANS 20 ANS? la tête de mon père sur le corps de ma mère. presse@activmag.fr

DESSERT CRAQUANT

Chic, c’est l’été !

RECETTE D’ÉTÉ

Pour changer des salades…

The END – Juin 2022

La fin d’un canard racontée par ses plumes…

Suivez nous !

et ça, t’as vu ?

basta cosi !

Basta Cosi, c'est toute la cuisine traditionnelle italienne avec une pointe de modernité, une carte élaborée à partir des meilleurs produits venus directement d'Italie, pâtes fraîches artisanales, charcuterie italienne DOP et IGP, viandes et poissons frais. La pâte à...

DESSERT CRAQUANT

Chic, c’est l’été !

pIS pAUL, bEST OF

STARS AU COMPTOIR

RECETTE D’ÉTÉ

Pour changer des salades…

compléments élémentaires

Si… licium m’était conté

mode, séraphine et zélie

Sœurs à l’ouvrage

Pin It on Pinterest

Share This