les Z & leur assiette

LES Z CUISTOTS

QUESTION ALIMENTATION, FOIE DE GAULOIS, NOTRE RÉPUTATION N’EST PLUS À FAIRE ! ET EN PLUS, ELLE EST SAINE. NOUS SERIONS D’AILLEURS GLOBALEMENT PLUS MINCES ET EN BONNE SANTÉ QUE LA PLUPART DES AUTRES PAYS OCCIDENTALISÉS! POUR AUTANT, NOS JEUNES VONT-ILS JOUER LA MÊME GAMME AU PIANO OU CÉDER AUX SIRÈNES HURLANTES DE LA FAST-FOOD ?

Une étude menée par Quitoque en 2019 indique que pour 56 % des 18/25 ans, manger est un plaisir avant tout, contre 43% pour l’ensemble des Français. Nous voilà rassurés!
Pour autant, l’institut Jam, qui s’est penché de plus près sur la question, révèle que, sur ces trois dernières années, 68% des jeunes ont changé d’habitudes alimentaires. Et 10% supplémentaires songent sérieusement à le faire. Un jeune sur quatre a d’ores et déjà réduit sa consommation de viande et 71% des autres entendent leur emboîter le pas. Leur motivation ? Protéger la planète ! Et ils n’attendent pas que le gouvernement passe à table pour agir, estimant que c’est à eux d’impulser le changement en modifiant leur comportement, notamment par une consommation qualitative (consommer mieux) plutôt que quantitative. Ainsi logiquement, plus d’un quart des jeunes privilégient désormais le bio, même si la filière semble parfois critiquée.
70% des jeunes sondés déclarent même cuisiner régulièrement, en particulier le soir.
Pour le sociologue et chercheur au CNRS Claude Fischler, il y a là clairement une spécificité française. Ici plus qu’ailleurs, le repas partagé, en famille ou entre amis, est une institution de tout temps, un rituel social très structuré qui résiste farouchement aux impératifs d’un timing serré, à la tentation de se nourrir sur le pouce.
Nos jeunes cordons bleus cuisinent donc et pour trouver des recettes qui les inspirent, 44% des 15-25 ans suivent des influenceurs spécialisés sur les réseaux sociaux.

UNE CONSOMMATION ÉCLAIRÉE

Et avant même d’enfiler leur tablier, tout est passé à la loupe: pour désormais 4 jeunes sur 10, il est impensable d’acheter sans bien regarder les informations au dos des produits. Le succès de l’application Yuka en témoigne : 3 jeunes sur 10 l’utilisent pour contrôler la qualité des pro- duits de leur caddie®. Et l’influence de l’appli est telle que 57% d’entre eux déclarent changer de marque s’ils découvrent qu’un produit similaire est mieux « noté » ailleurs.

MIEUX MANGER À QUEL PRIX ?

Si le bio peut être soumis à controverse, le local est définitivement la valeur qui monte. 40% des Z sont prêts à payer le double un kilo de tomates si ça permet de financer une agriculture sans pesticides et du terroir. De bien belles intentions qui ne tiennent que si le niveau de vie suit le rythme. C’est certainement à ce niveau-là que les inégalités peuvent se creuser. Mais voyons voir ce qui distingue, in situ, le X du Z. On passe à table! D’un côté, Kilian, jeune charpentier annecien de 22 ans, la tête bien chevillée sur les épaules. Il sait où il va et construit son avenir, pierre par pierre ou plutôt poutre par poutre avec sa compagne avec qui il vit depuis 3 ans. En face, Blandine, la petite quarantaine, conjugue sa vie de femme active (coach en thérapie de couple), et de famille avec ses 3 jeunes enfants sur Saint-Jorioz.

Kilian

Activmag : C’est important pour toi, la bouffe ?
Kilian : Oh oui, ça c’est certain! Hyper important même. C’est du plaisir avant tout. Ma seule limite, c’est mon budget. J’adorerais pouvoir acheter plus de produits de qualité.
Blandine : Je confirme, très important ! J’adore cuisiner, faire le marché, découvrir des restos, autant par goût des bonnes choses, que pour faire plaisir à mes proches.

Penses-tu te nourrir comme la plupart de tes amis ?
Kilian :
Ah ben non, je me nourris bien mieux que mes potes!! Je sais quand même cuisiner ! Alors qu’encore beaucoup de mes amis ne se nourrissent que de plats tout préparés ou de fast-food.
Blandine : Oui et non ! Je croise souvent mes copains au marché et à l’épicerie bio que je fréquente, mais je ne pense pas qu’ils accordent tous autant de temps que moi à éplucher les légumes ! Manger de bons produits locaux est super important pour mon équilibre, mais j’ai bien conscience que nous n’avons pas tous les mêmes priorités.

Ton plat culte d’enfance ?
Kilian :
Cela va peut-être vous étonner mais c’est un loup (le poisson bien sûr) en croûte de sel avec une sauce au Porto, du riz et des légumes. C’est un plat que nous faisait mon grand-père lors des réunions de famille et j’en garde un super souvenir! Son foie gras maison était aussi une dinguerie !
Blandine : Ton loup me met l’eau à la bouche! Pour moi, ce serait plutôt le gâteau aux marrons de ma tante Nicole! Notre bûche de Noël avec du chocolat et des châtaignes, c’est tellement bon !!! La préparation est longue et minutieuse, je n’ai jamais trouvé le courage d’en faire… Vivement Noël prochain !

Blandine

3 plats traditionnels français que tu aimes bien ?
Kilian :
J’adore la blanquette de veau… euh… la choucroute, c’est français ou allemand ?
Activmag : Alsacien ! Donc français !
Kilian : Ah ok, alors oui la choucroute et le cassoulet! Mais si j’en mange une fois par an, c’est bien le maximum…
Blandine : La salade niçoise ! C’est un plat d’été dont mes enfants raffolent et moi aussi. Super pratique pour un pique-nique. J’adore aussi le hachis parmentier, un vrai plat «doudou» que nous avons cuisiné pendant le confinement. Et je suis fan des tartes aux pommes que ma mère cuisine encore souvent et qui me rappellent les goûters chez ma grand-mère. Avec un peu de Chantilly maison et un café, on touche à la perfection !

La cuisine, c’est ton atelier préféré ou un terrain miné ?
Kilian :
Plutôt mon atelier… rêvé ! En réalité, j’adorerais pouvoir y passer plus de temps. Comme je bosse plus de 45 heures par semaine, difficile de trouver un créneau ! Mais j’avoue que lorsque l’occasion se présente, je m’éclate à tester des trucs, faire mes recettes. Je trouve ça cool.
Blandine : Moi j’ai la chance de pouvoir y passer énormément de temps. Je m’essaie aussi à la cuisine végétarienne, en regardant les vidéos de Deliciously Ella que je suis aussi sur Instagram.

Fais-tu partie des bio addict ?
Kilian :
Non pas du tout. D’abord, je trouve ça trop cher, et en plus, je ne suis pas persuadé que parce que c’est marqué «bio», c’est forcément dénué de pesticides… Je pars du principe que la terre est largement polluée, alors faire pousser des trucs bio sur la terre polluée, cela n’a pas de sens ! Je préfère acheter local, même si c’est un peu plus cher.
Blandine : Oui, c’est important pour moi, à la fois pour préserver ma santé, mais aussi celle des agriculteurs. Manger bio, c’est un engagement éthique qui correspond à mes valeurs. La nourriture est pour moi le poste de dépense le plus important, surtout depuis que j’ai des enfants.

Un petit fast-food de temps en temps ?
Kilian : Oui bien sûr! Je dirais deux à trois fois par mois. Mais pas trop les Mac Do ou Burger, plutôt des tacos ou des kebabs et pas n’importe où. Je connais les bonnes adresses!
Blandine : Je ne suis pas archi fan de fast-food, je préfère un bon sandwich de boulangerie ou un Bo Bun vendu dans la rue.

Viande ou tofu ?
Kilian :
Alors là, plutôt viande ! J’adore la viande rouge, le bœuf. J’en mange un peu tous les jours. Le tofu, non je n’aime pas trop.
Blandine : Le tofu bien cuisiné peut être délicieux et c’est très économique, tu sais ! Même si j’aime la viande, j’essaie d’en manger le moins souvent possible.

Et les légumes, c’est pour la déco ?
Kilian : Non, pas du tout! On essaye à chaque repas de manger des légumes. Cela me paraît important, et ça ne nous dérange pas de les cuisiner.
Blandine : Plus il y a du vert, plus je suis heureuse !

Oléagineux, légumineuses, ça te parle ?
Kilian : Franchement, je ne sais pas ce que c’est! Alors je ne dois pas en manger souvent!
Activmag : Les oléagineux, c’est tout ce qui est amandes, noix, noisettes, pistaches et les légumineuses : lentilles, pois chiches, pois cassés… des aliments très bons pour la santé!
Kilian : Ah ok, je ne savais pas du tout. Ben non, je n’en mange que très rarement.
Blandine : Dommage, tu devrais en manger plus souvent ! Notre apéro familial préféré est le houmous à base de pois chiches. Trop bon et super sain. Je cuisine souvent des lentilles, et j’apporte toujours un petit sac d’amandes avec moi en cas de fringale ou de coup de fatigue.

Pour 4 jeunes sur 10, il est impensable
d‘acheter sans bien regarder
les informations au dos des produits.

Ton péché mignon ?
Kilian :
Ce serait une bonne entrecôte avec des haricots verts ou un petit foie gras, avec du saumon fumé et des crevettes. Le vrai repas de fête qui me rend heureux!
Blandine : Du saumon gravlax avec une coupe de champagne!

C’est trop cher de bien manger ?
Kilian : Carrément! Si je devais faire mes courses uniquement avec des produits de qualité, cela serait peut-être possible, mais à condition que l’on fasse de vraies économies sur d’autres choses! Je trouve que les légumes et les fruits particulièrement sont très chers et on ne parle même pas du bio… ! Je trouve cela dommage, car il y a une vraie inégalité dans ce domaine.
Blandine : Oui c’est vrai ! Mais depuis que j’achète mes légumes et mon fromage à un petit producteur à côté de chez moi, mes tickets ont beaucoup baissé! Et si tu mangeais moins de viande, tu ferais des économies ! En tout cas, ma priorité est de bien faire manger ma famille, quitte à réduire nos dépenses sur d’autres postes comme la voiture, nous avons d’ailleurs fait le choix d’en avoir plus qu’une qui reste au garage les 3/4 du temps !

[social_warfare]
Delphine Guilloux

Delphine Guilloux

Naturopathe et Iridologue
SURNOM: la Druide. PERSONNAGE DE FICTION: ma sorcière bien aimée. OBJET FETICHE: un cœur-galet ramassé par mon fils, toujours au fond de mon sac. ADAGE: J’ai décidé d’être heureux (se), c’est bon pour la santé (Voltaire). JE GARDE: ma bouche. JE JETTE: mes pieds. DANS 20 ANS? la même, au moins dans la tête !

les Z & la mode

insta clic, ça claque !

Restaurant Le Belvédère

restaurant Le Belvédère

les Z & la mode

insta clic, ça claque !

Restaurant Le Belvédère

restaurant Le Belvédère

Suivez nous !

et ça, t’as vu ?

les Z & la mode

insta clic, ça claque !

Les Z & la mode

Au delà des influences

les Z & la banque

questions de fonds

les Z & leur smartphone

balance ton portable !

CHAMPIONNAZ DU MONDE

FOULE CONTACTS

BON J’AVOUE, JE M’EN DOUTAIS DEPUIS UN BYE, JAMES, MON AMANT SO SEXY, EST MARIÉ ET AIME L’EXOTISME. DE LÀ À OPTER POUR
UNE CULTURE DE MASSE PLUS QU’UNE AGRICULTURE RAISONNÉE… IL N’Y A QU’UN COUP DE BÊCHE MAL PLACÉ…

les Z & leur job

work in progress ?

Pin It on Pinterest

Share This