shiatsu : sortir le Qi du chaos !

25 Sep 2018

le shiatsu sous et sans pression(s)

Et s’il suffisait d’effectuer de simples pressions plus ou moins longues au bon endroit – le long des méridiens, ces canaux invisibles dans lesquels circule l’énergie – pour faire face à la speed mania de septembre ?

En août, on avait un seul mot d’ordre pour se remettre de cette année harassante : le disque rayé, à savoir le combo sieste-bronzette-lecture-apéro répété à l’infini. On a pris le temps de penser à soi, de vivre l’instant présent et de voir les tensions s’envoler. Inconcevable donc que la rentrée annihile tous nos efforts et les effets anti-stress de ce mois de répit. L’une des solutions : le shiatsu, cette technique manuelle japonaise proche de l’acupuncture qui libère les tensions et vise à apporter une détente physique et psychique.

Inspirée de la médecine traditionnelle chinoise et reconnue au Japon comme médecine à part entière, elle est en France une thérapie complémentaire, mais aussi préventive. On peut prendre des cours de shiatsu pour apprendre à s’auto-masser et/ou opter pour une séance de shiatsu réalisée par un professionnel. Mais attention, aucun diplôme n’étant reconnu aujourd’hui en France, il faut plutôt faire confiance au bouche-à-oreille. Ou à notre (longue) expérience en la matière (liste de quelques praticiens parfaits* ).

SOIGNER LE CORPS ET L’ESPRIT

Cette discipline agit sur les douleurs physiques et les états d’âme : migraines, douleurs de règles, maux de dos, problèmes intestinaux, fatigue, nervosité, dépression, troubles du sommeil, stress, burn-out… Et s’adresse à tout type de personnes, du bébé à la personne âgée, en passant par la femme enceinte (dans ce cas, il faut choisir un praticien spécialisé). Le principe est simple : après un entretien avec la personne visant à déterminer ses besoins et ses demandes, le praticien réalise un bilan énergétique (en l’observant, la touchant, l’interrogeant).

Le patient (habillé) est ensuite allongé sur une table de massage et le praticien procède à des pressions plus ou moins appuyées à l’aide de ses doigts (plus généralement les pouces), ses coudes, ses paumes et parfois ses pieds sur des points précis. Le principe : rétablir le Qi (l’énergie vitale) dans les zones du corps où elle est en manque ou en excès. En stimulant les points faibles et en activant les forces naturelles d’auto guérison, cette technique réduit les douleurs, libère les endorphines et aborde ainsi la santé dans sa globalité : physique, psychique et mentale.

Il est préconisé de faire une séance à chaque changement de saison pour éviter de choper les petits désagréments ordinaires qui peuvent vite mettre KO (déprime saisonnière, rhume, gastro…). En clair, il ne faut pas attendre qu’il y ait un déséquilibre pour faire une séance de shiatsu. Prévenir, plutôt que guérir, donc. Une technique de massothérapie à tester d’urgence pour éviter la neurasthénie de la rentrée.

+ d’infos:
*Nadia Dumont Barbaste, Veyrier-du-Lac – Tél : 04 50 11 59 95
Nathalie Jallot, Lyon 2ème – Tél : 06 23 08 70 96
Luc Nermel, Lyon 1er – Tél : 04 78 80 59 17

© Microgen

la rédaction

la rédaction

DESSERT CRAQUANT

Chic, c’est l’été !

RECETTE D’ÉTÉ

Pour changer des salades…

The END – Juin 2022

La fin d’un canard racontée par ses plumes…

Suivez nous !

et ça, t’as vu ?

basta cosi !

Basta Cosi, c'est toute la cuisine traditionnelle italienne avec une pointe de modernité, une carte élaborée à partir des meilleurs produits venus directement d'Italie, pâtes fraîches artisanales, charcuterie italienne DOP et IGP, viandes et poissons frais. La pâte à...

DESSERT CRAQUANT

Chic, c’est l’été !

pIS pAUL, bEST OF

STARS AU COMPTOIR

RECETTE D’ÉTÉ

Pour changer des salades…

compléments élémentaires

Si… licium m’était conté

mode, séraphine et zélie

Sœurs à l’ouvrage

Pin It on Pinterest

Share This