URBANISME : ANNECY

29 Oct 2021

LES TROIS FONTAINES : BIENTÔT SUR LES RAILS ?

Dans le cadre d’Annecy paysages, Bonlieu scène nationale a proposé en juillet 2021 une dizaine de soirées festives autour de « la friche des rails ». L’occasion pour les Annéciens de découvrir un site jusqu’ici inaccessible et pour la Ville de relancer le projet de renouvellement urbain des Trois fontaines.

l y a deux ans tout pile, on survolait Seynod en s’attardant sur le secteur des Trois fontaines. Depuis, l’eau a coulé sous les ponts et rien ne s’est produit, malgré les échéances et les études annoncées. Et puis, cet été, Bonlieu scène nationale a investi une partie des lieux avec son œuvre éphémère «La friche des rail». Une installation réalisée par le collectif Bruit du frigo dans le cadre d’Annecy paysages, musiciens, danseurs et circassiens à l’appui, et proposée dans ce parc jusqu’ici délaissé.

LA RECONQUÊTE

La Ville s’est saisie de cette courte programmation culturelle pour “montrer aux citoyens des signes de reconquête et se donner des perspectives”, explique Nora Segaud-Labidi, maire-adjointe en charge de l’Aménagement durable et de l’habitat. En clair : relancer l’énorme chantier de «renouvellement urbain» qui attend le quartier des Trois fontaines. 58 hectares qui accueillent de manière disparate, des commerces, des sociétés, des logements, des locaux professionnels fermés, des bâtiments inoccupés et des friches, à cheval sur Annecy, Cran-Gevrier et Seynod. D’où, sans doute, l’absence de projets concrets durant des années.
Comme pour l’équipe municipale précédente, l’idée est de «revitaliser » ce secteur. Une «priorité» pour Nora Segaud-Labidi. Pour cela, l’élue et ses co-listiers ont choisi la carte «urbanisme tactique» (ou «de transition» ?). En gros : on met en place une série d’actions avec les habitants pour connaître leur perception du quartier, ce qu’ils en attendent, comment ils veulent y vivre… Tout cela grâce à des animations «tout au long de l’année», des visites avec des guides conférenciers, un travail avec les scolaires, un appel à projets à destination des associations et des habitants, le tout présenté dans une Maison du projet.

QUESTION D’IDENTITÉ

Si nombre d’élus d’opposition partagent la volonté de se «réapproprier» ce secteur, il semble que la Ville doive composer avec un handicap sévère. “Ce quartier n’a pas d’identité !”, commente Denis Duperthuy (Les Annéciens) estimant qu’il va donc falloir la créer. Et en attendant, l’élu demande qu’on sécurise le parc où il se passeraient des choses pas nettes et qui, clou du spectacle, ne figurerait ni sur la zone gendarmerie, ni sur la zone police…

Photos : Bruitdufrigo.com

Cécile Boujet De Francesco

Cécile Boujet De Francesco

DIDIER DESCHAMPS

We are Deschamp(ion)s

Philippe starck

Starck-system

JOYEUX BORDEL !

Bah dis donc, tu viens plus aux soirées, là ?! T'as tout loupé... Papillote et mamie hot au taquet, bolducs et moldus emballés, y a que Jean-Luc qui s'en est allé : les cheminées à ramoner étaient...
Suivez nous !

et ça, t’as vu ?

DIDIER DESCHAMPS

We are Deschamp(ion)s

Philippe starck

Starck-system

Antoine de caunes

I-Caunes du petit écran

festival de films montagne

Les femmes et la montagne à l’honneur

Dessert ou goûter ?

Confiture de poires aux amandes

DES pâtes, oui mais…

Bolognaise crémeuse de potiron

URBANISME : LYON VILLEURBANNE

La nouvelle petite utopie de Villeurbanne

URBANISME en chablais

Des nouvelles du Chablais

Pin It on Pinterest

Share This