Le blues de la piquouse…

A quel « vac » Saint se vouer ?

Madame ferme son journal : “bon, mon loulou si j’ai bien compris le vaccin, c’est pour demain ! Depuis le temps qu’on se lamentait, on va enfin pouvoir passer à l’action ! Tu penses qu’on s’inscrit de suite pour la piquouse qui va nous rendre la liberté ?” Monsieur reste songeur, pensif… aurait-il peur de la petite aiguille ?

Elle s’étonne : “Dis ça fait des mois que tu le réclames et tu ne sautes pas de joie ? Toi l’hypocondriaque qui évite les manifs pour « tousse » et les « Covid-greniers » ? Toi qui portes ton masque même sous la douche, sous prétexte que la Covid vit en milieu humide ? Quelle est donc ta stratégie ?” Loulou va devoir montrer qu’il maîtrise la situation, aussi bien que le grattage d’un Astro ou d’un Blackjack. Il prend son air finaud : “On me tient informé : les Ricains de Pfizer vont produire 50 millions de doses en 2020, alors à ton avis à qui sont-elles destinées ?” Madame reste muette, et c’est la première fois depuis qu’ils sont ensemble ! Lui : “Réfléchis : pas fous, les politiques ne vont pas vouloir servir de cobayes, ils vont courageusement les proposer à leurs collaboratrices en disgrâce, celles qui ont refusé leurs avances, ou plutôt à leurs belles-mères, un noble geste pour la sauvegarde des monuments historiques… Remarque aussi que Sarko pourrait l’offrir à Ziad Takieddine !”

Avec son air de (vac)sainte-nitouche…

… Madame rit : “Et ne comptons pas non plus sur les dirigeants du monde de la finance, ou nos amis du CAC40 pour se l’injecter : pourquoi prendre un risque, alors qu’ils ont été – à leur demande – brutalement confinés sur leur yacht ou dans leur bunker médicalisé ?”

  • Lui : “Ils vont nous faire une grosse dé(sub)prime !”
  • Elle : “Je sais juste que les milliardaires ont vu leur fortune augmenter d’un quart entre avril et juillet, alors ils peuvent bien patienter un peu, assis dans le gel hydroalcoolique de leur jacuzzi !”
  • Lui : “Alors qui va-t-on piquer, si personne n’en veut ? Moi déjà, je vote pour que le corps médical ne soit pas vacciné ! Oui, imagine qu’il y ait des effets secondaires néfastes qui les mettent sur la touche ? Qui va s’occuper des malades, et de nous surtout ?”
  • Elle : “Tu as raison et idem pour le corps enseignant : ils sont déjà assez facilement contrariés, malades ou en grève, alors surtout ne leur tendons pas la perche de l’allergie !”

En attendant le (vac)saint-glin-glin


Lui : “Moi, pour que j’accepte l’injection, ils vont devoir me prouver que je vais rester intègre, même si j’ai toujours manqué de goût, là, je ne le sens pas bien leur truc ! Et si ça devient obligatoire, je prendrai le maquis avec les 4 Français sur 10 qui vont boycotter.” Madame réfléchit, c’est sa vraie nature : “Si je comprends bien ton raisonnement, finalement ces 50 millions de doses devraient suffire à vacciner toute la planète ? Alors on va faire quoi des 5 milliards fabriqués en 2021 ?” Peut-être faire mentir ce fameux proverbe italien : “Si le malade meurt, c’est le médecin qui l’a tué, s’il guérit ce sont les (vac)Saints qui l’ont sauvé…”

Frédéric Charpentier

Frédéric Charpentier

Chroniqueur
SURNOM: Fred. PERSONNAGE DE FICTION: le professeur Keating du «Cercle des poètes disparus». OBJET FETICHE: ma paire de running. ADAGE: Carpe Diem. JE GARDE: les yeux, les mains, la bouche. JE JETTE: quasi tout le reste. DANS 20 ANS? un esprit dans le vent.

En berne…

Queue nenni !

même pas mâle

dans le potage

Ski fait du bien

Madame et une montagne de plaisirs

Suivez nous !

et ça, t’as vu ?

En chantier : Thonon-les-Bains

Thonon change de main ?

Plagiat ? Mes droits…

Je pique… ça pique !

En chantier : Annecy

Stationnement : quoi de neuf pour l’été ?

mode : emma bruschi

Il n’y a que paille qui m’aille

escapade dans la Drôme

La prise de la bastide

mode : maison alfa

une mode adurable…

escapade dans le Gard

Egards et garrigues

mes sous sans soucis

Bonnes nouvelles fiscales !

maf attacks

Jupe alors !

Pin It on Pinterest

Share This