Pas dans le mille Emile !

17 Déc 2020

« Comme une lettre qu’elle aurait chantée, Loube dévoile Emile, son premier album… » Ah l’amour !!! Celui qui nous titille et nous chahute, celui qui nous bouscule et nous bascule, nous renverse et nous fait voir la vie en ultra-violets. L’amour est derrière Emile, lui, le mâle aimé, puis détesté, l’homme qui a tout bon et qui finit dans la fosse aux cons. Loube veux un homme, un vrai, un qui l’emmène à Rome et lui fasse des sablés, un homme qui embrasse  toute sa sensibilité . Et qu’est ce qu’elle en a ! Entre autodérision, sentiments violents, déception et acceptation un peu forcée –  t’es marrant toi – Loube se marre et prend la vie du côté yeah !!!  Dans un opus acoustique guitare-voix qui pétille,  elle  parle de futurs beaux parents et de bombe à retardement, de muse et de truc qui l’amuse et surtout elle te dit à toi et à tous les Emile du monde entier : Te fais pas de bile, mais te trompe pas de jeu, ou j’te crève les pneus !

Emile, sur toutes les plate formes, c’est tout de suite et maintenant ! Instagram@LaetLOUBE

Magali Buy

Magali Buy

SURNOM : Mag... (d'ailleurs activ'mag c'est pour moi, non ?) PERSONNAGE DE FICTION : Xéna la guerrière OBJET FETICHE : mon piano, il m’écoute, me répond et me comprend mieux que personne. ADAGE : « si tout le monde sait où tu vas, tu n’arriveras jamais à ta destination. Laisse-les croire que tu dors.» JE GARDE : mon mauvais caractère, ma langue bien pendue, mon cœur ouvert et mes yeux verts JE JETTE : mon insécurité, ma cellulite et ma paranoïa... DANS 20 ANS : la même en pire, si c'est possible !

Le son du vendredi : eclipse – xixa

Du bon son, Antoine de Caunes s'en est mis plein les oreilles depuis des années. Alors, quand au détour d'une interview (oui, oui, on se fait mousser...), il vous fait une prescription musicale,...

LE SON DU VENDREDI : BETTER THINGS – Sharon Jones & the Dap-Kings

Du mal à démarrer ce matin ? Laissez Sharon Jones & the Dap-Kings vous prendre par la main. https://www.youtube.com/watch?v=AxKl_1JAc9k Une basse qui trotte en mode série américaine des années...

Le Son du Vendredi : Lovely Day – Bill Withers

Il suffit de la 1ère mesure, même pas, des cinq 1ères notes de basse chaloupées, et je sens la chaleur dans mon ventre. Mes cervicales se dénoue, mon périnée...
Suivez nous !

et ça, t’as vu ?

Pin It on Pinterest

Share This