best of déco bien charpentée !

1 Mar 2018

une ferme envie

“Quoique vous rêviez d’entreprendre, l’audace a du génie, du pouvoir et de la magie.”
Laetitia et Raphaël ont dû lire Goethe, ou du moins s’en inspirer. Leur ferme n’en manque vraiment pas.

Depuis le décès de sa propriétaire, la Ferme du Vernay, sur les hauteurs de St Gervais était à l’abandon. Sa propriétaire, une vieille dame, respectée et crainte de tous, vivait seule sur ses terres, dans le plus grand dénuement : sans sanitaires ni chauffage. Tout le monde à St Gervais connaît la Ferme du Vernay, et beaucoup de langues se sont déliées sur la personnalité hors norme d’Armande, veuve à 27 ans, sans enfant.

A la première visite du couple, certes originaires de la région, mais fraîchement débarqués de Paris, le diagnostic est plutôt sombre… et le chantier qui les attend titanesque ! Mais c’est sans compter sur la pugnacité de nos jeunes trentenaires, bien décidés à ne pas compter leurs heures pour redonner vie à cet endroit dont la magie est pour l’instant dissimulée derrière d’innombrables objets et souvenirs entassés par la défunte propriétaire.

REMU MÉNAGE

Alors qu’ils pourraient faire appel à une entreprise pour tout vider, Laetitia et Raphaël préfèrent passer presque tous leurs week-ends avec leurs enfants dans «la maison cassée», comme l’a surnommée leur petit Oscar, pour déblayer, trier, ranger. Et ils vont de découvertes en découvertes : les vieux outils, le poêle à bois, la pile de vieux journaux servant à colmater les courants d’air, des tonnes de photos d’époque… tout y est ! Armande avait en effet conservé tous les journaux pendant des années.

C’est ainsi que Laetitia tombent sur une série d’articles sur son grand-père, Joseph Fontanet, ministre député sous de Gaulle et Pompidou, qu’elle conserve désormais pour ses archives familiales. Ce temps de déblayage permet aussi au couple de s’imprégner en douceur du lieu, repérer l’orientation du soleil, des pièces, afin de monter de la façon la plus cohérente possible leur projet. Leur objectif, réhabiliter la ferme, tout en respectant l’esprit du lieu, en conservant au maximum les bois d’origine, et la structure de cet espace de plus de 350 m2.

LUMINÉRAL

Rapidement, l’idée d’une grande pièce à vivre s’impose. Le premier niveau de la maison lui fera honneur, donnant directement sur une magnifique terrasse, face au Mont-Blanc. Elle s’articule autour d’un grand escalier central en bois, dominé par un plafond mi-verrière/mi-bois, assurant un apport maximal en lumière. Car le tour de force de cette réhabilitation tient avant tout en la luminosité de l’espace, phénomène plutôt rare dans une vieille ferme. La pièce, construite comme un patio à la marocaine, dessert la cuisine, une salle de télévision, un bar, et le salon principal où trône une grande table à manger. Notre couple aime recevoir et faire la fête.

Au rez-de-jardin, se trouvent les chambres dotées chacune de leur salle de bains. Pour les aménagements extérieurs, ils ont pu compter sur le savoir-faire de l’architecte chamoniard Alain Mazza, et ont fait uniquement appel à des artisans savoyards. Le bâtiment principal est relié à une grange rénovée par un tunnel, contrastant avec le reste de la maison par son côté entièrement bétonné. Cette «annexe» sert à la fois de maison pour les amis – disposant de 2 chambres – , de salle de sport, jacuzzi et local à skis.

JEU DE LEGO

La grange a été entièrement démontée, remontée avec des matériaux modernes à l’intérieur, mais avec les bardages de bois d’origine. Certains étant inutilisables, il a fallu parcourir la région pour en trouver le plus approchant et finalement en trouver… au Canada ! L’idée de base du projet était d’allier au maximum le charme de l’ancien au confort du moderne. Ainsi, le bâtiment est entièrement géothermique, et bénéficie d’une domotique ultra moderne. La consommation d’énergie est réduite au maximum.

L’extérieur est comme l’intérieur, bourré de charme. La terrasse jalonnée d’arbres fruitiers : griottes, prunes, poires, pommes… Tout pour faire une bonne gnôle ! Le local à outils et le four à pain ont été conservés tels quels. Par contre, malheureusement, les ruches magnifiques qui se trouvaient là, ont curieusement disparu pendant les travaux… Mais, oh surprise, j’aperçois des skieurs passant juste à côté de la maison… Il suffit de chausser ses skis pour se retrouver en bas du Bettex ! D’ailleurs, mon hôte doit m’abandonner… On l’attend en haut des pistes…

Photos : studio-bergoend.com

Delphine Guilloux

Delphine Guilloux

Naturopathe et Iridologue
SURNOM: la Druide. PERSONNAGE DE FICTION: ma sorcière bien aimée. OBJET FETICHE: un cœur-galet ramassé par mon fils, toujours au fond de mon sac. ADAGE: J’ai décidé d’être heureux (se), c’est bon pour la santé (Voltaire). JE GARDE: ma bouche. JE JETTE: mes pieds. DANS 20 ANS? la même, au moins dans la tête !

Suivez nous !

et ça, t’as vu ?

Quelles clés pour fermer sa société ?

ET 1, ET 2, ET 3… POUR REPARTIR À ZÉRO

PSYCHO : FINIR SUR UN SOURIRE

Un adieu peut-il être joyeux ?

basta cosi !

Basta Cosi, c'est toute la cuisine traditionnelle italienne avec une pointe de modernité, une carte élaborée à partir des meilleurs produits venus directement d'Italie, pâtes fraîches artisanales, charcuterie italienne DOP et IGP, viandes et poissons frais. La pâte à...

DESSERT CRAQUANT

Chic, c’est l’été !

pIS pAUL, bEST OF

STARS AU COMPTOIR

RECETTE D’ÉTÉ

Pour changer des salades…

compléments élémentaires

Si… licium m’était conté

Pin It on Pinterest

Share This