E.P.S.

Et ça t’a vue ?

coin G

Durée de vit

coinG : vagabond d’âge…

Mâle sans gravité ?

En berne…

Queue nenni !

à bouche que veux-tu !

Révolution de palais

boursicotez !

INTRODUCTION EN BOURSE
BIEN PLANQUÉS DANS L’OMBRE, LES TESTICULES SONT TROP SOUVENT NÉGLIGÉS LORS DES PRÉLIMINAIRES AU PROFIT DU PÉNIS, LA STIMULATION BOURSIÈRE N’AYANT QU’UNE FAIBLE VALEUR SUR L’INDICE «NIKKÉ(I)» DE L’ÉROTISME. POURTANT CES 40 GRAMMES DE ZONE ÉROGÈNE SONT UN PLACEMENT SÛR, POUVANT ASSURER D’ABONDANTES LIQUIDITÉS.

Seinpiternelles explications

GLANDEURS MAMMAIRES

ALORS QU’ILS SONT L’OBJET DE FANTASME ET DE FASCINATION POUR LES HOMMES, LES SEINS DES FEMMES RESTENT ÉTRANGEMENT SOUS-EXPLOITÉS DANS LA SEXUALITÉ, RELÉGUÉS À QUELQUES PRÉLIMINAIRES FLEMMASSES. C’EST « TÉTONNANT », NON ?

con-promis et confinement

NOUS NE PARLONS PAS ICI DE CE MOMENT CHARNIÈRE DU MILIEU DE VIE, OÙ HOMMES ET FEMMES PEUVENT TOUT ENVOYER VALSER, MAIS DE SEXUALITÉ AU TERME D’UN CONFINEMENT BIEN STRESSANT.

Libido, boulot, dodo

MISE EN ORBITE

FROID, FATIGUE, ABUS DE RACLETTES… AU SORTIR DE L’HIVER, LA LIBIDO EST DEVENUE AUSSI RARE QU’UN FLOCON DANS UNE STATION DE SKI. LE MOTEUR DU DÉSIR CALE, LE CUL LASSE. FAUT-IL ATTENDRE LA MONTÉE DE SÈVE AU PRINTEMPS, OU TENTER D’ACCÉLÉRER LE RETOUR DE CUL-PIDON ?

Pin It on Pinterest