Skis personnalisés avec ctskis

Planches illustrées

Autant te glisser l’info tout de go. Dans la dénomination «ct skis», c et t ne sont pas des initiales, mais signifient «c’est tes». Les tiens quoi, ceux que créent, pour toi, la championne Carole Montillet et ses associés.

Des skis personnalisés décorés avec l’illustration de ton choix. C’est le concept sur lequel surfent la championne Carole Montillet et ses associés Cécile Magnin, Cem et Michel. Quatre skieurs passionnés aux profils complémentaires qui ont lancé en 2017 «CT SKIS». Trois ans d’existence pour la société, mais une genèse qu’on pourrait faire remonter à des années, quand Carole et Cécile faisaient leurs premiers pas, du moins sur des skis!

Cécile Magnin et Carole Montillet

RETOUR VERS LE FUTUR

Au début des années 80, les gamines dévalent les sommets du Vercors avec le ski-club de Villard de Lans. Cette période marque la naissance de leur amitié de longue durée, tandis que leur avenir se trace au gré des pentes. Pour Cécile, ce seront les championnats, puis le monitorat, activité qu’elle exerce encore aujourd’hui à Val d’Isère. Pour Carole, se profile la compétition de haut vol, qui la conduira tout en haut des podiums internationaux. Un destin de championne qui n’était pas forcément joué d’avance ! “Mes parents n’étaient pas spécialement sportifs, ma mère ne sait même pas skier !”, s’amuse Carole. “Mon père nous a amenées au ski à l’âge de 5 ans, ma sœur Christèle et moi. Comme il a vu qu’on aimait ça, il nous a inscrites au club des sports. Et c’est parti comme ça !”.

(RE)MONTER LA PENTE

Avec un esprit de compétition en béton, l’ado franchit tous les niveaux. Elle entre en ski études à 11 ans et remporte son premier championnat de France de slalom. A 17 ans, Carole est admise en équipe de France junior et se qualifie pour sa première coupe du monde. Passionnée de glisse et de sensations, elle flirte plus ou moins avec les podiums, se blesse. A force de travail et d’obstination, la skieuse finit par remporter en 2001 la première de ses 8 victoires en coupe du monde. Carole a alors 28 ans et tout le recul pour savourer : “On apprécie d’autant plus quand ça a été besogneux. J’avais ramé avant, et là, c’était une grande fierté. Cela déclenche une spirale positive. J’aimais skier, aller vite ; j’étais inarrêtable”. Un état d’esprit qui perdure jusqu’au décès, en entraînement, de son amie Régine Cavagnoud en 2001. Peu à peu, Carole surmonte le traumatisme jusqu’à réussir à monter sur la première marche du podium des J.O. de 2002. Elle devient ainsi la première skieuse française championne olympique depuis 1968.

PORTES DE SORTIE

Quelques victoires marquent encore la carrière de l’athlète avant qu’elle ne décide de raccrocher en 2006. Carole explore alors d’autres domaines. Elle devient maman en 2008, se lance dans des rallyes automobiles, est recrutée comme consultante par France Télévisions. La quarantenaire entre également en politique aux côtés de Laurent Wauquiez et est nommée conseillère déléguée aux Sports à la Région. Un emploi du temps chargé qui ne l’empêche pas pour autant de se lancer dans la création de CT SKIS. “Cécile est venue me parler de son idée de faire des skis personnalisés. Ça tombait bien, au fond, j’en rêvais !”, se souvient Carole. “Je collaborais avec Rossignol, mon sponsor depuis l’âge de 11 ans, pour créer des skis grand public. Le côté technique était au top, mais j’avais toujours une petite frustration sur les lignes filles, en général juste déclinées en rose, sans plus. Avec Cécile on avait envie chacune de notre côté d’associer la fantaisie qui nous est propre au côté technique.” Les championnes s’entourent de Michel, un menuisier qui allie ainsi ses passions du ski et du bois; et de Cem, chef d’entreprise, pour les aspects marketing et financier.

blank

DÉCOR’ACTION

La première étape consiste à dénicher le fabricant idéal. “En tant qu’amoureux du ski, on veut forcément en créer un bon. Mais on n’est plus dans la compétition. Aujourd’hui, si je prends des modèles de compétition, je vais me régaler pendant 2 heures et après je suis rincée ! L’idée, c’est d’avoir des bons skis, accessibles, faciles et passe-partout.” Après de multiples recherches, le quatuor trouve son bonheur auprès d’un artisan italien qui perfectionne 4 catégories : l’Aventador (polyvalent), le Rafal SL (explosif), le Rolls (sur ou en hors piste) et le Rainbow, dédié aux femmes.
Après sélection du modèle qui peut être testé dans un magasin partenaire, il appartient à chacun de choisir son décor. “L’idée est de faire des modèles ultra personnalisés. On peut mettre des photos, des dessins… Nous échangeons avec les clients pour les orienter vers le graphiste adéquat parmi les trois avec lesquels nous travaillons”. Le tout pour un montant de 1.390 euros, fixations incluses. “Pour du ski personnalisé, ça reste accessible. C’est du service 100% sur mesure que personne d’autre ne fait. Et c’est très chronophage, on ne fera jamais du volume, seulement du produit unique”. Du travail de championne, aussi précis qu’un chrono de ski !

[social_warfare]
Béatrice Meynier

Béatrice Meynier

Journaliste SURNOM: du classique Béa au moins conventionnel Chounie. PERSONNAGE DE FICTION: une héroïne qui se baladerait de roman en roman, ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre... Sinon l’inventeur de la machine à miniaturisation de voiture pour la mettre dans mon sac à main au lieu de la garer (un vieux fantasme !) OBJET FETICHE: la bague offerte par mes parents pour mes 20 ans. ADAGE: positive attitude. JE GARDE: Raiponce: mes cheveux ! Et 2 ou 3 autres bricoles... JE JETTE: en combien de lignes ? DANS 20 ANS? tout est possible... presse@activmag.fr

ça m’énerve

c’est pas du gâteau !

motorisés ? assurés !

Chacun sa route Alors qu’ils envahissent les rues et parfois même les trottoirs, le législateur s’est saisi de la question du statut et du régime juridique applicable aux trottinettes électriques,...
Suivez nous !

et ça, t’as vu ?

ça m’énerve

c’est pas du gâteau !

motorisés ? assurés !

Chacun sa route Alors qu’ils envahissent les rues et parfois même les trottoirs, le législateur s’est saisi de la question du statut et du régime juridique applicable aux trottinettes électriques, hoverboards, gyroroues et autres engins de déplacement moderne......

mec plus-ultra : Michel Sarran

Cuisiner Sarran heureux !

mec plus-ultra : Père Guy Gilbert

Envoyer prêtre ! Les mots sont cash, la révolte toujours chevillée au corps, depuis 55 ans, le «prêtre des Loubards» Guy Gilbert, jette blouson noir par-dessus l’épaule et s’en va prêcher la bonne foi, à sa manière ! Sans toque, ni col romain, cheveux en bataille et...

Pas dans le mille Emile !

« Comme une lettre qu’elle aurait chantée, Loube dévoile Emile, son premier album… » Ah l’amour !!! Celui qui nous titille et nous chahute, celui qui nous bouscule et nous bascule, nous renverse et nous fait voir la vie en ultra-violets....

Pin It on Pinterest

Share This