La liste de mes envies

16 Déc 2020

Cher Père Noël

Tu commences à me connaître, je réfléchis beaucoup. Et je peux anticiper ton haussement de sourcils au moment où tu liras ça en pensant : “trop, d’ailleurs…” Je commence à bien te connaître aussi !
Je réfléchis donc beaucoup, surtout quand ça sent le sapin.

Cette année, pour faciliter les choses, j’ai donc décidé de gâter ma famille selon des critères très précis. Parce que c’est comme pour tout, les orienter revient finalement à les aider. C’est comme quand N°1 ouvre le frigo plein à craquer et qu’elle le referme d’un air blasé : “j’sais pas quoi manger”… Si elle n’y trouvait qu’un pot de rillettes périmées, elle se ruerait dessus sans tortiller. Bref, trop de choix tue le choix. J’aurais donc besoin de ton œil expert et ta fine connaissance du marché des cadeaux pour affiner la sélection que je vais leur proposer.

Ce que je voudrais avant tout, c’est leur offrir quelque chose d’utile. Marre d’accumuler des bricoles, des babioles, des bibelots ! Je sais, la notion d’utilité est toute relative… J’ai bien vu hier, quelques minutes à peine après avoir réceptionné les nouveaux petits escarpins dorés avec liseré noir absolument indispensables à ma survie, que N°3 récupérait le carton de livraison dans le bac de tri.

En parlant de tri, voilà mon deuxième critère de choix : je voudrais bien que ce soit un truc un peu vert… Non, je ne pensais pas particulièrement à ton tout premier costard. Quoi que… Si c’est du 42-44, je peux peut-être en faire un peignoir pour l’Homme. Oublie aussi les plantes, on a déjà, dans la chambre de N°2, de quoi redonner vie à une partie de la forêt amazonienne. J’imaginais plutôt quelque chose de durable, réparable ou recyclable… Un truc qui me donne bonne conscience, quoi !

Dernière contrainte, si c’est possible, et quelles que soient les options que tu retiennes : que ça « fasse sens ». Oui, parce que ça, le sens, c’est HYPER tendance en ce moment et il paraîtrait qu’on en ait tous vachement besoin. Lequel ? Je ne suis pas très sûre. Celui qui est caché ? Le sixième, le bon ou le commun peut-être. Ou alors le sens de la marche, celui de l’orientation, parce qu’on ne sait pas trop où on va. Enfin surtout celui du rythme et de l’humour, de la famille et de la fête… Le sens de la vie tout court ! Tu crois que tu aurais ça en rayon ?

Non, mais ça y est ! Ne te fatigue pas… Echanger avec toi m’a permis d’y voir beaucoup plus clair. Je l’ai trouvé LE cadeau qui répond à tous ces critères, la chose utile, écolo et qui fait sens : MOI ! Cette année, je vais donc juste m’enrouler, en mode Furoshiki, dans un lé de tissu japonais, et me faire un nœud autour de la tête. Par contre, pour me glisser sous le sapin, j’aurais besoin d’un coup de main…

Mélanie Marullaz

Mélanie Marullaz

Journaliste SURNOM: Poulette. PERSONNAGE DE FICTION: Elastigirl. OBJET FETICHE: mon oreiller. ADAGE: à chaque Barba-problème, il y a une Barba-solution. (philosophie Barbapapienne) JE GARDE: mes épaules. JE JETTE: mes grosses cuisses de skieuse. DANS 20 ANS? la tête de mon père sur le corps de ma mère. presse@activmag.fr

ça m’énerve

Restons positifs !

Même pas mâle

Au pied de la lettre

Suivez nous !

et ça, t’as vu ?

Pin It on Pinterest

Share This