URBANISME : ANNECY

29 Oct 2021

PONT ALBERT LEBRUN, CIRCULEZ !?

Depuis début septembre, c’est un grand lifting que la Ville offre au pont Albert Lebrun. L’occasion pour la nouvelle équipe municipale de s’interroger -et de mettre les habitants à contribution- sur la possibilité de modifier les voies de circulation actuelles.

©Crédit Archives municipales d’Annecy

Comme annoncé dans notre précédent numéro, les travaux de modernisation du pont Albert Lebrun ont démarré en septembre dernier. Outre le système de vannage, la structure même du pont construit en 1934 et classé doit être refaite. Comme attendu, cette opération perturbe les habitudes des automobilistes, piétons et autres cyclistes (deux voies de circulation ont été tout de même été coupées) sans pour autant provoquer la colère des concernés, d’après la Ville.

©Lara Ketterer

REPENSER LES FLUX

En parallèle des travaux, dont la fin est annoncée pour juin 2022, la nouvelle équipe municipale veut mener une «réflexion sur le partage et l’aménagement de cet espace contraint». “Cette expérimentation permet d’étudier des chemins alternatifs pour apaiser la circulation en centre-ville (ce dont on a tous envie)”, décode Nora Segaud-Labidi. L’idée est de profiter des travaux pour voir comment les reports de circulation se font, notamment pour les voitures. Mais aussi de «repenser les flux» sur la place de la libération et la partie piétonne du pont (entre le canal et la rue). Cette «réflexion» s’accompagne donc d’une concertation qui devrait être lancée en novembre selon l’élue. Réunions publiques et ateliers s’ajouteront à l’exposition actuellement visible dans le «quartier». “Le projet est voté et financé, on ne peut pas le changer”, commente toutefois Denis Duperthuy (Les Annéciens). “Les marchés publics sont passés, je ne vois pas bien ce que ça peut donner”, confirme Jean-Luc Rigaut (Pour Annecy naturellement).

©Lara Ketterer

LA MOBILITÉ DE DEMAIN

Ouverte aux citoyens, cette réflexion s’inscrit aussi dans une plus grande étude, plus large, qui est la question des bords du lac. “Ça peut permettre la mobilité de demain à Annecy”, ajoute Nora Segaud-Labidi. “Dans mon plan, comme il n’y avait que la circulation intramuros qui passait à cet endroit, ce n’était plus un sujet”, recadre Jean-Luc Rigaut ajoutant qu’il avait toujours eu à cœur de rouvrir la partie du canal du Vassé qui passe sous la place de la Libération. Et côté rues du Lac, collège Chappuisien et Joseph Blanc -la fameuse «poche du lac»-, selon l’ancien maire, la piétonnisation aurait été facilitée par le transfert des places de stationnement du secteur dans le parking de la Préfecture.

Photo accueil : Crédit Archives municipales d’Annecy

Cécile Boujet De Francesco

Cécile Boujet De Francesco

DIDIER DESCHAMPS

We are Deschamp(ion)s

Philippe starck

Starck-system

JOYEUX BORDEL !

Bah dis donc, tu viens plus aux soirées, là ?! T'as tout loupé... Papillote et mamie hot au taquet, bolducs et moldus emballés, y a que Jean-Luc qui s'en est allé : les cheminées à ramoner étaient...
Suivez nous !

et ça, t’as vu ?

DIDIER DESCHAMPS

We are Deschamp(ion)s

Philippe starck

Starck-system

Antoine de caunes

I-Caunes du petit écran

festival de films montagne

Les femmes et la montagne à l’honneur

Dessert ou goûter ?

Confiture de poires aux amandes

DES pâtes, oui mais…

Bolognaise crémeuse de potiron

URBANISME : LYON VILLEURBANNE

La nouvelle petite utopie de Villeurbanne

URBANISME en chablais

Des nouvelles du Chablais

Pin It on Pinterest

Share This