RESTO : « épicerie chez jib », BOURDEAU

29 Oct 2021

LES COPAINS D’ABORD !

On fredonnerait presque un air de Brassens, tant ce restaurant historique de Bourdeau, à 2 pas du lac du Bourget, éclate en joie de vivre et bonne humeur. A un détail près : on s’y régale. Attention : coup de cœur !

Bien sûr, on pourrait raconter l’histoire de Jib pour Jean-Baptiste, Hollandais de naissance, mais Savoyard convaincu (du côté de sa mère). On pourrait aussi parler de son hérédité étoilée, car Jib est le neveu de Pierre Marin, mais aussi celui de Jean-Michel Bouvier, et donc cousin de Clément, tous étoilés. Il a été formé par des grands : Michael Arnoult (les Morainières), Nicolas le Bec ou Boulud (New York). Le tout l’a propulsé, pendant 6 ans, Chef du Panoramic (1 étoile Michelin 2021) avec Jean-Michel Bouvier. Mais Jib est différent. Il ne recherche pas les étoiles qu’il a déjà dans le cœur. Il court plutôt après l’amitié et le partage. Alors il a réalisé son rêve : avoir son resto à Bourdeau avec «poupinette», sa chérie, elle aussi du métier, le combo parfait. Bourdeau, il y a grandi et juste en face de chez Parpillon, un des meilleurs pêcheurs du lac, il y a le café du village, ouvert depuis 1952, par un… Parpillon. Ici, règne l’amour de la bonne bouffe, du fait-maison et du bien-manger.

COMME À LA MAISON !!

Chez Jib, l’épicerie existe toujours, la cuisine est ouverte à tout vent, les tables ne sont pas dressées. On s’assoit et on se passe les assiettes sous l’œil de Dallas, le chat, mascotte de la maison. De vieilles compils de Brassens, Piaf ou un air d’accordéon, participent à l’ambiance. Il y règne une atmosphère «les copains d’abord» et la salle ne désemplit pas. On s’y régale aussi avec les fruits de mer l’hiver, et le menu à l’ardoise. La friture de lac est remplacée, l’hiver, par une quenelle de brochet sauce Nantua. La bavette black Angus ou les travers de cochon fermier accompagnent une vraie purée montée au beurre ou des frites maison à tomber. Clin d’œil à sa hollande natale, le gouda vieux et les bitterballen s’invitent à l’assiette. En dessert, le baba dégouline délicieusement de rhum. Poupinette, passionnée de vin, parle aisément des 120 références dont 50% viennent du coin. On se sent une âme rabelaisienne à s’encanailler dans ces gourmandises régressives. La cuisine et la salle se mélangent, les rôles ne sont pas figés. Le bonheur est au rendez-vous, le succès aussi. Chez Jib (poupinette et Dallas), on se pose des questions : et si c’était cela la nouvelle vie des restaurants ? Le bonheur, tout simplement.

+ d’infos : http://epicerie-chezjib.com
9 route du Port, 73370 Bourdeau – 04 79 68 75 99

Photos : Garnomo Studio

Fleur Tari Flon

Fleur Tari Flon

Journaliste
SURNOM: Taty Bonbon (depuis que je suis grande) - Machounette (quand j’étais petite) PERSONNAGE: Simone Veil. OBJET FETICHE: un livre. ADAGE: donne du bonheur, il en restera toujours quelque chose, mais n’attends pas de miracle, lève-toi et agis. JE GARDE: le cerveau. JE JETTE: rien. DANS 20 ANS? La même en forme, grand-mère gâteaux, complice de mes petits-enfants.

DIDIER DESCHAMPS

We are Deschamp(ion)s

Philippe starck

Starck-system

JOYEUX BORDEL !

Bah dis donc, tu viens plus aux soirées, là ?! T'as tout loupé... Papillote et mamie hot au taquet, bolducs et moldus emballés, y a que Jean-Luc qui s'en est allé : les cheminées à ramoner étaient...
Suivez nous !

et ça, t’as vu ?

DIDIER DESCHAMPS

We are Deschamp(ion)s

Philippe starck

Starck-system

Antoine de caunes

I-Caunes du petit écran

festival de films montagne

Les femmes et la montagne à l’honneur

Dessert ou goûter ?

Confiture de poires aux amandes

DES pâtes, oui mais…

Bolognaise crémeuse de potiron

URBANISME : LYON VILLEURBANNE

La nouvelle petite utopie de Villeurbanne

URBANISME en chablais

Des nouvelles du Chablais

Pin It on Pinterest

Share This