Le Bistro du Rhône

17 Sep 2021

Rhône de composition

On leur avait dit : « là-bas, aucun commerce ne tient, ça ne marchera jamais. » Près de 25 ans après leur installation avenue du Rhône, Sophie et Patrice Cavoret sont pourtant toujours là. L’adresse est même devenue étape gourmande incontournable.

Annecy, si on n’a pas pignon sur une des rues de la vieille ville, il faut en avoir dans l’assiette pour attirer le gourmand ! Quand ils s’installent en 1997, Sophie et Patrice n’ont pas fait d’étude de marché, ils ne se posent pas trop de questions, mais ils savent qu’il va falloir proposer autre chose que de la tartiflette. Ils envisagent, car Patrice est lyonnais, un menu cochonaille, “mais on ne mange pas des tripes tous les jours…” Avec un chef au parcours en zigzag entre pizza et Veyrat, ils mettent donc tout de suite en place une carte originale, basée sur des produits nobles, des cuissons maîtrisées à la perfection et une pointe d’inattendu.
Mais le chef s’en va. Patrice, qui officiait déjà aux fourneaux à ses côtés, décide alors de prendre le relais. Avec Sophie ils ont suivi le même cursus, et c’est chez Bocuse, « le Patron », qu’ils se sont rencontrés une dizaine d’années plus tôt. Au gré des saisons, ils ont ensuite transhumé entre mer et montagne, entre tables étoilées et relais-châteaux. Dans ces grandes maisons, ils ont acquis le sens de la rigueur, du service, le goût des choses bien faites… et de la simplicité : “nous n’avons pas l’ambition de courir après quoi que ce soit”, résume Patrice. On ne vise pas les étoiles, peut-être, les pieds sont bien sur terre et les mains au piano, des mains qui font pourtant des merveilles…
Au bout de la fourchette, la même lisibilité : on retrouve en bouche tous les goûts attendus, justes et équilibrés, fins et savoureux. Le curry et le piment d’Espelette sur le velouté de courgettes se font discrets, juste ce qu’il faut pour sublimer le produit ; la truffe d’été relève le fraîchissime chèvre du Semnoz, mousseux à souhait et sur les fines tranches de bœuf mariné à la coriandre, menthe et citron vert, les grains de riz torréfiés font des « larmes du tigre » une véritable invitation à voyager. Et comment ne pas craquer sur le cochon noir ibérique au jus truffé, fondant en bouche et servi avec une déclinaison de carottes glacées, confites et en purée… Imaginée à 4 mains avec Florian, le jeune chef qui pianote aux côtés de Patrice depuis deux ans, la carte s’offre quelques incartades asiatiques, mais s’inspire principalement du marché, change à chaque saison et table sur les desserts maison, tous plus fameux les uns que les autres. Les conseils de Sophie en matière de vins sont à suivre les yeux fermés, avec de belles surprises à la clé. Une balade ponctuée d’impromptus, des petites rillettes de bienvenue jusqu’au rhum arrangé en guise de terminus… Tous les goûts mènent au Rhône !

+ d’infos : http://bistrodurhone.fr
13 avenue du Rhône, Annecy 04 50 45 53 34
Plat du jour à 14€ le midi – Menus complets du soir à 34 ou 51  €

Mélanie Marullaz

Mélanie Marullaz

Journaliste SURNOM: Poulette. PERSONNAGE DE FICTION: Elastigirl. OBJET FETICHE: mon oreiller. ADAGE: à chaque Barba-problème, il y a une Barba-solution. (philosophie Barbapapienne) JE GARDE: mes épaules. JE JETTE: mes grosses cuisses de skieuse. DANS 20 ANS? la tête de mon père sur le corps de ma mère. presse@activmag.fr

Dessert nomade

Gâteau aux fruits rouges

Reblochon en mouillette

Gaspacho de petits pois

Suivez nous !

et ça, t’as vu ?

Pin It on Pinterest

Share This