les pieds dans le courant

RAND’EAU

UNE ENVIE DE NATURE ET D’UN BRIN D’AVENTURE ? UN COUP DE CH’EAU ESTIVAL ? EN SAVOIE, ON BARBOTE DANS LES COURS D’EAU DE MONTAGNE POUR FAIRE DES BALADES « ON THE ROCKS » ! TOUT L’ART DU RUISSELING.


PAR BEATRICE MEYNIER

Le ruisseling, quezac’eau ?! “Il s’agit de marcher dans le lit d’un ruisseau, au milieu d’une sorte de petit canyon. J’insiste bien : il n’y a pas d’escalade, ce n’est pas du canyoning, plutôt une forme de randonnée. Ceux qui le souhaitent peuvent se baigner, mais ce n’est pas une obligation. Durant la marche, on a de l’eau en moyenne jusqu’aux genoux, au maximum jusqu’aux fesses. Il n’est donc pas indispensable de savoir nager. Cela s’apparente au fait de marcher dans les rivières comme quand on était enfant”, explique Laurent Guillemin, accompagnateur en montagne qui propose cette activité rafraîchissante à Saint-François Longchamp, en Maurienne.
De fait, ce type de randonnée ludique ne nécessite pas d’équipement spécifique. Des baskets, un short, un tee-shirt et un maillot de bain font l’affaire. Et pour les frileux, Laurent peut fournir des chaussons en néoprène, du type de ceux utilisés pour faire de la planche à voile.


GUIDE PRATIQUE


Et comme en planche à voile, la prise en compte des éléments naturels est primordiale. “Il faut un débit de ruisseau à peu près constant. C’est un critère important”, précise Laurent. “Et avec un guide en gage de sécurité. Le fait de connaître le milieu, d’avoir identifié d’éventuels « pièges », évite les accidents, comme des chevilles cassées à cause de pierres instables par exemple. Et cela permet de découvrir au mieux la faune et la flore”.
A Saint-François Longchamp, la balade d’une heure environ se décline en deux versions, adoptées l’une ou l’autre selon la météo et l’humeur du moment. Accessible dès l’âge de 6 ans, elle s’effectue par groupe de 10 personnes. Laurent en propose au moins une par semaine durant tout l’été. Allez, à l’eau quoi !

+d’infos : http://evasionenmarchant.com/

[social_warfare]
Béatrice Meynier

Béatrice Meynier

Journaliste SURNOM: du classique Béa au moins conventionnel Chounie. PERSONNAGE DE FICTION: une héroïne qui se baladerait de roman en roman, ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre... Sinon l’inventeur de la machine à miniaturisation de voiture pour la mettre dans mon sac à main au lieu de la garer (un vieux fantasme !) OBJET FETICHE: la bague offerte par mes parents pour mes 20 ans. ADAGE: positive attitude. JE GARDE: Raiponce: mes cheveux ! Et 2 ou 3 autres bricoles... JE JETTE: en combien de lignes ? DANS 20 ANS? tout est possible... presse@activmag.fr

ça m’énerve

c’est pas du gâteau !

motorisés ? assurés !

Chacun sa route Alors qu’ils envahissent les rues et parfois même les trottoirs, le législateur s’est saisi de la question du statut et du régime juridique applicable aux trottinettes électriques,...
Suivez nous !

et ça, t’as vu ?

ça m’énerve

c’est pas du gâteau !

motorisés ? assurés !

Chacun sa route Alors qu’ils envahissent les rues et parfois même les trottoirs, le législateur s’est saisi de la question du statut et du régime juridique applicable aux trottinettes électriques, hoverboards, gyroroues et autres engins de déplacement moderne......

mec plus-ultra : Michel Sarran

Cuisiner Sarran heureux !

mec plus-ultra : Père Guy Gilbert

Envoyer prêtre ! Les mots sont cash, la révolte toujours chevillée au corps, depuis 55 ans, le «prêtre des Loubards» Guy Gilbert, jette blouson noir par-dessus l’épaule et s’en va prêcher la bonne foi, à sa manière ! Sans toque, ni col romain, cheveux en bataille et...

Pas dans le mille Emile !

« Comme une lettre qu’elle aurait chantée, Loube dévoile Emile, son premier album… » Ah l’amour !!! Celui qui nous titille et nous chahute, celui qui nous bouscule et nous bascule, nous renverse et nous fait voir la vie en ultra-violets....

Pin It on Pinterest

Share This