quand l’art lézarde…

VIREE DE BORD

CERTES LA VIEILLE VILLE ET SES CANAUX, LES BORDS DU LAC ET SES JOYAUX SERONT AU PROGRAMME DE VOS VIRÉES DE L’ÉTÉ À ANNECY, MAIS PENSEZ AUSSI À BIFURQUER EN EMPRUNTANT LES CHEMINS DE TRAVERSE, DE CEUX QUI CHANGENT LE REGARD QUE L’ON PORTE SUR LA VILLE…

PAR GAËLLE TAGLIABUE – PHOTOS CLÉMENT SIRIEYS

Dans les veines de la galerie annécienne Art By Friends coule le fluide protéiforme de la culture urbaine et le collectif en explore toutes les expressions. Artistes et graphistes, illustrateurs, graffeurs et tatoueurs se côtoient et leurs arts se tutoient pour réinvestir l’espace public. Avec le parcours urbain La Virée, de lieux improbables en chemins détournés, vous allez découvrir des sites insoupçonnés, là où vous ne seriez peut-être (sans doute) jamais allés. Prêts à changer de point de vue ?

Block Party

RÉCRÉ-ART-IVE

Sur environ 5km de promenade localisés entre la zone de Vovray et les bords du Thiou, la Virée vous conduit sur un parcours jalonné d’une douzaine d’œuvres (à ce jour). Selon vos connexions plus ou moins établies avec la culture urbaine, choisissez votre mode de déplacement : vélocipède ou pédestre pour les plus classiques, skate ou trottinette pour les plus djeuns, vous pouvez même cocher l’option poussette pour les plus encombrés. Suivez le parcours et découvrez les créations qui vous attendent au tournant comme autant de surprises cachées au coin d’une rue, au droit d’une façade ou au détour d’un transfo électrique. Et surtout, laissez-vous bousculer, vous pourriez bien basculer du côté clair-obscur du street art. Un phénomène auquel la plupart des grandes villes ont aujourd’hui succombé avec leur scène et leurs quartiers aux façades recouvertes de fresques et d’œuvres plus ou moins éphémères.
Emergeant au début des années 2000, le street art a été propulsé par l’essor fulgurant d’internet jusqu’à devenir une vraie mouvance artistique reconnue, voire recherchée. En fresques murales, tags ou graffitis, cette tendance initialement sauvage s’exprime à présent au grand jour et commence même à se structurer pour répondre à des commandes encadrées. C’est dans ce contexte que s’inscrit la Virée dont l’objectif est à la fois de faire connaître le mouvement, mais aussi de permettre à des espaces urbains, plutôt en marge, d’être réenchantés par le regard des artistes et réinvestis par les habitants. Art By Friends scrute donc chaque angle mort pour trouver de nouvelles surfaces de création et permettre à cet art de rue de trouver sa place.

Debza
blank
Chufy

STREET VIEW

Top départ depuis Vovray avec la fresque murale de Brokovich et son univers ultra coloré tendance psyché, largement inspiré de la BD, passez par le quartier de Loverchy et admirez les décors bucoliques de Lapin et les formes chimériques, organiques et assez tribales d’Isaac Hollande avant de poursuivre jusqu’au mur d’enceinte du Lycée Gabriel Fauré où s’étire le graphisme géométrique de Grems qui actionne autant ses bombes à Beaubourg que sur les bunkers des plages normandes, en passant par Annecy.
Après avoir passé le local de la galerie avenue du Rhône, une bifurcation s’impose pour aller du côté de la Gare où Andrea Wan livre une œuvre poétique, presque psychanalytique, entre rêve et introspection et un peu plus loin Loraine Moti qui a imaginé une fresque dans la continuité d’un mur végétal et recouvert un compteur électrique d’une forêt surréaliste, surgie de nulle part. Rendez-vous dans les soubassements de l’échangeur de la rocade ensuite avec l’artiste Chufy qui donne aux piliers bétonnés des allures d’œuvre cubiste avant de retrouver les rives étonnamment calmes du Thiou, après ce tumulte urbain, qui nous conduira au QG de l’organi- sation, sous le boulevard de la Rocade. Un lieu à l’image de la démarche, alternatif, mixé et inattendu où le collectif d’artistes s’est associé pour mélanger les influences et les techniques.
Bloc party : une œuvre en mouvance créée en mode happening à l’occasion du festival «10 sur 10» en 2019 et qui sera recouverte à la prochaine édition en 2021. Fin du parcours à Cran avec l’œuvre de Debza, monochrome et florale ou comment twister la monotonie grisâtre d’un mur. Un itinéraire underground et audacieux, bien loin des archétypes convenus.

blank
Fresques collectives

+ d’infos : www.la-viree.com.com

[social_warfare]
Gaëlle Tagliabue

Gaëlle Tagliabue

Journaliste
SURNOM : Gaz, Gazou et toutes ses déclinaisons les plus suspectes. PERSONNAGE DE FICTION : Mercredi de la Famille Addams, j’adore son côté dark et cinglant sous ses airs d’enfant sage. OBJET FETICHE : La chanson qui colle à l’instant, elle me suit partout. ADAGE : "Mon principal défaut c’est de les avoir tous…" C’est de mon père, j’adore cette phrase. JE GARDE : Mes amours, mes amis. JE JETTE : Mes emmerdes, quoique... La peur et le doute… mes poubelles sont pleines ! DANS 20 ANS ? En escale entre 2 voyages, en train de raturer un carnet noirci de belles histoires.

les Z & la mode

insta clic, ça claque !

Restaurant Le Belvédère

restaurant Le Belvédère

Les Z & la mode

Au delà des influences

les Z & la mode

insta clic, ça claque !

Restaurant Le Belvédère

restaurant Le Belvédère

Les Z & la mode

Au delà des influences

Suivez nous !

et ça, t’as vu ?

les Z & la mode

insta clic, ça claque !

Les Z & la mode

Au delà des influences

les Z & la banque

questions de fonds

les Z & leur smartphone

balance ton portable !

CHAMPIONNAZ DU MONDE

FOULE CONTACTS

BON J’AVOUE, JE M’EN DOUTAIS DEPUIS UN BYE, JAMES, MON AMANT SO SEXY, EST MARIÉ ET AIME L’EXOTISME. DE LÀ À OPTER POUR
UNE CULTURE DE MASSE PLUS QU’UNE AGRICULTURE RAISONNÉE… IL N’Y A QU’UN COUP DE BÊCHE MAL PLACÉ…

les Z & leur job

work in progress ?

les Z & la mobilité

comment X et Z font-ils pour aller de A vers B ?

Pin It on Pinterest

Share This