restaurant LA RUCHE

DES BOUCHES SUR UN POT DE MIEL

QUAND FLORIAN BISCOP DÉCIDE D’OUVRIR UN RESTAURANT BISTRONOMIQUE EN PLEIN CŒUR DE ST-PERAY, C’EST TOUT UN TERROIR QU’IL CHOISIT DE BUTINER. DANS SA RUCHE, PETITS PRODUCTEURS ET VIGNERONS DU COIN, POUR LE MEILLEUR, SINON RIEN.

PAR MAGALI BUY

Florian et Maxime

Il faut dire qu’ici, depuis la ferme de sa grand-mère éleveuse de chèvres, où potager et fromage frais réconfortaient ses genoux écorchés, il est amoureux des terres. Il travaille quelques années à Paris chez Ducasse, ouvre son premier bistrot, mais il n’est pas plus bel endroit que son Ardèche natale, et le voilà qui revient. En 2013, à 29 ans, il investit les murs d’un vieux bar oublié, pierres de Crussol, comptoir 50’s et bibliothèque en forme d’alvéoles pour baseline : “J’ai eu un coup de cœur pour ce lieu central, face à la place du marché. Dans la vallée du Rhône, avec la vie maraîchère et fruitière des plaines d’un côté, les élevages, le lait, les myrtilles ou les châtaignes des montagnes du Vivarais de l’autre, c’est un riche vivier. Il faut être abeille et dénicher l’exception, pour faire une cuisine vivante et qui bourdonne !” Sacré défi ! Dans cet esprit gourmand, depuis septembre 2014, si Florian n’est pas aux fourneaux, c’est Maxime Le Maux, chef d’origine bretonne, qui cuisine le garde-manger de La Ruche avec pep. Fans de l’accord mets-vin, ils proposent une sélection de flacons audacieuse, en symbiose totale avec l’assiette… Et ça déménage ! Œuf bio en habit vert, panna cotta aux herbes fraîches, crumble d’olive noire et jambon cru d’Ardèche… Poitrine de cochon, délicatesses, girolles et aubergines grillées, qui ne se surprendrait pas à se lécher les doigts, un verre de Cornas à la main, attendant la note sucrée qui fignole ? Blanc manger citron vert verveine et coulis de pêche, abricot en biscuit roulé aux noisettes, crème caramel à la reine des Près et le tour est joué, le Michelin vient même de leur décerner un bib gourmand en janvier dernier… De quoi faire péter une bouteille de bulles d’Alain (Voge), non ? Défi relevé !

+ d’infos : Formule du midi, entrée, plat, dessert : 26 €
13 quai du docteur Bouvat, Saint Peray.
www.laruche-saintperay.com

[social_warfare]
Magali Buy

Magali Buy

SURNOM : Mag... (d'ailleurs activ'mag c'est pour moi, non ?) PERSONNAGE DE FICTION : Xéna la guerrière OBJET FETICHE : mon piano, il m’écoute, me répond et me comprend mieux que personne. ADAGE : « si tout le monde sait où tu vas, tu n’arriveras jamais à ta destination. Laisse-les croire que tu dors.» JE GARDE : mon mauvais caractère, ma langue bien pendue, mon cœur ouvert et mes yeux verts JE JETTE : mon insécurité, ma cellulite et ma paranoïa... DANS 20 ANS : la même en pire, si c'est possible !

les Z & la mode

insta clic, ça claque !

Restaurant Le Belvédère

restaurant Le Belvédère

Les Z & la mode

Au delà des influences

les Z & la mode

insta clic, ça claque !

Restaurant Le Belvédère

restaurant Le Belvédère

Les Z & la mode

Au delà des influences

Suivez nous !

et ça, t’as vu ?

les Z & la mode

insta clic, ça claque !

Les Z & la mode

Au delà des influences

les Z & la banque

questions de fonds

les Z & leur smartphone

balance ton portable !

CHAMPIONNAZ DU MONDE

FOULE CONTACTS

BON J’AVOUE, JE M’EN DOUTAIS DEPUIS UN BYE, JAMES, MON AMANT SO SEXY, EST MARIÉ ET AIME L’EXOTISME. DE LÀ À OPTER POUR
UNE CULTURE DE MASSE PLUS QU’UNE AGRICULTURE RAISONNÉE… IL N’Y A QU’UN COUP DE BÊCHE MAL PLACÉ…

les Z & leur job

work in progress ?

les Z & la mobilité

comment X et Z font-ils pour aller de A vers B ?

Pin It on Pinterest

Share This