Urbanisme – La Motte-Servolex – les Granges

PLANS DE CAMPAGNE

A LA MOTTE-SERVOLEX, LE LIEU-DIT LES GRANGES SE PRÉPARE À CHANGER DE VISAGE. ANCIENNE «CICATRICE INDUSTRIELLE», LE SITE EN INTERFACE AVEC LA COMMUNE DU BOURGET ET TECHNOLAC, DEVIENT UN ÉCOHAMEAU INTÉGRANT HABITAT ET ESPACES NATURELS PRÉSERVÉS.

Pour la commune savoyarde de 12 000 habitants, ce projet conséquent s’inscrit sur la durée. “Il est né dans l’esprit du maire Luc Berthoud en 2008 et devrait être totalement achevé vers 2030”, précise Anthony Perrin, chargé de mission EDD au sein de la Ville. “L’objectif est d’urbaniser sans impacter le milieu agricole (La Motte-Servolex est la première commune agricole de Savoie en nombre d’exploitations), avec l’enjeu important de développer une offre d’habitat à proximité de Savoie Technolac”.
Initialement exploité comme carrière, le site au nord de la ville a par la suite servi de zone de remblais de matériaux. Aujourd’hui libre d’occupation, il demeure l’une des dernières grandes emprises constructibles de la commune et se situe dans un secteur à haute valeur environnementale (zones humides, forêt, falaises…). Sur cette friche à la topographie particulière, la Ville s’attache à créer l’Ecohameau des Granges sur près de 17 hectares. Parmi les grandes étapes de l’opération initiée début 2009, le pré-projet d’urbanisation et la création d’une ZAC avec signature de la charte Ecoquartier sont respectivement intervenus en 2011 et 2014. L’aménagement du site et les opérations de cessions de terrains communaux aux promoteurs ont ensuite conduit à des lotissements par secteurs.

plan de localisation du site des Granges

Les premiers permis de construire devraient être déposés fin 2020 par l’OPAC (100 % de logements sociaux). Une deuxième vague concerne la Savoisienne Habitat avec 50 % de logements locatifs et 50% en accession à la propriété. Et Bouygues Immobilier amorcera, en principe fin 2021, une promotion en propriété privée. A terme, l’écoquartier verra, d’ici une dizaine d’années, l’émergence de 560 logements, de quelques locaux commerciaux et de services, d’espaces verts d’agrément, ainsi que la création d’un parc à vocation pédagogique et de préservation du milieu naturel.
Le budget global devrait avoisiner les 10 millions d’euros (équilibré entre investissements communaux et recettes foncières) pour cette opération d’urbanisme à fort caractère environnemental.

+ d’infos : http://www.mairie-lamotteservolex.fr/

[social_warfare]
Béatrice Meynier

Béatrice Meynier

Journaliste SURNOM: du classique Béa au moins conventionnel Chounie. PERSONNAGE DE FICTION: une héroïne qui se baladerait de roman en roman, ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre... Sinon l’inventeur de la machine à miniaturisation de voiture pour la mettre dans mon sac à main au lieu de la garer (un vieux fantasme !) OBJET FETICHE: la bague offerte par mes parents pour mes 20 ans. ADAGE: positive attitude. JE GARDE: Raiponce: mes cheveux ! Et 2 ou 3 autres bricoles... JE JETTE: en combien de lignes ? DANS 20 ANS? tout est possible... presse@activmag.fr

ça m’énerve

c’est pas du gâteau !

motorisés ? assurés !

Chacun sa route Alors qu’ils envahissent les rues et parfois même les trottoirs, le législateur s’est saisi de la question du statut et du régime juridique applicable aux trottinettes électriques,...
Suivez nous !

et ça, t’as vu ?

ça m’énerve

c’est pas du gâteau !

motorisés ? assurés !

Chacun sa route Alors qu’ils envahissent les rues et parfois même les trottoirs, le législateur s’est saisi de la question du statut et du régime juridique applicable aux trottinettes électriques, hoverboards, gyroroues et autres engins de déplacement moderne......

mec plus-ultra : Michel Sarran

Cuisiner Sarran heureux !

mec plus-ultra : Père Guy Gilbert

Envoyer prêtre ! Les mots sont cash, la révolte toujours chevillée au corps, depuis 55 ans, le «prêtre des Loubards» Guy Gilbert, jette blouson noir par-dessus l’épaule et s’en va prêcher la bonne foi, à sa manière ! Sans toque, ni col romain, cheveux en bataille et...

Pas dans le mille Emile !

« Comme une lettre qu’elle aurait chantée, Loube dévoile Emile, son premier album… » Ah l’amour !!! Celui qui nous titille et nous chahute, celui qui nous bouscule et nous bascule, nous renverse et nous fait voir la vie en ultra-violets....

Pin It on Pinterest

Share This