ESPACE RENCONTRES

8 Déc 2021

TROP DE CHOIX DANS LA « DATE »

Aujourd’hui près de 9000 applications de rencontre pullulent sur le Net, avec de plus en plus de produits de niche misant sur un dating très ciblé. Mais est-ce la garantie de trouver chaussure à son pied ?

A côté des gros sites généralistes -Tinder, Meetic, Adopt’, and Co-, des applications ultra spécialisées se sont en effet développées. Utilisant les ficelles bien connues du marketing, elles segmentent le marché de la gaudriole pour coller au plus près des préférences amoureuses, même les plus farfelues.

L’appli ne fait pas le moinE

Finalement, si le hasard n’a plus guère de place dans un crush, le choix, lui, devient très vaste. Aucune raison de se morfondre en tête à tête avec la veuve Poignet. Croyants, athées, gros, grands, vieux, moches, végans, riches, pauvres, de gauche, de droite, chasseurs, cyclistes, il y en a pour tous les goûts et toutes les couleurs. Un véritable supermarché de la drague, dans lequel il suffit de piocher le produit convoité. En tête de gondole catho, un produit phare, plébiscité depuis 2006 par les apôtres du missionnaire, Theotokos, pour sortir son bâton de pèlerin et amener Jésus dans la crèche.
Au rayon amoureux des bêtes, Animoflirt, pour discuter levrette et donner sa langue au chat. Et dans l’allée principale, des palettes entières de produits bio, en plein essor, comme AmourBio, Green Lovers ou Vegaia. Servez-vous, si l’effet de serre et la cani-cul vous obsèdent. Pratique, et moins cher que les rencontres IRL. Plus besoin de Pommard son temps dans des soirées dégustation dans l’espoir d’harponner une œnologue, de chafouiner à la prochaine manif antivax pour lever une complotiste, ou de jouer du tamtam en forêt pour pécho de la chamane. Il suffit de fricoter sur une de ces nouvelles applis de niche pour trouver le bonheur.

Rendez-vous dans des reins connus

Un moulinage d’algorithmes, et hop, on matche avec quelqu’un qui a les mêmes idées, goûts, ou loisirs. Plus besoin de trier, le risque de croiser sa mère ou son patron est nul, et on a au moins un sujet de conversation lors du premier rencard. Rassurant. Presque trop. En fait, comme le déplore le sociologue Jean-Claude Kaufmann, cette quête de l’alter ego est une impasse. “On recherche un profil hypersécurisant, alors que les couples les plus solides sont ceux qui réussissent à confronter leurs différences et à les surmonter”. Certes, l’homogamie a toujours existé, les riches avec les riches, les intellos avec les intellos, les Tuche avec les Tuche, mais ces plateformes spécialisées accentuent la tendance. En optant pour la drague de niche, on choisit de s’enfermer dans une zone de confort sécurisante, mais pas très fun. Le Mike Horn de la gringue, capable d’affronter les 40es Rugissants, laisse place à un séducteur en charentaises installé devant Thalassa. Calme plat. Et déception garantie. Car, en refusant tout risque, par peur de la différence, peu de chance de nouer une relation durable. Ainsi, l’écolo qui choisit un site écolo pour rencontrer une écolo risque de finir en vert solitaire. Une perspective qui devrait inciter à sortir de son cocon et de l’entre-soie, non ?

© Wayhome Studio

Marie Vaudage

Marie Vaudage

DIDIER DESCHAMPS

We are Deschamp(ion)s

ESSAIE ENCORE

Pour qui sonne le Gong ?

Suivez nous !

et ça, t’as vu ?

Antoine de caunes

I-Caunes du petit écran

DIDIER DESCHAMPS

We are Deschamp(ion)s

ESSAIE ENCORE

Pour qui sonne le Gong ?

Le son du vendredi : eclipse – xixa

Du bon son, Antoine de Caunes s'en est mis plein les oreilles depuis des années. Alors, quand au détour d'une interview (oui, oui, on se fait mousser...), il vous fait une prescription musicale, vous allez forcément écouter ! "Xixa (prononcer Tchi-Tcha, comme sur...

Une expo qu’on kiffe graff…

Pour changer de décor, c'est en intérieur que le street-artiste savoyard GraffMatt, que nous avions rencontré l'été dernier, expose ses oeuvres. Direction le 1er arrondissement de Lyon, et Fluxus, un restaurant-bar-galerie, lieu atypique nommé ainsi hommage au...

MÂLE ET DICTION

Loulou ab(l)onde dans le bon sens

STEPHANE DIAGANA

Haie d’honneurs

ANDRÉ DUSSOLLIER

D’André de jeu

POUR LE DESSERT !

Gâteau Napoléon

Pin It on Pinterest

Share This