On ne va pas en faire tout un fromage !

(A toi, papa, tu l’aurais aimé, celui-là…)

J’étais beau-fort, des pattes d’ours, un cœur de lion, mais, par un caprice des dieux, un soir, j’ai glissé sur la chaussée aux moines.
D’égoutté, me voilà déjà emballé. J’étais pourtant pas pressé.
Toute la bande des Saints était là pour m’accueillir, Félicien, Marcellin, Moret, Nectaire et même Honoré. “Mmm. Pas sûr que ce soit de bon agur, tout ça…”
Ce qui devait être un curé nantais, vu sa tête de moine, s’avança… Il se faisait appeler Petit Billy. J’avais toute une bactérie de questions à lui poser.
– Je vous en brie… me dit-il, sans doute enrhumé.
– J’ai leerdammer, hein ?
– Rouy, on peut le dire.
– C’est étrange, moi qui pèse d’habitude une tomme, je me sens tout affiné…
– Et oui, ici, corps, emmental, tout est allégé !
– Je savais mon temps comté, je suis un vieux pané de la dernière pluie, mais êtes-vous bien sûr que c’était mon tour ?
– Appenzeller que c’est la bonne heure, oui.
– Ah… et cheddar, là, pour demander un peu de rab ?
Le voilà kiri.
– Tartare donc… Et où sommes-nous ?
– Entremont et maroilles, entrammes et pouligny Saint Pierre, plus exactement au palet du Maursois.
– Hum… Salers sympa, cantal la déco, je ne suis pas sûr d’être fan, c’est assez rustique. A vrai dire, ça casse pas des briques, si je peux me permettre, tout ce bleu…
– Avec le temps, vous apprécierez le camaieu, bleu de Termignon, de Gex, de Bresse, des Causses, d’Auvergne…
– Marbleu, n’en jettez plus !
C’est à cet instant que je reconnus Madame Loïk et sa silhouette rondelé. Elle était pourtant passée soumaintrain, si mes souvenirs sont bons. Elle faisselle qui m’a pas vu… C’est curieux, devant cette belle des champs, moi qu’on surnommait le roquefort, je ne sens plus trop ma bûche… P’tit Louis, face à ce nouveau munster, vint m’éclairer :
– Vous verrez, elle est encore mimolette, votre briquette, mais bientôt elle sera toute fondue !
Je lait cru, il avait l’air sancerre.
– L’époisses ! Plus de baby’belle… 
– Banon. Mais vous verrez, il y a d’autres plaisir qu’au (chab)lis, et en abondance ! Ça chaumes pas ici !
– Une vie sans c’edam, c’est pas une vie…
– Ça y est… ça rentre…
– Mais tout s’explique : il y a erreur sur la personne !!! Sans vouloir vous offenser, moi, je crois en Gouda !
Le per’sillé par le toupin de ce trou du cru, ne trouva rien à r’étorki.

[social_warfare]
Lara Ketterer

Lara Ketterer

Lara Ketterer meneuse de revue SURNOM: enfant, c’était Tatouille, en rapport avec mon prénom... PERSONNAGE DE FICTION: depuis toujours : la femme piège, d’Enki Bilal, une reporter mystérieuse et un peu paumée en 2025... OBJET FETICHE: mon téléphone portable, un vrai doudou que je traîne partout ! ADAGE: vivre sans folie, ce n’est pas raisonnable du tout ! JE GARDE: mes yeux et mon esprit rock, toujours provoc ! JE JETTE: mes coups de blues, ça abime les yeux ! DANS 20 ANS ? Adulte ? presse@activmag.fr

On ne va pas en faire tout un fromage !

(A toi, papa, tu l’aurais aimé, celui-là…) J'étais beau-fort, des pattes d’ours, un cœur de lion, mais, par un caprice des dieux, un soir, j’ai glissé sur la chaussée aux moines.D’égoutté, me voilà...

Il en manque un à la pelle !

Quelqu’un l’a vu passer ?…

Il en manque un à la pelle !

Quelqu’un l’a vu passer ?…

Suivez nous !

On ne va pas en faire tout un fromage !

(A toi, papa, tu l’aurais aimé, celui-là…) J'étais beau-fort, des pattes d’ours, un cœur de lion, mais, par un caprice des dieux, un soir, j’ai glissé sur la chaussée aux moines.D’égoutté, me voilà...

Il en manque un à la pelle !

Quelqu’un l’a vu passer ?…

Carton plein

J’en ai vu défiler depuis le temps, des petits et des grands, des complètement perchés et des bas de plafond, des prétentieux clinquants et des prétendus craquants, des vieux dans leur jus et des...

Vous aimerez aussi !

mode : emma bruschi

Il n’y a que paille qui m’aille

mode : maison alfa

une mode adurable…

coinG : vagabond d’âge…

Mâle sans gravité ?

bon sang de bon sens : le top des élixirs

5 huiles essentielles vraiment essentielles…

santé : le syndrome d’Alice

T’aurais pas la berlue ?

mode : livy

A la force des « bra »

Mousse qui peut !

la lotion qui pulse

En berne…

Queue nenni !

Pin It on Pinterest

Share This