Qui suis-je ?

1 Fév 2016

A la moindre occasion, je me glisse entre tes doigts. Dans mon plus simple appareil. Tu me prends délicatement, me serres, m’emprisonnes un peu plus pour mieux t’évader, laisser libre cours à tes pensées, des plus inattendues aux plus intimes, des plus formelles aux plus brouillons. Docile, je te laisse le contrôle. Tu maîtrises. Cette soumission, je la revendique. C’est elle qui te séduit en moi, je le sais. Je n’ai aucun tabou, mes limites ne sont que les tiennes ! En as-tu d’ailleurs ?

Tu hésites, me porte à tes lèvres pour y puiser sans doute l’inspiration, une respiration à notre histoire. Tu me mordilles, un peu trop fort, mais je ne me débats pas. J’en garderai pourtant les stigmates, l’empreinte de ce moment d’égarement… Tes doigts experts jouent avec mon corps, me tournent et me retournent… un peu trop vite. Jusqu’à prendre la pose, un instant, à peine le temps de voir filer un ange essoufflé.

Et soudain, ça repart. Frénétiquement. Nous ne faisons plus qu’un, je suis ton prolongement, fusion du corps, de l’esprit. Un mot et je coule… Je suis toi. L’instrument de ton imagination. Unique et multiple à la fois. Tu me perds, tu me cherches, tu me troques, sans drame…

Que me trouves-tu, toi et tous les autres ? Au premier abord, je n’ai rien d’exceptionnel. Pourquoi m’ériger au rang d’icône alors ? Les designers de Lausanne et du monde entier fantasment sur moi. Qu’avez-vous tous ? Seuls les extra-terrestres (et encore, ce n’est pas avéré) n’ont pas un jour imaginé me posséder. Et pourtant, pour quelques centimes, bille en tête, je vous donne mon corps.

Et si du sang bleu coule dans mes veines, que je descends d’une lignée de barons, ma richesse est ailleurs, dans notre relation. Dans l’histoire qu’on écrit ensemble. Je laisse ta signature partout. Même là, sur cette page.

Qui suis-je ? vous avez trouvé ?

Lara Ketterer

Lara Ketterer

Lara Ketterer meneuse de revue SURNOM: enfant, c’était Tatouille, en rapport avec mon prénom... PERSONNAGE DE FICTION: depuis toujours : la femme piège, d’Enki Bilal, une reporter mystérieuse et un peu paumée en 2025... OBJET FETICHE: mon téléphone portable, un vrai doudou que je traîne partout ! ADAGE: vivre sans folie, ce n’est pas raisonnable du tout ! JE GARDE: mes yeux et mon esprit rock, toujours provoc ! JE JETTE: mes coups de blues, ça abime les yeux ! DANS 20 ANS ? Adulte ? presse@activmag.fr

Suivez nous !

et ça, t’as vu ?

Pin It on Pinterest

Share This