le tunnel sous le semnoz la fausse bonne idée ?

22 Avr 2018

le bout du tunnel ?

Longtemps qualifié de «serpent de mer», le tunnel sous le Semnoz agite les discussions depuis plusieurs décennies. Et puis, alors que certains se réjouissaient que l’affaire semble classée, une ligne de crédit pour réaliser l’ouvrage a été ouverte dans le budget du Département, de nouvelles études ont été réalisées et, en juin 2016, une convention avec Grand Annecy (à l’époque C2A) a été signée.

Cet accord, qui débloque 431 567 € (276 811 € via le Département et 154 756 € via Grand Annecy) concerne plusieurs projets sur le territoire de l’agglomération annécienne dont le tunnel sous le Semnoz. Un gros dossier qui se décompose en un monotube de 2,9 km (142,5 M€ financés à 100% par le Département) ; une connexion Annecy-Faverges dotée d’une ligne de Bus à haut niveau de service (BHNS, 55,452 M€); une «nouvelle voie urbaine» pour accéder au tunnel (74,4 M€ financés par Grand Annecy) et des acquisitions foncières pour 3,206 M€.

On connaîtra par le menu le contenu de ces réalisations à l’automne prochain au cours d’une phase de concertation. Selon Christian Monteil, président du Conseil départemental de la Haute-Savoie, celle-ci se fera, à sa demande et celle du président de Grand Annecy sous «l’œil bienveillant» d’une personne désignée par la Commission nationale des débats publics. “Le projet n’est recevable que s’il est voulu politiquement, c’est fait; acté financièrement, c’est fait, et réalisé dans la concertation avec le plus grand nombre. Les gens peuvent ne pas être d’accord, ils exposeront alors leur point de vue”, confirme le successeur d’Ernest Nycollin. Et d’ajouter : “Ce n’est pas le tunnel pour le tunnel. On est en train de réaliser un itinéraire commencé il y a quinze ans.”

LE PETIT BOUT DE LA LORGNETTE

Après cette phase de concertation apaisée, l’enquête d’utilité publique devrait démarrer à l’automne 2019. Et si le préfet délivre le fameux sésame, la procédure d’appels d’offres pourrait être lancée en 2020, pour un début des travaux un an plus tard. Sauf si la Déclaration d’utilité publique est contestée…

En effet, les réticences contre le projet sont manifestes. Outre la Frapna 74, les Amis de la terre 74 et les 12 autres associations du Grenelle des transports et de la qualité de l’air du bassin annécien, François Astorg considère le tunnel comme une «incohérence» voire une «fausse bonne idée». Selon le conseiller communautaire de Grand Annecy, non seulement l’ouvrage va «à terme» réaliser un «appel d’air» (comme ce fut le cas avec le tunnel sous Fourvière, et comme n’importe quel nouvel équipement crée sa propre utilisation), mais “d’autres alternatives n’ont pas été étudiées”. Selon l’Annécien, il faut de plus envisager les déplacements comme un ensemble, un assemblage cohérent des différents modes (vélo, voiture, marche et transports collectifs). Pas uniquement sous le prisme de la voiture.

Même son de cloche du côté de Denis Duperthuy, conseiller communautaire lui aussi : “Avec le tunnel, on prend le problème des déplacements sur l’agglomération par le petit bout de la lorgnette. Le bouchon va se retrouver à Sevrier. On ne résout rien, par contre on engloutit toute notre capacité financière.”

© jasckal

Cécile Boujet De Francesco

Cécile Boujet De Francesco

Suivez nous !

et ça, t’as vu ?

Quelles clés pour fermer sa société ?

ET 1, ET 2, ET 3… POUR REPARTIR À ZÉRO

PSYCHO : FINIR SUR UN SOURIRE

Un adieu peut-il être joyeux ?

basta cosi !

Basta Cosi, c'est toute la cuisine traditionnelle italienne avec une pointe de modernité, une carte élaborée à partir des meilleurs produits venus directement d'Italie, pâtes fraîches artisanales, charcuterie italienne DOP et IGP, viandes et poissons frais. La pâte à...

DESSERT CRAQUANT

Chic, c’est l’été !

pIS pAUL, bEST OF

STARS AU COMPTOIR

RECETTE D’ÉTÉ

Pour changer des salades…

compléments élémentaires

Si… licium m’était conté

Pin It on Pinterest

Share This