je te promets…

1 Juil 2015

Johnny, au cas où tu aies oublié les paroles, ce samedi (4 juillet) à Aix-les-Bains, une antisèche, à peine remaniée…

Je te promets mes lèvres en escale à nos sens
Je te promets mes rêves pour les vivre à Florence
Je te promets la fièvre, pas besoin d’ordonnance
Mon cœur en estuaire pour des heures d’insouciance

Je te promets mes mots pour faire taire le silence
Je te promets ma peau en seconde résidence
Je te promets le feu puisé de mon essence
Jamais l’indifférence, bien plus qu’une attirance

J’y crois de tout mon être, même si c’est démentiel
J’y crois comme à nos corps, qui s’aimantent, fusionnels
J’y crois comme à ta bouche, qui nous donne des ailes
J’te promets une histoire folle et confidentielle
J’ai tant besoin de toi, encore

Je te promets l’âme sœur, élue d’la providence
Je te promets mes peurs livrées en confidences
Tous mes fous rires d’ailleurs et même mon innocence
Des instants de douceur, quand tu mènes la danse

Je te promets le bleu de mon âme et conscience
Je te promets mes cieux pour que tu prennes confiance
Je te promets mon lit pour faire mieux connaissance
J’te promets ma folie et la vie plus intense

J’y crois de tout mon être, même si c’est démentiel
J’y crois comme à nos corps, qui s’aimantent, fusionnels
J’y crois comme à ta bouche, qui nous donne des ailes
J’te promets une histoire folle et confidentielle
J’ai tant besoin de toi, encore

Et même si ça m’effraie, si l’avenir on n’le sait
Si nos heures sont comptées, je me moque des délais
Tu verras dans mes yeux un aplomb contagieux…
Sans doute avec le temps, à la force d’y croire
On peut bien essayer pour voir

Et même si je me tais, si mon cœur est méfiant
Si nos passés froissés nous renvoient nos carcans
Je serai l’héroïne d’une passion clandestine
J’te promets un moment de charme et de chaleur
Pour toute la vie ou quelques heures

Je te promets mes lèvres en escale à nos sens
Je te promets mes rêves pour les vivre à Florence
Je te promets la fièvre, pas besoin d’ordonnance
Mon cœur en estuaire pour goûter l’évidence…

Lara Ketterer

Lara Ketterer

Lara Ketterer meneuse de revue SURNOM: enfant, c’était Tatouille, en rapport avec mon prénom... PERSONNAGE DE FICTION: depuis toujours : la femme piège, d’Enki Bilal, une reporter mystérieuse et un peu paumée en 2025... OBJET FETICHE: mon téléphone portable, un vrai doudou que je traîne partout ! ADAGE: vivre sans folie, ce n’est pas raisonnable du tout ! JE GARDE: mes yeux et mon esprit rock, toujours provoc ! JE JETTE: mes coups de blues, ça abime les yeux ! DANS 20 ANS ? Adulte ? presse@activmag.fr

Suivez nous !

et ça, t’as vu ?

Pin It on Pinterest

Share This