se faire livrer sur les pistes

24 Jan 2018

les crozets font du ski

Sushi, curry, pizza, plateau repas… La quasi intégralité de la diversité alimentaire peut monter sur deux roues et venir jusqu’à vous. Mais si vous êtes sur les pistes ? Qui va chausser pour vous apporter vos crozets ? Et bien justement, depuis l’hiver dernier, à Saint-Gervais, il est possible de se les faire livrer skis aux pieds.

Du domaine skiable Evasion Mont-Blanc, Geoffrey Delissen, petit collier de barbe rousse et tâches apparentées, connaît les moindres raccourcis dans la forêt, les remontées les plus rapides, les tracés les plus courts pour aller d’un point à un autre. Ce n’est pourtant pas un Saint-Gervolain pur jus. Cette vallée, il l’a choisie, p’tit gars du Nord mordu de glisse, quand il a décidé, il y a 7 ans, de tout quitter, les rues de Lille et ses études de kiné, pour venir vivre de sa passion en altitude. “Je voulais découvrir le monde du ski vraiment de l’intérieur, pas uniquement en tant que saisonnier dans la restauration”. Il entame alors une formation ESF, travaille en tant qu’animateur montagne et, en accompagnant les enfants hiver comme été, se familiarise avec les pistes dans tous leurs recoins.

Mais passé l’émerveillement des premières années, quand il pose son regard encore neuf sur les sommets enneigés, une évidence cruciale, un manque criant, lui sautent à la cornée : il n’est pas possible de se faire livrer «même une pizza» de ce côté de la vallée. Sa réflexion va plus loin : et sur les pistes alors ? Que peut-on donc se faire livrer ? Rien.

PÂTES SUR PATTES

Geoffrey tient donc son concept, en croisant plusieurs idées : “d’une part, la clientèle rajeunit, elle a des habitudes citadines et des moyens, recourt facilement à la conciergerie; d’autre part, il y a de plus en plus de monde qui skie, et sans remettre en cause ni le prix ni l’accueil, manger au resto sur les pistes peut vite devenir compliqué quand on est 4 ou 5 et qu’on n’a pas réservé.” La livraison répond donc à ces nouvelles attentes et l’idée est plutôt bien accueillie par les restaurateurs. L’hiver dernier, trois d’entre eux acceptent de figurer sur sa carte. Implantés sur une partie centrale du domaine, donc facilement accessibles, ils proposent une sélection de plats – croziflette, tartiflette, soupes, spaghettis, lasagnes… – que Geoffrey livre en moins de 15 minutes, sur l’un des «spots» identifiés, des tables de pique-nique réservées à ses clients.

Les prix sont ceux du restaurant, le coût de la livraison, lui, est de 5 euros, nettoyage de la table inclus. “Je passe souvent pour un extra-terrestre avec mon gros sac à dos isotherme, je prends de la place sur les télésièges et les gens pensent que je ravitaille un resto d’altitude en produits frais, comme un sherpa, parce qu’un camion n’aurait pas pu monter. Ça permet d’engager la conversation, de leur présenter la prestation.”

SKI TU VEUX, TU PEUX

N’ayant pas de modèle existant auquel se référer, Geoffrey n’a pas vraiment de business plan, mais peut déjà, dès cet hiver, étoffer son choix de restaurants partenaires. Tout son enthousiasme ne peut cependant rien contre les éléments, son activité reste tributaire du temps. Sous la pluie ou dans la bourrasque, le pique-nique à ski s’avère beaucoup moins plaisant. Sur les plaques de terre, il n’est pas très engageant non plus, à ce niveau-là d’ailleurs, l’hiver 2016-2017, peu enneigé, n’a pas forcément été la meilleure saison pour se lancer. Mais le jeune entrepreneur a de la ressource : il réfléchit déjà à des lieux abrités pour déposer ses repas, voire à proposer ses livraisons à domicile, les jours de météo capricieuse.

+ d’infos :
food-away.com

Mélanie Marullaz

Mélanie Marullaz

Journaliste SURNOM: Poulette. PERSONNAGE DE FICTION: Elastigirl. OBJET FETICHE: mon oreiller. ADAGE: à chaque Barba-problème, il y a une Barba-solution. (philosophie Barbapapienne) JE GARDE: mes épaules. JE JETTE: mes grosses cuisses de skieuse. DANS 20 ANS? la tête de mon père sur le corps de ma mère. presse@activmag.fr

DESSERT CRAQUANT

Chic, c’est l’été !

RECETTE D’ÉTÉ

Pour changer des salades…

The END – Juin 2022

La fin d’un canard racontée par ses plumes…

Suivez nous !

et ça, t’as vu ?

basta cosi !

Basta Cosi, c'est toute la cuisine traditionnelle italienne avec une pointe de modernité, une carte élaborée à partir des meilleurs produits venus directement d'Italie, pâtes fraîches artisanales, charcuterie italienne DOP et IGP, viandes et poissons frais. La pâte à...

DESSERT CRAQUANT

Chic, c’est l’été !

pIS pAUL, bEST OF

STARS AU COMPTOIR

RECETTE D’ÉTÉ

Pour changer des salades…

compléments élémentaires

Si… licium m’était conté

mode, séraphine et zélie

Sœurs à l’ouvrage

Pin It on Pinterest

Share This