Mythique ouest américain

10 Juil 2020

WEST POINT… OF VIEW !

DE SES RÊVES D’IMAGES ET D’UN MARIAGE, THOMAS PETELLAT A FAIT UN GRAND ET BEAU VOYAGE. DIRECTION L’OUEST DE L’AMÉRIQUE, EN VERSION PHOTO… GÉNIQUE !

PAR BÉATRICE MEYNIER – PHOTOS THOMAS PETELLAT – GUS PHOTO

Il aime le papier, l’image et les couleurs. A défaut d’avoir pu devenir imprimeur, Thomas Petellat trouve son bonheur dans la photographie. Depuis des années, ce Savoyard employé dans l’industrie, pratique en amateur. Autodidacte, il peaufine son art, s’accomplit dans une démarche esthétique et créative. Et garde dans le viseur l’idée d’en faire son métier. Tout en douceur, sans brûler les étapes, et à condition que professionnalisation puisse continuer à rimer avec passion. En attendant, le trentenaire profite de chaque occasion pour trouver un nouvel angle de vue et créer la photo qui ne soit pas cliché ! Le projet de voyage qu’évoque son épouse en 2015 lui apparaît comme l’opportunité rêvée de shooter hors de son cadre habituel. Et pas seulement. Car au-delà de la quête de nouvelles images, il y a aussi une belle surprise à réaliser et l’agréable perspective pour le couple de se retrouver en amoureux, à mille lieux de leur vie bien remplie de parents d’enfants en bas âges.

Alice et Thomas Petellat

« On arrivait de Las Vegas, un endroit immense, blindé de monde.
On s’est retrouvés dans un bled de western paumé… »

SHOWS AU CHAUD

Le déclencheur vient d’un ami. Prévoyant de se marier à Las Vegas, il l’annonce longtemps à l’avance et lance les invitations. Un «chiche, on y va ?!» plus tard, Thomas et Alice sont bien décidés à partir à la «conquête de l’ouest» ! Durant dix mois, ils s’amusent à préparer leur trip en secret. Le timing est serré : dix jours seulement. Le séjour est donc planifié pour voir le maximum de choses en un minimum de temps. Après 26 heures d’un voyage compliqué, le couple arrive à Las Vegas la veille du mariage. Plantée dans le désert comme une oasis incongrue, la ville brille des mille lumières de son extravagance. “Las Vegas, c’est la démesure en tout ! Il faut s’imaginer être dans une boîte de nuit géante ou vivre à Disney Land, les machines à sous en plus ! Il y a des kilomètres de galeries où s’enchaînent des casinos et des hôtels conçus comme des petites villes. Il n’y a volontairement pas de pendules, on perd complètement la notion du temps”. Noces incluses, Alice et Thomas profitent durant trois jours de cette ambiance électrique et festive, avant de reprendre la route.

Las Vegas

CONTRASTES NATURELS

Le couple sillonne alors en voiture le long ruban goudronné qui traverse le désert. Destination Beatty, au milieu de nulle part… “On arrivait de Las Vegas, un endroit immense, blindé de monde. On s’est retrouvés dans un bled de western paumé, avec la sensation d’être retournés à l’époque de la Ruée vers l’or”. Cette étape leur permet d’être sur place le lendemain aux premières heures du jour pour pouvoir arpenter la proche Vallée de la Mort avec une température supportable. “Il faut y aller tôt car c’est un des endroits les plus chauds de la planète. On a fait halte à Badwater, une étendue de sel, ancienne mer asséchée. C’est le point le plus bas en Amérique du Nord avec une altitude de 85,5 mètres sous le niveau moyen de la mer. On s’est aussi arrêtés à Zabriskie Point, des dunes de sable sculptées par l’érosion. Là-bas, on se sent tout petit. L’homme veut tout contrôler, mais la nature est là pour nous rappeler que nous ne sommes pas Dieu ! Juste des petits êtres sur cette planète…”.

Grand Canyon

Badwater, Death valley

SPOTS ET SUNSET

Après une longue traversée des massifs de la Sierra Nevada, le duo atteint la «Cité des Anges», avec l’heureuse surprise de découvrir une ville accessible et humaine. “Los Angeles a longtemps été mexicaine et reste très hispanique. Il n’y a pas tant de buildings que ça, plutôt des maisons et des petits immeubles. En plus du cinéma, il y a une forte culture musicale, beaucoup de musées, de styles architecturaux et de quartiers très différents. Les gens sont respectueux et avenants. Les bouchons mis à part, il y a une vraie qualité de vie”. Thomas et Alice parcourent paisiblement les spots mythiques : Sunset Boulevard, Santa Monica, Venice Beach avec ses plages et son Skate Park légendaires. Des étoiles plein les yeux, ils repartent quatre jours plus tard en direction du Grand Canyon. Avec près de huit heures de route, il ne faut pas louper les heures d’ouverture du parc national. En photographe avisé, Thomas a prévu une arrivée avant le coucher du soleil pour saisir en image la transformation du paysage et les couleurs qui se révèlent avec la lumière rasante.

Venice Beach

Venice Beach

CAR… GO !

Une halte photographique dans un décor grandiose. Avant de prendre doucement le chemin du retour, ponctué par un détour à Seligman, histoire de faire un petit clin d’œil aux enfants. Marquant le départ de la plus longue portion continue encore existante de la fameuse Road 66, le village est connu pour avoir inspiré la série Cars. A tous les coins de rue, on peut y croiser les voitures du dessin animé grandeur nature ! Un de ces rêves à l’américaine que les enfants d’Alice et Thomas ont découvert avec émerveillement au retour de leurs parents. Tout comme leurs images et récits qui ont fait naître le projet de repartir tous ensemble d’ici quelques années…

« A tous les coins de rue,
on peut y croiser les voitures du dessin animé grandeur nature ! »

Seligman

+ d’infos : www.gusphoto.fr

 

Béatrice Meynier

Béatrice Meynier

Journaliste SURNOM: du classique Béa au moins conventionnel Chounie. PERSONNAGE DE FICTION: une héroïne qui se baladerait de roman en roman, ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre... Sinon l’inventeur de la machine à miniaturisation de voiture pour la mettre dans mon sac à main au lieu de la garer (un vieux fantasme !) OBJET FETICHE: la bague offerte par mes parents pour mes 20 ans. ADAGE: positive attitude. JE GARDE: Raiponce: mes cheveux ! Et 2 ou 3 autres bricoles... JE JETTE: en combien de lignes ? DANS 20 ANS? tout est possible... presse@activmag.fr

DIDIER DESCHAMPS

We are Deschamp(ion)s

Philippe starck

Starck-system

JOYEUX BORDEL !

Bah dis donc, tu viens plus aux soirées, là ?! T'as tout loupé... Papillote et mamie hot au taquet, bolducs et moldus emballés, y a que Jean-Luc qui s'en est allé : les cheminées à ramoner étaient...
Suivez nous !

et ça, t’as vu ?

DIDIER DESCHAMPS

We are Deschamp(ion)s

Philippe starck

Starck-system

Antoine de caunes

I-Caunes du petit écran

festival de films montagne

Les femmes et la montagne à l’honneur

Dessert ou goûter ?

Confiture de poires aux amandes

DES pâtes, oui mais…

Bolognaise crémeuse de potiron

URBANISME : LYON VILLEURBANNE

La nouvelle petite utopie de Villeurbanne

URBANISME en chablais

Des nouvelles du Chablais

Pin It on Pinterest

Share This