saga rossignol

17 Jan 2018

sur tous les podiums !

Fashion week de milan, pop up stores, collaborations avec de grands couturiers… Rossignol entend s’imposer dans l’univers de la mode. Et pas que sur les pistes ! Un pari marketing que le géant du ski a initié il y plus d’une décennie. Des podiums olympiques aux catwalks…

Abel Rossignol

L’histoire de Rossignol commence à Voiron, en Isère, en 1907 quand Abel Rossignol, menuisier de son état, décide de fabriquer une paire de skis en bois massif. Il signe alors la première page d’une saga incroyable, avec moult champions en guest stars, de Jean Vuarnet à Alberto Tomba, d’Annie Famose à Candide Thovex… Un best-seller en puissance.

DES PAGES DE L’EQUIPE…

1936, Emile Allais est médaillé aux JO de Garmisch et devient l’année suivante le premier champion du monde de ski alpin sur Rossignol. Et c’est parti ! En 1948, à SaintMoritz, c’est avec les fameux skis Olympique, premiers skis contrecollés brevetés par Abel, qu’Henry Oreiller gagne les JO. Du premier ski métallique – le Allais 60 – au premier ski en fibre de verre – le Strato, au fil des ans, tous les grands noms du ski viendront auréoler de médailles et de titres les innovations de Rossignol. En 70, la marque devient le premier producteur mondial de skis.

Aux Jeux de Calgary, en 1988, elle remporte 6 médailles d’or sur 10 en ski alpin, et décide de se diversifier. Après la chaussure de ski alpin en 1990, l’entreprise se lance dans les fixations, puis s’oriente vers le snowboard et le golf. Et enfin le textile.

Rossignol par JC de Castelbajac, collection 2017-18

… AUX PAGES DE MODE

Février 2004. Pour fêter la production de sa cinquante millionième paire de skis, Rossignol fait le show. Des centaines d’invités débarquent à Courchevel 1850. Tous les grands noms du ski : Alberto 1850. Tous les grands noms du ski : Alberto Tomba, Luc Alphand, Henri Duvillard, Annie Famose, Marielle Goitschel, JeanClaude Killy sont là. Un incroyable défilé aux flambeaux s’achève devant un podium dressé au pied des pistes pour présenter la nouvelle collection textile Rossignol dessinée par Jean-Charles de Castelbajac. C’est la première fois dans l’histoire du ski français qu’une présentation de vêtements de ski ressemble à un défilé de mode !

C’est 3 ans plus tôt que Rossignol, pour maintenir ses parts de marché et surtout rajeunir son image, décide d’associer son nom à celui d’un grand couturier pour ce qui devait être au départ qu’un co-branding éphémère.

Rossignol par JC de Castelbajac, collection 2017-18

2001, APRÈS JC…

“Jean-Charles de Castelbajac a toujours été attiré par l’univers des sports d’hiver” confirme Magali Vauge, responsable recherche et développement textile qui a collaboré avec lui depuis le début de l’aventure. “C’est même lui qui a dessiné la première Moon Boots pour Tecnica”.

Entre la marque de ski mythique et le créateur à l’univers graphique ultra coloré, c’est le coup de foudre. Le couturier a carte blanche – comme neige – question créativité. Charge à la marque d’assurer côté technique.

“Castelbajac est très impliqué dans le processus de fabrication. Il est présent aux réunions de travail pour le choix des matières, la réalisation des prototypes, les essayages… Et pour être à la hauteur, nous avons réussi à créer une membrane étanche ultra-technique associée à une méthode d’impression haute définition qui donne l’impression que l’artiste a peint sur le vêtement”, renchérit Magali.

Des flammes qui embrasent les extrémités, des nuages, des symboles tribaux d’inspiration amérindiennes, l’univers graphique de JCC est très marqué, les collections capsules deviennent collector et les clients réclament des rééditions.

Jean-Charles de Castelbajac
Rossignol par JC de Castelbajac, collection 2014

DE LA VILLE À LA MONTAGNE…

Le styliste qui adore le caban de ville a décidé de lui faire descendre les pistes! Pièce iconique du prêt-à-porter, “sa transposition en mode ski n’a pas été des plus simples”, se souvient Magali. Guêtre pare-neige, capuche, étanchéité… ont dû faire l’objet de pas mal de séances de travail. Idem pour le perfecto… L’émulation entre les deux mondes – sport et haute coutureest palpable, puisque la collaboration perdure avec succès chaque hiver depuis 16 ans !

Si la collaboration la plus iconique est sans conteste celle-ci, Rossignol a aussi travaillé avec d’autres grands noms de la mode. En 2005, la marque s’allie avec la griffe italienne Emilio Pucci, dont sortira une collection dessinée par Christian Lacroix. La clientèle haut de gamme des stations applaudit.

Fin 2014, Rossignol enrôle dans son capital deux icônes de la mode pour accélérer le déploiement de sa branche textile: Domenico de Sole, ex-PDG de Gucci et désormais président de Tom Ford, et Tommy Hilfiger, fondateur du groupe éponyme.

Emilio Pucci pour Rossignol 2007-08
Emilio Pucci pour Rossignol

ET DE LA MONTAGNE À LA VILLE !

Car Rossignol veut aller plus loin. L’ambition est claire : descendre en ville et faire de sa marque un grand nom du vêtement tant dans le sport que dans l’urbain. Le spécialiste du ski a ainsi créé une filiale, Rossignol Apparel, dédiée à cette activité et basée à Milan.

A sa tête, Alessandro Locatelli, qui a fait ses classes notamment chez Dolce&Gabbana ou encore Pierre Balmain. Ainsi, janvier 2016, l’entreprise plus que centenaire présentait sa première collection de prêt-à-porter lors de la Fashion Week de Milan. Et pour enfoncer le clou, le 24 novembre dernier, Rossignol annonçait l’ouverture de son premier temporary store à Paris, dans la prestigieuse rue de la Paix. Excusez du peu ! Une ouverture qui vient s’ajouter aux 7 boutiques mono marque créée tout récemment : à Oslo, Lyon et dans les stations de ski prestigieuses telles que Chamonix, Megève, Crans-Montana, SaintMoritz ou Courmayeur.

Pour 2018, c’est un tandem avec le styliste italien Andrea Pompillo qui a été annoncé… Rossignol part tout schuss en ville !

Collection signée Jean-Charles de Castelbajac 2017-18

+ d’infos :
www.rossignol.com

Agnès Gasiot

Agnès Gasiot

Chroniqueuse SURNOM: Wonder Woman. PERSONNAGE DE FICTION: Leeloo du 5ème élément pour sauver l'humanité avec Bruce. OBJET FETICHE : mon ski nautique, il me donne de plaisir, l’envie de me dépasser, ne me fait aucun reproche, même quand je décide de me mettre à la planche à voile. On se fait confiance. Si je trouve un homme avec lequel cette relation est possible, je l’épouse ! ADAGE: Si tu rêves d’aller au Mexique, pars, si tu n’as pas les moyens, trouve-les, et sans attendre, fais-toi des fajitas ! JE GARDE: tout. JE JETTE: les microbes. DANS 20 ANS? La même en pire j’imagine. Sillonnant le monde dans mon Air Stream avec un jardin Bio sur le toit.

Suivez nous !

et ça, t’as vu ?

Quelles clés pour fermer sa société ?

ET 1, ET 2, ET 3… POUR REPARTIR À ZÉRO

PSYCHO : FINIR SUR UN SOURIRE

Un adieu peut-il être joyeux ?

basta cosi !

Basta Cosi, c'est toute la cuisine traditionnelle italienne avec une pointe de modernité, une carte élaborée à partir des meilleurs produits venus directement d'Italie, pâtes fraîches artisanales, charcuterie italienne DOP et IGP, viandes et poissons frais. La pâte à...

DESSERT CRAQUANT

Chic, c’est l’été !

pIS pAUL, bEST OF

STARS AU COMPTOIR

RECETTE D’ÉTÉ

Pour changer des salades…

compléments élémentaires

Si… licium m’était conté

Pin It on Pinterest

Share This