hôtel 2 le palafitte

3 Mai 2018

hors d’eau hors d’ère

Lac bleu glaçon, sommets alpins en toile de fond, Neuchâtel, paisible bourgade aux confins du Jura affiche une sérénité toute helvétique. Mais au-delà du décor de carte postale, elle abrite également un de ces lieux atypiques qui font le charme d’une Suisse inattendue… Visite du seul hôtel de luxe d’Europe construit sur l’eau, un lieu unique.

Juste après Neuchâtel, sur la route qui mène à Bienne, en bordure de la Suisse Alémanique, rien n’indique que vous passez à proximité d’un établissement de luxe hors norme. Parfaitement intégré dans le paysage, l’hôtel Palafitte, tout en longueur et de plain-pied, a su se faire discret. Entouré de roseaux, il ne détonne nullement dans son environnement et évoquerait presque, de prime abord, un élégant centre nautique des bords du lac.

Lignes simples et contemporaines, design tout en sobriété, dès l’entrée de l’hôtel, l’impression de sérénité qui s’en dégage est renforcée par le clapotis de l’eau, sa tranquillité contagieuse, son calme à portée de regard.

PONTONS À DURÉE DÉTERMINÉE

Posé sur le plus grand lac entièrement suisse, le Palafitte est sorti de terre – et de l’eau – en 2002, dans le cadre d’un projet voué à n’être qu’éphémère. Il avait en effet pour vocation initiale de loger les VIP accueillis dans le cadre d’Expo.02, l’exposition nationale suisse, qui prônait, entre autres, le caractère recyclable des bâtiments.

Si son dessin d’origine évoquait un bateau échoué sur la rive, le projet de l’architecte lausannois Kurt Hofmann s’est finalement inspiré de l’histoire ancienne locale, du temps où la région de Neuchâtel était habitée par la peuplade des Lacustres vivant dans des maisons sur pilotis, nommées palafittes. Les pavillons de l’hôtel, perchés sur l’eau, devaient donc être installés pour 18 mois, puis démontés et transférés vers Sion en dirigeable.

DROIT DE TERRASSE RENOUVELÉ

15 ans plus tard, le Palafitte niche toujours entre les roseaux. La concession de l’hôtel a déjà été renouvelée trois fois et un plan de pérennisation du lieu, en discussion avec la ville et le canton, est en cours de validation, «en bonne voie» précise même Yves Chavaillaz, directeur de l’établissement depuis 2013.

Mais il a fallu remplacer entièrement l’électricité, les sanitaires et la climatisation, prévus, à l’origine pour une utilisation de courte durée. Reflets du caractère écolo d’Expo.02, restent les pompes à chaleur puisant l’énergie directement sous le lac, les toitures recouvertes de cailloux et l’exposition au soleil optimale. “Mais ces dernières années, la priorité était surtout de redonner goût aux locaux de venir sur le site, explique Yves Chavaillaz, que les gens d’ici se l’approprient, le fassent vivre, pour créer une ambiance. Ça passe par de l’événementiel, les barbecues du jeudi, les brunchs, les soirées thématiques…”, ou par l’installation d’un ponton provisoire pour les bateaux visiteurs, de fauteuils flottants pour les baigneurs, de prêt de paddles ou de canoës. Voilà pour les extérieurs.

PLAN DE RÉGÉNÉRATION

L’intérieur a également fait l’objet d’un plan de relooking, entamé par la rénovation des parties communes à l’occasion du changement de direction. Du côté des chambres, si l’agencement est le même depuis la création, avec de grands espaces, un coin salon qui regarde vers l’horizon et une baignoire en forme de huit depuis laquelle on peut, évidemment profiter de la vue sur le lac, la déco, elle, a été repensée. Le décor rouge, acier brossé et résine tissée a laissé place à une déclinaison de bleu pour les pavillons «Lacustre», de vert pour les «Rivage». Une atmosphère “épurée mais généreuse, dans l’air du temps mais chaleureuse, avec un lac omniprésent. Nous avons d’ailleurs travaillé avec un artiste photographe, qui a pris de magnifiques vues du lac exposées dans toutes les chambres.”

Pour compléter cette ambiance balnéaire, l’habillage bois et les meubles en teck donnent à l’ensemble des airs de cabine de bateau… ou d’escapade aux Maldives, dans un luxueux bungalow… avec vue sur le Munch, la Jungfraü, le Mont-Blanc ou les Dents du Midi, le contraste est saisissant, le moment dépaysant.

+ d’infos :
palafitte
.ch

la rédaction

la rédaction

Suivez nous !

et ça, t’as vu ?

Quelles clés pour fermer sa société ?

ET 1, ET 2, ET 3… POUR REPARTIR À ZÉRO

PSYCHO : FINIR SUR UN SOURIRE

Un adieu peut-il être joyeux ?

basta cosi !

Basta Cosi, c'est toute la cuisine traditionnelle italienne avec une pointe de modernité, une carte élaborée à partir des meilleurs produits venus directement d'Italie, pâtes fraîches artisanales, charcuterie italienne DOP et IGP, viandes et poissons frais. La pâte à...

DESSERT CRAQUANT

Chic, c’est l’été !

pIS pAUL, bEST OF

STARS AU COMPTOIR

RECETTE D’ÉTÉ

Pour changer des salades…

compléments élémentaires

Si… licium m’était conté

Pin It on Pinterest

Share This