plan q : penses-tu tout savoir à son sujet ?

plan cul’te

«Oh lui (ou elle) ? Ce n’est qu’un plan cul !». On a tous entendu ou prononcé un jour cette phrase, sur un mode mi embarrassé mi dépité. Comme si on ne voulait y voir qu’un passe-temps coupable, un «pc» de chair un peu honteux et dérisoire en attendant mieux. Une sorte de sexualité low cost, encouragée par les applis de rencontre, alors qu’on rêve de la classe affaires ! Pourquoi ne pas assumer les bienfaits d’une éphémère partie de jambes en l’air ?

Mais de quoi parle-t-on exactement ? Le plan cul, c’est un peu comme le dahu. Tout le monde sait ce que c’est, mais personne n’en donne jamais la même description.

BAIZ’NESS PLAN

En fait, définir le PC est à la fois simple et compliqué. Et internet ne risque pas d’être d’un grand secours. Tapez le mot dans Google et vous aurez aussitôt le choix entre une longue liste de sites hot ou de vidéos de bellâtres autoproclamés «coaches séduction». Bref, ça sent le truc glauque, le quickie poisseux entre deux portes au Macumba d’Aix-en-Provence. Pour être clair, le concept-clé du plan cul, c’est l’absence d’engagement : on couche ensemble, mais on n’est pas un couple. Célibataire et je le reste ! Le chercheur Jean-François Bayart, auteur de l’essai «Le plan cul, ethnologie d’une pratique sexuelle», le définit très crûment et simplement : c’est «baiser, point barre» ! Au sens strict donc, pas de ciné, pas de pizza, pas de «tout-doux-liste», cette sirupeuse compilation de «mon cœur, mon amour», pas de saint Valentin.

La réalité est pourtant beaucoup moins simple, car de multiples options sont possibles, accessibles à toutes les bourses, selon que les protagonistes remettent le couvert ou pas : one shot, fuckfriend, sexfriend, PQR (Plan Cul régulier), PQRA (PQR Affectif ; en gros, vous avez le droit de tenir la main de l’autre après copulation).

PLAN Q PAS PLAN PLAN

Une espèce de CDD sexuel, un Coït à Durée Déterminée, Medef-compatible, qui colle parfaitement à notre époque de précarité. Nul besoin de lourdes démarches, plus facile à conclure qu’un CDI et moins contraignant, il suffit de traverser la rue, comme le dirait Emmanuel Macron, pour décrocher une Tinder suprise. Flexibilité, expérience professionnelle supplémentaire, idéal pour les personnes en reconversion et pour les jeunes, le zob de rêve ! Adieu mariage, maison, pelouse, beaux-parents, monospace et blanquette dominicale ! Terminées les «Fuck-ushima», ces relations amoureuses toxiques que l’on n’ose pas interrompre de peur d’être seul(e) ! Place aux galipettes, rigolades et réalisations de fantasmes sans prise de tête, avec sécrétion d’endorphines garantie. Une autre manière plus agréable d’aborder les cons promis, non ? Et si on finit par s’attacher à notre plan couette hebdomadaire, rien n’empêche de faire évoluer le plan cul en plan couple. Et si on croise le prince charmant, il suffit tout simplement de congédier le sexfriend sans préavis ni indemnités.

CESSONS DE PLANQUER LE PLAN Q !

Certains voient dans ces moments de pur plaisir, le signe d’une liberté sexuelle assumée. La journaliste américaine Hanna Rosin, dans son livre «la fin des hommes», va jusqu’à les considérer comme une bénédiction pour les femmes et un puissant facteur d’émancipation. En fait, avoir un plan cul, c’est prendre sa vie en mains, assumer ses choix et son droit au plaisir. Le plan Q est bien plus qu’un plan B. Il n’est pas du tout le signe qu’on s’est plan T. Considérez-le au contraire comme un plan A, une manière excitante de rencontrer quelqu’un. Prendre ce qu’il y a à prendre… Deux heures, deux jours, deux mois, quelle importance ?! Inutile de culpabiliser. Aller à confesse ne vous mènera pas en enfer. Alors, faites comme Lorie ou… Jean-Pierre Raffarin, adoptez la positive attitude ! Ou pas.

© Création Juliane Strappazzon

[social_warfare]
Emmanuel Allait

Emmanuel Allait

Chroniqueur SURNOM : Manu. Mais je préfère qu'on m'appelle Emmanuel. Un peu long, mais plus c'est long, plus c'est bon, non? PERSONNAGE DE FICTION : bob l'éponge. J'ai passé 40 ans à faire la vaisselle et ce n'est pas fini ! Je suis un spécialiste. OBJET FETICHE : un stylo plume. Beaucoup plus classe qu'un ordinateur. Ou une montre, automatique bien sûr. Regarder le temps qui passe pour en profiter au maximum. ADAGE : mon cerveau est mon second organe préféré (woody allen). JE GARDE : joker. JE JETTE : mes pieds. DANS 20 ANS ? je serai sur une scène, guitare à la main, pour jouer Europa de Carlos Santana. presse@activmag.fr

COIFFURE EN DOUCE ALCHIMIE

POUR LE MEILLEUR ET POUR LA PIERRE

QUAND GYPSOPHILE, ROSES EN TISSUS OU PERLES NACRÉES SE CRÊPENT LE CHIGNON, FANNY GARCIA, ELLE, FAIT BRILLER LES CHEVEUX DES MARIÉES À SA FAÇON. HALTE À L’ACCESSOIRE RENGAINE, LA CRÉATRICE LYONNAISE ÉPINGLE SES BARRETTES EN PIERRE DANS NOS CRINIÈRES, ET ÇA ROULE !

Yann Chave, vigneron

L’amour en Hermitage
A Mercurol, le domaine Chave et fils, c’est avant tout l’histoire de Nicole et Bernard, qui donnent en 1969 le coup d’envoi d’un vignoble discret. En 1996, leur fils Yann en fait son terrain de jeu préféré, galets, argile et petits pieds, à vos marques, prêts ? Cep party !

mariée en Valérie Pache

les robes qui donnent des ailes

AVANT, C’ÉTAIENT DES PARACHUTES. APRÈS, CE SONT DES ROBES, À LA FOIS DÉLICATES ET FORTES EN CARACTÈRE, CONÇUES POUR LE MOUVEMENT, LA LIBERTÉ, LES GRANDS ESPACES. ENTRE LES DEUX, IL Y A EU LE GRAIN DE FOLIE DE VALÉRIE PACHE !

COIFFURE EN DOUCE ALCHIMIE

POUR LE MEILLEUR ET POUR LA PIERRE

QUAND GYPSOPHILE, ROSES EN TISSUS OU PERLES NACRÉES SE CRÊPENT LE CHIGNON, FANNY GARCIA, ELLE, FAIT BRILLER LES CHEVEUX DES MARIÉES À SA FAÇON. HALTE À L’ACCESSOIRE RENGAINE, LA CRÉATRICE LYONNAISE ÉPINGLE SES BARRETTES EN PIERRE DANS NOS CRINIÈRES, ET ÇA ROULE !

Yann Chave, vigneron

L’amour en Hermitage
A Mercurol, le domaine Chave et fils, c’est avant tout l’histoire de Nicole et Bernard, qui donnent en 1969 le coup d’envoi d’un vignoble discret. En 1996, leur fils Yann en fait son terrain de jeu préféré, galets, argile et petits pieds, à vos marques, prêts ? Cep party !

mariée en Valérie Pache

les robes qui donnent des ailes

AVANT, C’ÉTAIENT DES PARACHUTES. APRÈS, CE SONT DES ROBES, À LA FOIS DÉLICATES ET FORTES EN CARACTÈRE, CONÇUES POUR LE MOUVEMENT, LA LIBERTÉ, LES GRANDS ESPACES. ENTRE LES DEUX, IL Y A EU LE GRAIN DE FOLIE DE VALÉRIE PACHE !

Suivez nous !

et ça, t’as vu ?

Vignerons – Stéphane Ogier

Côte à cote

Avec ses vins fins et ses millésimes sublimes, cette côte-là, rôtie à cœur, a su gagner les verres, séduire les palais et jouit aujourd’hui d’une sacrée cote ! Mais c’est à Ampuis qu’elle s’épanouit, entre les mains et les rangs de Stéphane… Ogier, Ogier, braves gens !

COIFFURE EN DOUCE ALCHIMIE

POUR LE MEILLEUR ET POUR LA PIERRE

QUAND GYPSOPHILE, ROSES EN TISSUS OU PERLES NACRÉES SE CRÊPENT LE CHIGNON, FANNY GARCIA, ELLE, FAIT BRILLER LES CHEVEUX DES MARIÉES À SA FAÇON. HALTE À L’ACCESSOIRE RENGAINE, LA CRÉATRICE LYONNAISE ÉPINGLE SES BARRETTES EN PIERRE DANS NOS CRINIÈRES, ET ÇA ROULE !

Yann Chave, vigneron

L’amour en Hermitage
A Mercurol, le domaine Chave et fils, c’est avant tout l’histoire de Nicole et Bernard, qui donnent en 1969 le coup d’envoi d’un vignoble discret. En 1996, leur fils Yann en fait son terrain de jeu préféré, galets, argile et petits pieds, à vos marques, prêts ? Cep party !

mariée en Valérie Pache

les robes qui donnent des ailes

AVANT, C’ÉTAIENT DES PARACHUTES. APRÈS, CE SONT DES ROBES, À LA FOIS DÉLICATES ET FORTES EN CARACTÈRE, CONÇUES POUR LE MOUVEMENT, LA LIBERTÉ, LES GRANDS ESPACES. ENTRE LES DEUX, IL Y A EU LE GRAIN DE FOLIE DE VALÉRIE PACHE !

Le Son du Vendredi : Lovely Day – Bill Withers

Il suffit de la 1ère mesure, même pas, des cinq 1ères notes de basse chaloupées, et je sens la chaleur dans mon ventre. Mes cervicales se dénoue, mon périnée se démobilise et ma ride du lion s’atténue… Le monde peut bien...

à la mode de chez nous

BOUTON D OR

LAURIE ANN NGUYEN, STYLISTE LYONNAISE POUR ENFANT, N’EST PAS TRÈS À L’AISE AVEC L’EXERCICE DE L’INTERVIEW ET NE S’EN CACHE PAS DU TOUT. UNE BARBOTEUSE ANTI STRESS ENTRE SES MAINS, ELLE ROULE EN BOULE L’HISTOIRE DE SON 16 RUE SAINT GEORGES DANS SA GORGE… ET QUE D’ÉMOTION !

Yves Cuilleron, vigneron

Lire entre les vignes

Les sages n’ont pas toujours une barbe blanche et la voix qui chevrote. En revanche, ils sont souvent plongés dans les livres. C’est le cas d’Yves Cuilleron, vigneron bien en chai du côté de Chavannay, entre raisins et bouquins, terroir et grimoires.

un sac désiré à mon image

APPELEZ-MOI DESIREE... DU PEPS, DU ROCK, UN PEU D’IMPERTINENCE ET NOÉMIE CREYX MET L’ACCESSOIRE À SAC. ALLERGIQUE AUX ESPRITS CARRÉS ET TENDANCES TOUTES FAITES, LA CRÉATRICE LYONNAISE DE RUE DÉSIRÉE DONNE LA SIENNE, FLASHY ET PLEINE DE TRALALA, ET NOUS PASSE LE BAG AU...

Stéphane Montez, vigneron

Bachique Instinct

Le sous-marinier navigue à l’oreille, le parfumeur compose au nez, Stéphane Montez, lui, vinifie à l’instinct. Entre bon sens paysan, hérédité, grain de folie et curiosité, le vigneron de Chavanay, perché sur ses hauteurs, ne manque pas de couleurs.

MEGHAN DWYER, SOMMELIERE

QUAND SYRAH, SYRAH

… WHATEVER WILL BE, WILL BE. QUAND ELLE ÉTAIT ÉTUDIANTE, MEGHAN DWYER ENVI- SAGEAIT SA CARRIÈRE ENTRE DIAPOS ET CADRAGE, LA VOILÀ POURTANT QUI OFFICIE AUJOURD’HUI ENTRE COTEAUX ET CÉPAGES. LE MONDE DU VIN L’A HAPPÉE, LA SYRAH L’A ENVOÛTÉE !

Pin It on Pinterest

Share This