attention terrain miné !

3 Mar 2018

bed rage

C’est pathétique… mais… j’adooooore mon lit, je le kiffe, le vénère, l’idolâtre.
Je l’aime au point que toute contrariété liée au partage ou à l’invasion dudit lit génère chez moi une agressivité digne de l’inquiétante road rage qui saisit certains conducteurs.

23h30

Je pique l’oreiller le plus mœlleux à mon voisin avant qu’il n’arrive, replace l’édredon pour qu’il déborde légèrement de mon côté et glisse ENFIN sous la couette fraîche. Mon corps harassé attendait tellement ce moment… Je fais l’étoile de mer, roule comme un nem et écrase ma tête dans l’oreiller avec un long soupir de soulagement, voire un miaulement de bien-être, voire un véritable râle d’exultation.

23h46

L’Homme dort profondément. Pleurs soudains de N°3, décharge d’adrénaline, tous mes muscles se tendent… Pas déjà !… Elle se calme dans la minute, mais le mal est fait. Mon corps est en éveil.

00h30

Face A, tranche, Face B, tranche, Face A, tranche, Face B, tranche… J’ai déjà tourné 37 fois sur moi-même. Mon genou de dessus pèse trop lourd sur celui du dessous, je ne sais pas quoi faire de mes bras, la couture latérale de mon t-shirt s’imprime sur mes côtes, l’oreiller qui promettait tant de douceur est à présent aussi douillet qu’un bloc de parpaing et j’ai chaud, mais la patrouille insistante d’un moustique à proximité de mes oreilles m’oblige à rester enfouie jusqu’aux cheveux.

02h30

J’ai repensé à ce documentaire sur l’état de notre planète, de fil en aiguille, j’imagine le catalogue d’horreurs auxquelles mes filles risquent d’être exposées tout au long de leur vie, je manque d’étouffer d’angoisse. Réveillée elle aussi, N°3 appelle. L’Homme fait semblant de ne pas entendre, de toute façon, elle hurle : “MAMAN ! MAMAN ? MAAAAAAMAN !!!”

02h50

Faute de réponse, N°3 est montée dans notre chambre et tente de se glisser contre moi, mais je ne lui présente que ma face nord, alignée avec le bord du matelas. Elle ne se décourage pourtant pas et s’agrippe à mon dos, à moitié suspendue dans le vide. Après être tombée deux fois, elle a tenté avec succès une approche par la face paternelle et le col du Père. Ses bras serrent mon cou, ses orteils «pougnent» contre ma cuisse, la quiétude de la chambre est peuplée de ronflements, de tétouillements, de l’opiniâtreté du moustique

Ça y est, N°3 a fini par se décoller, la couette n’est ni trop chaude ni trop fraîche, l’oreiller comble et rassérène le creux de ma nuque, le matelas n’a jamais été si parfaitement ajusté aux aspérités de mon corps… Il est 07h05, le réveil blablate depuis 20 minutes, il faut se lever…

+ d’infos :
mavraieviedemaf
.wordpress.com 

Illustration Sophie Caquineau

Mélanie Marullaz

Mélanie Marullaz

Journaliste SURNOM: Poulette. PERSONNAGE DE FICTION: Elastigirl. OBJET FETICHE: mon oreiller. ADAGE: à chaque Barba-problème, il y a une Barba-solution. (philosophie Barbapapienne) JE GARDE: mes épaules. JE JETTE: mes grosses cuisses de skieuse. DANS 20 ANS? la tête de mon père sur le corps de ma mère. presse@activmag.fr

DESSERT CRAQUANT

Chic, c’est l’été !

RECETTE D’ÉTÉ

Pour changer des salades…

The END – Juin 2022

La fin d’un canard racontée par ses plumes…

Suivez nous !

et ça, t’as vu ?

basta cosi !

Basta Cosi, c'est toute la cuisine traditionnelle italienne avec une pointe de modernité, une carte élaborée à partir des meilleurs produits venus directement d'Italie, pâtes fraîches artisanales, charcuterie italienne DOP et IGP, viandes et poissons frais. La pâte à...

DESSERT CRAQUANT

Chic, c’est l’été !

pIS pAUL, bEST OF

STARS AU COMPTOIR

RECETTE D’ÉTÉ

Pour changer des salades…

compléments élémentaires

Si… licium m’était conté

mode, séraphine et zélie

Sœurs à l’ouvrage

Pin It on Pinterest

Share This