DESIGN : PETITES SÉRIES ENTRE ILLUMINÉES

2 Nov 2021

UNE IDÉE LUMINEUSE

Empotés, arborés, cuivrés, embobinés, enfourchés… les luminaires de Stéphanie Calemard sont à des années-lumière d’une lampe classique. Depuis qu’elle a déclaré sa flamme au tissu africain avec sa série Mégawax, ses suspensions se déclinent aussi en une guirlande méga colorée.

Il suffit d’une illumination pour faire une collection. C’est ce qui est arrivé à Stéphanie un jour dans le métro parisien en admirant le pagne magnifique d’une Africaine. “Je lui ai demandé où elle l’avait acheté, elle m’a répondu à Château Rouge, le quartier africain de Paris. Je m’y suis rendue dans la foulée et j’ai adoré cet endroit. J’avais l’impression d’être dans un autre pays. J’ai acheté une valise sur place et je l’ai remplie de tissus wax. Quand je suis rentrée chez moi, l’idée est vite venue : j’ai monté mon grillage de cuivre, commencé à tisser des bandes de wax préalablement plasti- fiées. Ma série Mégawax était née.” Ces suspensions aériennes, légères et colorées, elles les décline selon les goûts et les envies des clients qui choisissent le diamètre de l’abat-jour (de 15 cm à 1,20 mètre) et le coloris. C’était il y a 4 ans. Depuis Stéphanie a dû réaliser 4 ou 5000 lampes de cette collection branchée !

SOUS LES FEUX DE LA LAMPE

Cette envie de créer, elle l’a toujours eue depuis son enfance à Saint-Etienne : petite déjà, elle dessinait, peignait à l’huile, sur soie, à l’aquarelle… Après des études à l’École d’arts Appliqués de Lyon, elle occupe le poste de graphiste en agences de communication à Lyon, Paris et Grenoble. Puis, elle se lance en freelance et se spécialise dans les affiches d’événements culturels. Un jour, elle commence à fabriquer des lampes pour son intérieur. Après une expo privée de son travail et un passage au salon ID d’Art Lyon, elle se rend compte que ses «Petites Séries Entre Illuminées» plaisent. Alors, il y a 15 ans, elle sort de l’ombre et participe à son premier salon Maison & Objet à Paris. Depuis, elle n’en a manqué aucun !

HABITS DE LUMIÈRE

Sa première série, les Empotées, un détournement de transplantoirs, est directement inspirée de la nature et de son environnement. “J’habite à Saint-Ismier, dans la vallée du Grésivaudan. Un endroit merveilleux et en haut du village : ma maison, qui date de 1739, au bord d’une forêt, entourée de biches, d’oiseaux… Un vrai paradis, c’est très inspirant comme lieu, complètement hors du temps… J’y ai mon petit atelier de 20 m2, qui s’est étalé dans toutes les pièces, maintenant que mes trois enfants sont partis !” Entre nature et haute-couture, elle propose «Les Arbres voyageurs», des lampes en bois habillées de lainage, «Les Enfourchées», une fourche devenant le pied de la lampe… Elle voulait être styliste. Cela ne s’est pas fait, mais elle habille désormais ses luminaires de toute sorte de tissus en jouant sur les couleurs et les imprimés.

HISTOIRES DE FAMILLE

Aujourd’hui, sa série Mégawax ayant méga pris le dessus sur les autres, elle s’y consacre presque entièrement entre confection et présentation sur des salons comme Le Printemps des Docks (19 au 21 novembre à Lyon). Presque, car elle a aussi retrouvé sa passion pour la peinture pendant la pandémie de Covid. Elle s’entoure alors de personnages colorés, sa Family Wax, qui lui tiennent compagnie lors de ses expositions au Luxembourg, à Lausanne… “Mes tableaux sont un petit bout de moi, mes enfants qui sont partis, c’est ma famille”. Une mise en lumière d’une autre facette artistique de cette boule d’énergie qu’est Stéphanie, génie de la lampe…

https://www.petites-series-entre-illuminees.com/

Ses créations sont à retrouver chez Intérieur Altitude à l’entrée de Thônes.

Photos : Stéphanie Calemard

Céline Leclaire

Céline Leclaire

Journaliste
SURNOM : pas de surnom... avouable en tout cas ! PERSONNAGE DE FICTION: la Fée Clochette. OBJET FETICHE: mes sacs à main. ADAGE: si le plan A ne marche pas, on ne panique pas, il reste encore 25 lettres. JE GARDE: mon œil gauche. JE JETTE: le droit. DANS 20 ANS? au sommet d’une montagne.

DIDIER DESCHAMPS

We are Deschamp(ion)s

Philippe starck

Starck-system

Antoine de caunes

I-Caunes du petit écran

Suivez nous !

et ça, t’as vu ?

DIDIER DESCHAMPS

We are Deschamp(ion)s

Philippe starck

Starck-system

Antoine de caunes

I-Caunes du petit écran

festival de films montagne

Les femmes et la montagne à l’honneur

Dessert ou goûter ?

Confiture de poires aux amandes

DES pâtes, oui mais…

Bolognaise crémeuse de potiron

URBANISME : LYON VILLEURBANNE

La nouvelle petite utopie de Villeurbanne

URBANISME en chablais

Des nouvelles du Chablais

Pin It on Pinterest

Share This